Sale Rétromobile - 04 february 2011 /Lot 255 1959 RIVA TRITONE MOTOR LAUNCH - NO RESERVE

  • 1959 RIVA TRITONE MOTOR LAUNCH - NO RESERVE N° de construction: 117Moteurs Chris Craft 175 n°303561S et 303479DDans le monde entier, le
  • 1959 RIVA TRITONE MOTOR LAUNCH - NO RESERVE N° de construction: 117Moteurs Chris Craft 175 n°303561S et 303479DDans le monde entier, le
  • 1959 RIVA TRITONE MOTOR LAUNCH - NO RESERVE N° de construction: 117Moteurs Chris Craft 175 n°303561S et 303479DDans le monde entier, le
  • 1959 RIVA TRITONE MOTOR LAUNCH - NO RESERVE N° de construction: 117Moteurs Chris Craft 175 n°303561S et 303479DDans le monde entier, le
  • 1959 RIVA TRITONE MOTOR LAUNCH - NO RESERVE N° de construction: 117Moteurs Chris Craft 175 n°303561S et 303479DDans le monde entier, le
  • 1959 RIVA TRITONE MOTOR LAUNCH - NO RESERVE N° de construction: 117Moteurs Chris Craft 175 n°303561S et 303479DDans le monde entier, le
  • 1959 RIVA TRITONE MOTOR LAUNCH - NO RESERVE N° de construction: 117Moteurs Chris Craft 175 n°303561S et 303479DDans le monde entier, le
  • 1959 RIVA TRITONE MOTOR LAUNCH - NO RESERVE N° de construction: 117Moteurs Chris Craft 175 n°303561S et 303479DDans le monde entier, le
  • 1959 RIVA TRITONE MOTOR LAUNCH - NO RESERVE N° de construction: 117Moteurs Chris Craft 175 n°303561S et 303479DDans le monde entier, le
  • 1959 RIVA TRITONE MOTOR LAUNCH - NO RESERVE N° de construction: 117Moteurs Chris Craft 175 n°303561S et 303479DDans le monde entier, le
1959 RIVA TRITONE MOTOR LAUNCH - NO RESERVE N° de construction: 117
Moteurs Chris Craft 175 n°303561S et 303479D

Dans le monde entier, le nom Riva résonne comme le symbole du luxe absolu en matière de canots automobiles à l'élégance et au raffinement sans faille. Coques en acajou au vernis parfaits, intérieurs en cuir, tableaux de bord s'inspirant des voitures américaines de l'époque font des Riva le nec plus ultra des bateaux à moteur. Ils étaient très disputés dans les années 50 et 60 par toute la jet set internationale, les stars de cinéma, les grandes fortunes.
Dès son retour des Etats-Unis après-guerre, Carlo Riva arrive à convaincre son père, propriétaire du chantier naval de Sarnico, sur le Lac d'Iséo, de construire les premiers Motor Launch à pare-brise à pans coupés, directement inspirés des bateaux américains, principalement des célèbres Chris Craft. Le chantier connaît alors une expension impressionnante, avec des commandes qui affluent du monde entier. Dans les années 50 et 60, Riva devient alors une marque de référence en matière de canots automobiles.

Le Riva que nous vous présentons est un Tritone, numéro de construction 117, le dernier modèle construit de l'année 1959. Il a été commandé neuf par un dénommé Alexandri et est baptisé Marivon II. Il est équipé de deux moteurs Chris Craft de 175 ch, n°303561S et n°303479D.
Le propriétaire actuel, célèbre galeriste à Paris, le possède depuis 1975, année où il échangea quelques tableaux modernes contre ce sublime Riva, qui était à quai au port de Golfe Juan. Il se souvient avoir navigué jusqu'à Villefranche-sur-Mer où le bateau a été mis sur cales quelques années après, puis amené dans la propriété familiale au sud de Toulouse, bordée d'un grand étang. En 1975, lors de l'échange, le bateau s'appelait "Viking " et un certain Monsieur Christian Lonvaud en était le propriétaire depuis 1965. Pour ce monsieur à cette époque, l'Art pictural a pris le dessus sur l'Art nautique ! A l'arrivée du bateau dans la propriété toulousaine à la fin des années 70, il avait été décidé de le restaurer ; travail jamais achevé. Nous le présentons donc ici, dans son état " sortie de grange ", restauration à achever mais complet avec tous ses éléments en chromes, ses capotes, sièges, ses moteurs (à refaire).

Il s'agit d'une opportunité quasi unique de pouvoir acquérir un Riva Tritone, considéré comme le plus élégant de tous les modèles construits par le chantier de Sarnico, en cours de restauration. Cette pièce impressionnante est livrée sans papier et sans prix de réserve.



