Sale Automobiles sur les Champs 8 - 22 june 2015 /Lot 31 1962 Maserati 3500 GT par Frua

  • 1962 Maserati 3500 GT par Frua
  • 1962 Maserati 3500 GT par Frua
  • 1962 Maserati 3500 GT par Frua
  • 1962 Maserati 3500 GT par Frua
  • 1962 Maserati 3500 GT par Frua
  • 1962 Maserati 3500 GT par Frua
  • 1962 Maserati 3500 GT par Frua
  • 1962 Maserati 3500 GT par Frua
  • 1962 Maserati 3500 GT par Frua
  • 1962 Maserati 3500 GT par Frua
  • 1962 Maserati 3500 GT par Frua
  • 1962 Maserati 3500 GT par Frua
  • 1962 Maserati 3500 GT par Frua
  • 1962 Maserati 3500 GT par Frua
  • 1962 Maserati 3500 GT par Frua
  • 1962 Maserati 3500 GT par Frua
  • 1962 Maserati 3500 GT par Frua
  • 1962 Maserati 3500 GT par Frua
  • 1962 Maserati 3500 GT par Frua
  • 1962 Maserati 3500 GT par Frua
  • 1962 Maserati 3500 GT par Frua
  • 1962 Maserati 3500 GT par Frua
  • 1962 Maserati 3500 GT par Frua
  • 1962 Maserati 3500 GT par Frua
  • 1962 Maserati 3500 GT par Frua
  • 1962 Maserati 3500 GT par Frua
  • 1962 Maserati 3500 GT par Frua
  • 1962 Maserati 3500 GT par Frua
  • 1962 Maserati 3500 GT par Frua
  • 1962 Maserati 3500 GT par Frua
  • 1962 Maserati 3500 GT par Frua
  • 1962 Maserati 3500 GT par Frua
  • 1962 Maserati 3500 GT par Frua
  • 1962 Maserati 3500 GT par Frua
  • 1962 Maserati 3500 GT par Frua
  • 1962 Maserati 3500 GT par Frua
  • 1962 Maserati 3500 GT par Frua
  • 1962 Maserati 3500 GT par Frua
  • 1962 Maserati 3500 GT par Frua
  • 1962 Maserati 3500 GT par Frua
  • 1962 Maserati 3500 GT par Frua
  • 1962 Maserati 3500 GT par Frua
1962 Maserati 3500 GT par Frua
Titre de circulation allemand
Châssis n° AM 101.2242
Moteur n° 101.2242

- Un des quatre exemplaires construits
- Magnifique exemple de l'âge d'or des GT des années 1960
- Dans la même famille depuis 1967
- Un des seulement quatre exemplaires construits

Ce coupé Maserati 3500 GT doté d'une carrosserie Frua unique a été livré neuf le 13 juillet 1962 à l'importateur Maserati en Allemagne, Auto-König, à Munich. Il était alors de teinte gris métallisé et a été vendu à son premier propriétaire, Werner Ruppertzhoven, de Düsseldorf, qui l'a immatriculé le 24 juillet 1962. Autour de 1963, la couleur a été remplacée par un rouge bordeaux, avant que la voiture ne revienne en 1967 chez Auto König. Le 2 juin 1967, elle trouvait un nouveau propriétaire demeurant à Assenhausen, à côté de Munich. Depuis, elle n'a plus jamais quitté la famille et c'est là qu'elle a été retrouvée, dans le garage où elle dormait depuis de longues années...

