Sale Rétromobile - 04 february 2011 /Lot 280 1961 LANCIA FLAMINIA COUPE PININFARINA

  • 1961 LANCIA FLAMINIA COUPE PININFARINA Châssis n° 823003138Quand le " cavaliere " Carlo Pesenti prit le contrôle de Lancia fin 1955, la
  • 1961 LANCIA FLAMINIA COUPE PININFARINA Châssis n° 823003138Quand le " cavaliere " Carlo Pesenti prit le contrôle de Lancia fin 1955, la
  • 1961 LANCIA FLAMINIA COUPE PININFARINA Châssis n° 823003138Quand le " cavaliere " Carlo Pesenti prit le contrôle de Lancia fin 1955, la
  • 1961 LANCIA FLAMINIA COUPE PININFARINA Châssis n° 823003138Quand le " cavaliere " Carlo Pesenti prit le contrôle de Lancia fin 1955, la
  • 1961 LANCIA FLAMINIA COUPE PININFARINA Châssis n° 823003138Quand le " cavaliere " Carlo Pesenti prit le contrôle de Lancia fin 1955, la
  • 1961 LANCIA FLAMINIA COUPE PININFARINA Châssis n° 823003138Quand le " cavaliere " Carlo Pesenti prit le contrôle de Lancia fin 1955, la
  • 1961 LANCIA FLAMINIA COUPE PININFARINA Châssis n° 823003138Quand le " cavaliere " Carlo Pesenti prit le contrôle de Lancia fin 1955, la
  • 1961 LANCIA FLAMINIA COUPE PININFARINA Châssis n° 823003138Quand le " cavaliere " Carlo Pesenti prit le contrôle de Lancia fin 1955, la
  • 1961 LANCIA FLAMINIA COUPE PININFARINA Châssis n° 823003138Quand le " cavaliere " Carlo Pesenti prit le contrôle de Lancia fin 1955, la
  • 1961 LANCIA FLAMINIA COUPE PININFARINA Châssis n° 823003138Quand le " cavaliere " Carlo Pesenti prit le contrôle de Lancia fin 1955, la
  • 1961 LANCIA FLAMINIA COUPE PININFARINA Châssis n° 823003138Quand le " cavaliere " Carlo Pesenti prit le contrôle de Lancia fin 1955, la
  • 1961 LANCIA FLAMINIA COUPE PININFARINA Châssis n° 823003138Quand le " cavaliere " Carlo Pesenti prit le contrôle de Lancia fin 1955, la
  • 1961 LANCIA FLAMINIA COUPE PININFARINA Châssis n° 823003138Quand le " cavaliere " Carlo Pesenti prit le contrôle de Lancia fin 1955, la
  • 1961 LANCIA FLAMINIA COUPE PININFARINA Châssis n° 823003138Quand le " cavaliere " Carlo Pesenti prit le contrôle de Lancia fin 1955, la
  • 1961 LANCIA FLAMINIA COUPE PININFARINA Châssis n° 823003138Quand le " cavaliere " Carlo Pesenti prit le contrôle de Lancia fin 1955, la
  • 1961 LANCIA FLAMINIA COUPE PININFARINA Châssis n° 823003138Quand le " cavaliere " Carlo Pesenti prit le contrôle de Lancia fin 1955, la
  • 1961 LANCIA FLAMINIA COUPE PININFARINA Châssis n° 823003138Quand le " cavaliere " Carlo Pesenti prit le contrôle de Lancia fin 1955, la
  • 1961 LANCIA FLAMINIA COUPE PININFARINA Châssis n° 823003138Quand le " cavaliere " Carlo Pesenti prit le contrôle de Lancia fin 1955, la
  • 1961 LANCIA FLAMINIA COUPE PININFARINA Châssis n° 823003138Quand le " cavaliere " Carlo Pesenti prit le contrôle de Lancia fin 1955, la
  • 1961 LANCIA FLAMINIA COUPE PININFARINA Châssis n° 823003138Quand le " cavaliere " Carlo Pesenti prit le contrôle de Lancia fin 1955, la
  • 1961 LANCIA FLAMINIA COUPE PININFARINA Châssis n° 823003138Quand le " cavaliere " Carlo Pesenti prit le contrôle de Lancia fin 1955, la
  • 1961 LANCIA FLAMINIA COUPE PININFARINA Châssis n° 823003138Quand le " cavaliere " Carlo Pesenti prit le contrôle de Lancia fin 1955, la
  • 1961 LANCIA FLAMINIA COUPE PININFARINA Châssis n° 823003138Quand le " cavaliere " Carlo Pesenti prit le contrôle de Lancia fin 1955, la
  • 1961 LANCIA FLAMINIA COUPE PININFARINA Châssis n° 823003138Quand le " cavaliere " Carlo Pesenti prit le contrôle de Lancia fin 1955, la
  • 1961 LANCIA FLAMINIA COUPE PININFARINA Châssis n° 823003138Quand le " cavaliere " Carlo Pesenti prit le contrôle de Lancia fin 1955, la
  • 1961 LANCIA FLAMINIA COUPE PININFARINA Châssis n° 823003138Quand le " cavaliere " Carlo Pesenti prit le contrôle de Lancia fin 1955, la
  • 1961 LANCIA FLAMINIA COUPE PININFARINA Châssis n° 823003138Quand le " cavaliere " Carlo Pesenti prit le contrôle de Lancia fin 1955, la
  • 1961 LANCIA FLAMINIA COUPE PININFARINA Châssis n° 823003138Quand le " cavaliere " Carlo Pesenti prit le contrôle de Lancia fin 1955, la
1961 LANCIA FLAMINIA COUPE PININFARINA Châssis n° 823003138

Quand le " cavaliere " Carlo Pesenti prit le contrôle de Lancia fin 1955, la célèbre firme avait de sérieux problèmes financiers. L'intense intérêt que portait Gianni Lancia à la compétition automobile avait coûté des sommes colossales.
D'autre part, l'Aurelia était une voiture très coûteuse à construire et l'Appia n'était pas au point. La famille Lancia - la mère Adèle, le fils Gianni et ses soeurs Nori et Maria - ne put jamais se mettre d'accord sur un programme cohérent.
Aussi, Gianni décida de vendre ses parts ainsi que celles de sa mère. Ses soeurs firent de même quelques années plus tard et Carlo Pesenti devint le plus important porteur de parts de la société. Le " professore " Antonio Fessia était à l'époque le directeur technique, succédant au grand, mais âgé, Vittorio Jano.
C'est dans ce contexte qu'est née la Lancia Flaminia, dessinée par Pininfarina, débutant sa carrière au salon de Turin en 1956. Conçue par Antonio Fessia, la Flaminia, destinée à remplacer l'Aurelia, reprenait les éléments mécaniques de sa devancière, quoique la suspension indépendante à colonnes télescopiques, traditionnelle chez Lancia depuis la fameuse Lambda, eût fait place à un moderne système à deux triangles superposés et ressorts hélicoïdaux. Les éléments conservés de l'Aurelia concernaient le moteur V6 à 60 degrés à soupapes en tête, revu cependant par Fessia et offrant ainsi une puissance bien supérieure à l'ancien groupe du à Vittorio Jano ; ainsi que l'essieu arrière De Dion à boîte-pont (avec freins suspendus). La Flaminia Coupé à empattement court apparut en 1958, suivie par les coupés GT et GTL (2+2) dessinés par Touring, et par le Cabriolet. Ce trio bénéficia d'une nouvelle réduction de l'empattement pour donner les modèles Sport et Super Sport qui se caractérisèrent par leurs freins à disques et leur puissance supérieure.
Ce coupé Flaminia est équipé du moteur de 2458 cm3 et d'une carrosserie " usine ". Cette voiture a fait l'objet d'une ancienne restauration et se présente dans une livrée blanche, avec un intérieur en cuir rouge.
Utilisée de façon régulière et entretenue, elle est accompagnée de sa carte grise suisse avec un certificat de dédouanement français.



When the "cavalier" Carlo Pesenti took control of Lancia at the end of 1955, the renowned company was in serious financial difficulties. The deep interest Gianni Lancia had in automobile competition had cost colossal amounts.
Moreover, the Aurelia was a very expensive car to make and the Appia was not up to scratch. The Lancia family - the mother Adèle, the son Gianni and his sisters Nori and Maria - never reached agreement on a consistent programme.
Thus, Gianni decided to sell his shares as well as those of his mother. His sisters did likewise a few years later and Carlo Pesenti became the major shareholder in the company. The "professor" Antonio Fessia was at the time the technical manager, taking over from the great, but ageing, Vittorio Jano.
It was against this backdrop that the Lancia Flaminia, designed by Pininfarina, was born, beginning its career at the Turin motor show in 1956. Designed by Antonio Fessia, the Flaminia, intended to replace the Aurelia, used the mechanical parts of its predecessor, although the independent telescopic column suspension, traditional with the Lancia since the famous Lambda, gave way to a modern system with two overlaid triangles and spiral springs. The parts retained from the Aurelia were the 60-degree V6 overhead valve engine, revised by Fessia nevertheless and offering much higher power than the previous group by Vittorio Jano; just like the De Dion rear axle with transaxle (with suspended brakes). The Flaminia Coupé with short wheelbase came out in 1958, followed by the GT and GTL coupés (2+2) designed by Touring, and by the Cabriolet. This trio benefited from a new reduction in wheelbase to give way to the Sport and Super Sport models which are marked out by their disc brakes and their higher power.
This Flaminia coupé is equipped with a 2458 cm3 engine and a "factory" body. This car has had an old restoration and is exhibited in white racing colours with a red leather interior.
Used regularly and kept well, it comes with its Suisse title and French custom clearance documents.