Cette voiture fait partie des quatre exemplaires de Maserati 3500 GT fabriqués par Frua, en 1961 et 1962, tous différents. Pour Maserati, la 3500 GT a joué le même rôle que la 250 GT pour Ferrari. Elle a permis au constructeur de passer du stade artisanal à celui de constructeur automobile à part entière. Avant ce modèle, la marque reprise par la famille Orsi avait proposé des voitures dérivées de la compétition, comme l'A6 1500 et les A6G/2000 : des voitures à la mécanique raffinée, mais un peu délicates et qui ne répondaient pas aux exigences de confort d'une clientèle fortunée, si bien que leur production était restée confidentielle. Orsi avait engagé en 1953 l'ingénieur Giulio Alfieri et une de ses premières missions sera de concevoir une Maserati de Grand Tourisme plus adaptée à un usage régulier. Il met alors au point la 3500 GT, voiture tellement bien née qu'elle sera produite à 1 975 exemplaires entre 1957 et 1965. Elle est animée par un six-cylindres 3,5 litres dérivé de celui de la 350 S, à deux ACT et double allumage. Avec ses trois carburateurs Weber, il développe 220 ch et emmène la voiture à 210 km/h. Il est relié à une boîte ZF à quatre ou cinq rapports. L'habitacle est aménagé de façon luxueuse, avec un tableau de bord superbe à cinq instruments et une sellerie cuir. Pour la carrosserie, plusieurs ateliers ont soumis leur projet, comme Zagato, Frua et Allemano, qui ont déjà collaboré avec la marque sur ses modèles précédents. Mais c'est le dessin de Touring qui reçoit finalement l'assentiment de la famille Orsi et c'est donc sous cette forme que l'on connaît généralement le coupé Maserati 3500 GT.
Cela n'a pas empêché les autres carrossiers de continuer à proposer d'autres projets, comme il était de coutume en Italie : Allemano (quatre prototypes en 1958/1959), Bertone (un exemplaire en 1959), Boneschi (deux coupés en 1962/1963), Moretti (un exemplaire en 1966), Vignale (un Spider en plus de sa version adoptée comme Spider officiel). De son côté, Pietro Frua donnait naissance à un Spider en 1959 et à quatre coupés spéciaux en 1961 et 1962, dont fait partie celui que nous proposons. Frua avait déjà collaboré sur les A6G/2000 et, avec un style très personnel mêlant agressivité et élégance, il donnait à la 3500 GT une allure préfigurant la future Sebring : calandre quatre phares, ceinture de caisse assez haute, grandes surfaces vitrées.
La voiture que nous présentons respire les performances et le luxe. La mention posée sur la carrosserie, "Creazione P. Frua", donne toute son exclusivité à cette voiture bien préservée dans son état d'origine. Les sièges recouverts de cuir noir ont la patine du temps et sont d'origine. Cette Maserati de Grand Tourisme symbolise tout ce qu'il y a de plus exclusif et de plus recherché aujourd'hui dans une automobile de collection. Elle possède la rareté, la beauté de sa ligne est à couper le souffle, son moteur est un des plus performant de l'époque. Avec son dessin unique, plus réussi car plus élancé que la 3500 GT de série, cette 3500 GT spéciale se démarque de toute la production de belles GT des années 1950/1960, et sa spécificité représente un billet d'entrée garanti aux meilleurs Concours d'Elégance de la planète. C'est une occasion rarissime.



German title
Chassis n° AM 101.2242
Engine n° 101.2242

- One of four examples built
- Magnificent example from the 1960s - the golden age of the GT
- Same family ownership since 1967
- One of just four examples built

This Maserati 3500 GT coupé with unique coachwork by Frua was delivered new on 13 July 1962 to the Maserati importer in Germany, Auto-König, in Munich. Presented in metallic grey, it sold to its first owner, Werner Ruppertzhoven, from Düsseldorf, who registered the car on 24 July 1962. Around 1963, the colour was changed to burgundy red, and the car then returned to Auto König in 1967. It found a new owner on 2 June 1967, living in Assenhausen, near Munich. From that day on it remained with the same family and this was where the car was found, in the garage where it had lain for many years...

The car on offer is one of four examples of the Maserati 3500 GT built by Frua in 1961 and 1962, each one different. The 3500 GT did for Maserati what the 250 GT had achieved for Ferrari. It enabled the constructor to pass from the status of an artisan to that of a car manufacturer operating on a different scale. Before this model, the marque now run by the Orsi family had offered cars derived from racing machines, such as the A6 1500 and the A6G/2000 : cars that were sophisticated mechanically but rather high maintenance and without the level of comfort demanded by a wealthy clientèle, and therefore only produced in very limited numbers. In 1953 Orsi hired the engineer Giulio Alfieri whose first task was to design a Grand Touring Maserati better suited to everyday use. He developed the 3500 GT, that was such a success that 1,975 examples were produced between 1957 and 1965. It was powered by a 3.5-litre six-cylinder engine derived from that of the 350 S, with twin OHC and dual ignition. With triple Weber carburettors, it produced 220 bhp, capable of a top speed of 210 km/h. It was mated to a ZF box with four or five gears. The passenger compartment was luxuriously equipped, with a superb dashboard sporting five instruments and leather upholstery. Several coachbuilders submitted proposals to design the body, including Zagato, Frua and Allemano, who had already collaborated with the marque on earlier models. However, it was the design by Touring that finally won the Orsi family's approval, and it is in this form that the Maserati 3500 GT coupé is generally known. The other coachbuilders continued to propose other projects, as was the custom in Italy : Allemano (four prototypes in 1958/1959), Bertone (on example in 1959), Boneschi (two coupés in 1962/1963), Moretti (one example in 1966), Vignale (one Spider in addition to the version adopted as the official Spider). Pietro Frua also created a Spider in 1959 along with four special coupés in 1961 and 1962, one of which is the example on offer. Frua, who had previously collaborated on the A6G/2000, offered a very individual style that fused elegance with a sense of aggression, giving the 3500 GT an appearance that prefigured the future Sebring: a grill with four lights, a high waistline and a large area of glass.
The car we are presenting exudes high performance and luxury. It has been preserved in original condition and the inscription on the body "Creazione P. Frua" gives the car all its exclusivity. The black leather-clad seats are original and present an aged patina. This Grand Touring Maserati represents everything that is exclusive and sought-after in a collector's automobile today. It possesses rarity, stunningly beautiful styling and one of the most powerful engines of its day. With its unique design, more slender than the 3500 GT production model, this special 3500 GT stands out from every other GT of the 1950s and 1960s, and its uniqueness represents a guaranteed entry into all the best Concours d'Elégance events around the world. This is a rare opportunity indeed.




Estimation 400 000 - 600 000 €

Sold 447,000 €
* Results are displayed including buyer's fees and taxes. They are generated automatically and can be modified.

Lot 31

1962 Maserati 3500 GT par Frua

Sold 447,000 € [$]

1962 Maserati 3500 GT par Frua
Titre de circulation allemand
Châssis n° AM 101.2242
Moteur n° 101.2242

- Un des quatre exemplaires construits
- Magnifique exemple de l'âge d'or des GT des années 1960
- Dans la même famille depuis 1967
- Un des seulement quatre exemplaires construits

Ce coupé Maserati 3500 GT doté d'une carrosserie Frua unique a été livré neuf le 13 juillet 1962 à l'importateur Maserati en Allemagne, Auto-König, à Munich. Il était alors de teinte gris métallisé et a été vendu à son premier propriétaire, Werner Ruppertzhoven, de Düsseldorf, qui l'a immatriculé le 24 juillet 1962. Autour de 1963, la couleur a été remplacée par un rouge bordeaux, avant que la voiture ne revienne en 1967 chez Auto König. Le 2 juin 1967, elle trouvait un nouveau propriétaire demeurant à Assenhausen, à côté de Munich. Depuis, elle n'a plus jamais quitté la famille et c'est là qu'elle a été retrouvée, dans le garage où elle dormait depuis de longues années...

Cette voiture fait partie des quatre exemplaires de Maserati 3500 GT fabriqués par Frua, en 1961 et 1962, tous différents. Pour Maserati, la 3500 GT a joué le même rôle que la 250 GT pour Ferrari. Elle a permis au constructeur de passer du stade artisanal à celui de constructeur automobile à part entière. Avant ce modèle, la marque reprise par la famille Orsi avait proposé des voitures dérivées de la compétition, comme l'A6 1500 et les A6G/2000 : des voitures à la mécanique raffinée, mais un peu délicates et qui ne répondaient pas aux exigences de confort d'une clientèle fortunée, si bien que leur production était restée confidentielle. Orsi avait engagé en 1953 l'ingénieur Giulio Alfieri et une de ses premières missions sera de concevoir une Maserati de Grand Tourisme plus adaptée à un usage régulier. Il met alors au point la 3500 GT, voiture tellement bien née qu'elle sera produite à 1 975 exemplaires entre 1957 et 1965. Elle est animée par un six-cylindres 3,5 litres dérivé de celui de la 350 S, à deux ACT et double allumage. Avec ses trois carburateurs Weber, il développe 220 ch et emmène la voiture à 210 km/h. Il est relié à une boîte ZF à quatre ou cinq rapports. L'habitacle est aménagé de façon luxueuse, avec un tableau de bord superbe à cinq instruments et une sellerie cuir. Pour la carrosserie, plusieurs ateliers ont soumis leur projet, comme Zagato, Frua et Allemano, qui ont déjà collaboré avec la marque sur ses modèles précédents. Mais c'est le dessin de Touring qui reçoit finalement l'assentiment de la famille Orsi et c'est donc sous cette forme que l'on connaît généralement le coupé Maserati 3500 GT.
Cela n'a pas empêché les autres carrossiers de continuer à proposer d'autres projets, comme il était de coutume en Italie : Allemano (quatre prototypes en 1958/1959), Bertone (un exemplaire en 1959), Boneschi (deux coupés en 1962/1963), Moretti (un exemplaire en 1966), Vignale (un Spider en plus de sa version adoptée comme Spider officiel). De son côté, Pietro Frua donnait naissance à un Spider en 1959 et à quatre coupés spéciaux en 1961 et 1962, dont fait partie celui que nous proposons. Frua avait déjà collaboré sur les A6G/2000 et, avec un style très personnel mêlant agressivité et élégance, il donnait à la 3500 GT une allure préfigurant la future Sebring : calandre quatre phares, ceinture de caisse assez haute, grandes surfaces vitrées.
La voiture que nous présentons respire les performances et le luxe. La mention posée sur la carrosserie, "Creazione P. Frua", donne toute son exclusivité à cette voiture bien préservée dans son état d'origine. Les sièges recouverts de cuir noir ont la patine du temps et sont d'origine. Cette Maserati de Grand Tourisme symbolise tout ce qu'il y a de plus exclusif et de plus recherché aujourd'hui dans une automobile de collection. Elle possède la rareté, la beauté de sa ligne est à couper le souffle, son moteur est un des plus performant de l'époque. Avec son dessin unique, plus réussi car plus élancé que la 3500 GT de série, cette 3500 GT spéciale se démarque de toute la production de belles GT des années 1950/1960, et sa spécificité représente un billet d'entrée garanti aux meilleurs Concours d'Elégance de la planète. C'est une occasion rarissime.