Estimation 15 000 - 20 000 €

Sold 16,512 €
* Results are displayed including buyer's fees and taxes. They are generated automatically and can be modified.

Lot 280

1961 LANCIA FLAMINIA COUPE PININFARINA

Sold 16,512 € [$]

1961 LANCIA FLAMINIA COUPE PININFARINA Châssis n° 823003138

Quand le " cavaliere " Carlo Pesenti prit le contrôle de Lancia fin 1955, la célèbre firme avait de sérieux problèmes financiers. L'intense intérêt que portait Gianni Lancia à la compétition automobile avait coûté des sommes colossales.
D'autre part, l'Aurelia était une voiture très coûteuse à construire et l'Appia n'était pas au point. La famille Lancia - la mère Adèle, le fils Gianni et ses soeurs Nori et Maria - ne put jamais se mettre d'accord sur un programme cohérent.
Aussi, Gianni décida de vendre ses parts ainsi que celles de sa mère. Ses soeurs firent de même quelques années plus tard et Carlo Pesenti devint le plus important porteur de parts de la société. Le " professore " Antonio Fessia était à l'époque le directeur technique, succédant au grand, mais âgé, Vittorio Jano.
C'est dans ce contexte qu'est née la Lancia Flaminia, dessinée par Pininfarina, débutant sa carrière au salon de Turin en 1956. Conçue par Antonio Fessia, la Flaminia, destinée à remplacer l'Aurelia, reprenait les éléments mécaniques de sa devancière, quoique la suspension indépendante à colonnes télescopiques, traditionnelle chez Lancia depuis la fameuse Lambda, eût fait place à un moderne système à deux triangles superposés et ressorts hélicoïdaux. Les éléments conservés de l'Aurelia concernaient le moteur V6 à 60 degrés à soupapes en tête, revu cependant par Fessia et offrant ainsi une puissance bien supérieure à l'ancien groupe du à Vittorio Jano ; ainsi que l'essieu arrière De Dion à boîte-pont (avec freins suspendus). La Flaminia Coupé à empattement court apparut en 1958, suivie par les coupés GT et GTL (2+2) dessinés par Touring, et par le Cabriolet. Ce trio bénéficia d'une nouvelle réduction de l'empattement pour donner les modèles Sport et Super Sport qui se caractérisèrent par leurs freins à disques et leur puissance supérieure.
Ce coupé Flaminia est équipé du moteur de 2458 cm3 et d'une carrosserie " usine ". Cette voiture a fait l'objet d'une ancienne restauration et se présente dans une livrée blanche, avec un intérieur en cuir rouge.
Utilisée de façon régulière et entretenue, elle est accompagnée de sa carte grise suisse avec un certificat de dédouanement français.



When the "cavalier" Carlo Pesenti took control of Lancia at the end of 1955, the renowned company was in serious financial difficulties. The deep interest Gianni Lancia had in automobile competition had cost colossal amounts.
Moreover, the Aurelia was a very expensive car to make and the Appia was not up to scratch. The Lancia family - the mother Adèle, the son Gianni and his sisters Nori and Maria - never reached agreement on a consistent programme.
Thus, Gianni decided to sell his shares as well as those of his mother. His sisters did likewise a few years later and Carlo Pesenti became the major shareholder in the company. The "professor" Antonio Fessia was at the time the technical manager, taking over from the great, but ageing, Vittorio Jano.
It was against this backdrop that the Lancia Flaminia, designed by Pininfarina, was born, beginning its career at the Turin motor show in 1956. Designed by Antonio Fessia, the Flaminia, intended to replace the Aurelia, used the mechanical parts of its predecessor, although the independent telescopic column suspension, traditional with the Lancia since the famous Lambda, gave way to a modern system with two overlaid triangles and spiral springs. The parts retained from the Aurelia were the 60-degree V6 overhead valve engine, revised by Fessia nevertheless and offering much higher power than the previous group by Vittorio Jano; just like the De Dion rear axle with transaxle (with suspended brakes). The Flaminia Coupé with short wheelbase came out in 1958, followed by the GT and GTL coupés (2+2) designed by Touring, and by the Cabriolet. This trio benefited from a new reduction in wheelbase to give way to the Sport and Super Sport models which are marked out by their disc brakes and their higher power.
This Flaminia coupé is equipped with a 2458 cm3 engine and a "factory" body. This car has had an old restoration and is exhibited in white racing colours with a red leather interior.
Used regularly and kept well, it comes with its Suisse title and French custom clearance documents.



Estimation 15 000 - 20 000 €

Sold 16,512 €
* Results are displayed including buyer's fees and taxes. They are generated automatically and can be modified.

Sale’s details

Sale: 1957
Date: 04 feb. 2011 14:00

Contact

Iris Hummel
Phone +33 1 42 99 20 56
ihummel@artcurial.com

Purchase Orders & Auctions by Phone

Kristina Vrzests
Phone +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions of Purchase

Rétromobile