German title
Chassis n° AM 101.2242
Engine n° 101.2242

- One of four examples built
- Magnificent example from the 1960s - the golden age of the GT
- Same family ownership since 1967
- One of just four examples built

This Maserati 3500 GT coupé with unique coachwork by Frua was delivered new on 13 July 1962 to the Maserati importer in Germany, Auto-König, in Munich. Presented in metallic grey, it sold to its first owner, Werner Ruppertzhoven, from Düsseldorf, who registered the car on 24 July 1962. Around 1963, the colour was changed to burgundy red, and the car then returned to Auto König in 1967. It found a new owner on 2 June 1967, living in Assenhausen, near Munich. From that day on it remained with the same family and this was where the car was found, in the garage where it had lain for many years...

The car on offer is one of four examples of the Maserati 3500 GT built by Frua in 1961 and 1962, each one different. The 3500 GT did for Maserati what the 250 GT had achieved for Ferrari. It enabled the constructor to pass from the status of an artisan to that of a car manufacturer operating on a different scale. Before this model, the marque now run by the Orsi family had offered cars derived from racing machines, such as the A6 1500 and the A6G/2000 : cars that were sophisticated mechanically but rather high maintenance and without the level of comfort demanded by a wealthy clientèle, and therefore only produced in very limited numbers. In 1953 Orsi hired the engineer Giulio Alfieri whose first task was to design a Grand Touring Maserati better suited to everyday use. He developed the 3500 GT, that was such a success that 1,975 examples were produced between 1957 and 1965. It was powered by a 3.5-litre six-cylinder engine derived from that of the 350 S, with twin OHC and dual ignition. With triple Weber carburettors, it produced 220 bhp, capable of a top speed of 210 km/h. It was mated to a ZF box with four or five gears. The passenger compartment was luxuriously equipped, with a superb dashboard sporting five instruments and leather upholstery. Several coachbuilders submitted proposals to design the body, including Zagato, Frua and Allemano, who had already collaborated with the marque on earlier models. However, it was the design by Touring that finally won the Orsi family's approval, and it is in this form that the Maserati 3500 GT coupé is generally known. The other coachbuilders continued to propose other projects, as was the custom in Italy : Allemano (four prototypes in 1958/1959), Bertone (on example in 1959), Boneschi (two coupés in 1962/1963), Moretti (one example in 1966), Vignale (one Spider in addition to the version adopted as the official Spider). Pietro Frua also created a Spider in 1959 along with four special coupés in 1961 and 1962, one of which is the example on offer. Frua, who had previously collaborated on the A6G/2000, offered a very individual style that fused elegance with a sense of aggression, giving the 3500 GT an appearance that prefigured the future Sebring: a grill with four lights, a high waistline and a large area of glass.
The car we are presenting exudes high performance and luxury. It has been preserved in original condition and the inscription on the body "Creazione P. Frua" gives the car all its exclusivity. The black leather-clad seats are original and present an aged patina. This Grand Touring Maserati represents everything that is exclusive and sought-after in a collector's automobile today. It possesses rarity, stunningly beautiful styling and one of the most powerful engines of its day. With its unique design, more slender than the 3500 GT production model, this special 3500 GT stands out from every other GT of the 1950s and 1960s, and its uniqueness represents a guaranteed entry into all the best Concours d'Elégance events around the world. This is a rare opportunity indeed.




Estimation 400 000 - 600 000 €

Sold 447,000 €
* Results are displayed including buyer's fees and taxes. They are generated automatically and can be modified.

Sale’s details

Sale: 2769
Date: 22 jun. 2015 18:00
Auctioneer: Hervé Poulain

Contact

Artcurial Motorcars
Phone +33 1 42 99 20 73
motorcars@artcurial.com

Purchase Orders & Auctions by Phone

Kristina Vrzests
Phone +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions of Purchase

Automobiles sur les Champs 8