Tthe Riva name resounds throughout the world as the symbol of out-and-out luxury when it comes to ultimately refined, elegant motorboats. Mahogany hulls in perfect varnish, leather interiors and instrument panels inspired by American cars of the period made Riva the last word in motorboats. They were highly sought-after in the 50s and 60s by all the international jet setters, film stars and those with great fortunes.
Fresh from his return from the United States after the war, Carlo Riva managed to convince his father, the owner of the shipyard in Sarnico, on Lake Iseo, to build the first Motor Launch with windscreens with cut-off corners, directly inspired by American boats, mainly by the famous Chris-Craft boats. The shipyard then expanded remarkably, with orders flowing in from all over the world. In the 50s and 60s, Riva became a benchmark brand in motorboats.

The Riva here is a Tritone, construction number 117, the last model built in 1959. It was ordered new by a certain Alexandri and was christened Marivon II. It is equipped with two Chris-Craft engines with 175 hp, no. 303561S and no. 303479D.
The current owner, a famous gallery owner in Paris, has owned it since 1975, the year in which he exchanged a couple of modern paintings for this sublime Riva, which was docked in the port of Golfe-Juan. He remembers having sailed as far as Villefranche-sur-Mer where the boat was placed on the slipways a few years later then taken to the family property, south of Toulouse, which was skirted by a big lake. In 1975, at the time of the exchange, the boat was called Viking and a certain Mr Christian Lonvaud had been the owner since 1965. At the time, pictorial art took the upper hand over nautical art for this man! When the boat arrived at the Toulouse property at the end of the 70s, restoration had been decided upon - a job that was never completed. We therefore exhibit it here in its "just out of the barn" condition, with restoration to be completed but together with all its chrome parts, hoods, seats and engines (to be redone).

This is an almost unique opportunity to purchase a Riva Tritone, considered the most elegant of all the models built by the shipyard in Sarnico, mid-restoration. This impressive item comes without documents or a reserve price.


Estimation 50 000 - 80 000 €

Sold 86,096 €
* Results are displayed including buyer's fees and taxes. They are generated automatically and can be modified.

Lot 255

1959 RIVA TRITONE MOTOR LAUNCH - NO RESERVE

Sold 86,096 € [$]

1959 RIVA TRITONE MOTOR LAUNCH - NO RESERVE N° de construction: 117
Moteurs Chris Craft 175 n°303561S et 303479D

Dans le monde entier, le nom Riva résonne comme le symbole du luxe absolu en matière de canots automobiles à l'élégance et au raffinement sans faille. Coques en acajou au vernis parfaits, intérieurs en cuir, tableaux de bord s'inspirant des voitures américaines de l'époque font des Riva le nec plus ultra des bateaux à moteur. Ils étaient très disputés dans les années 50 et 60 par toute la jet set internationale, les stars de cinéma, les grandes fortunes.
Dès son retour des Etats-Unis après-guerre, Carlo Riva arrive à convaincre son père, propriétaire du chantier naval de Sarnico, sur le Lac d'Iséo, de construire les premiers Motor Launch à pare-brise à pans coupés, directement inspirés des bateaux américains, principalement des célèbres Chris Craft. Le chantier connaît alors une expension impressionnante, avec des commandes qui affluent du monde entier. Dans les années 50 et 60, Riva devient alors une marque de référence en matière de canots automobiles.

Le Riva que nous vous présentons est un Tritone, numéro de construction 117, le dernier modèle construit de l'année 1959. Il a été commandé neuf par un dénommé Alexandri et est baptisé Marivon II. Il est équipé de deux moteurs Chris Craft de 175 ch, n°303561S et n°303479D.
Le propriétaire actuel, célèbre galeriste à Paris, le possède depuis 1975, année où il échangea quelques tableaux modernes contre ce sublime Riva, qui était à quai au port de Golfe Juan. Il se souvient avoir navigué jusqu'à Villefranche-sur-Mer où le bateau a été mis sur cales quelques années après, puis amené dans la propriété familiale au sud de Toulouse, bordée d'un grand étang. En 1975, lors de l'échange, le bateau s'appelait "Viking " et un certain Monsieur Christian Lonvaud en était le propriétaire depuis 1965. Pour ce monsieur à cette époque, l'Art pictural a pris le dessus sur l'Art nautique ! A l'arrivée du bateau dans la propriété toulousaine à la fin des années 70, il avait été décidé de le restaurer ; travail jamais achevé. Nous le présentons donc ici, dans son état " sortie de grange ", restauration à achever mais complet avec tous ses éléments en chromes, ses capotes, sièges, ses moteurs (à refaire).

Il s'agit d'une opportunité quasi unique de pouvoir acquérir un Riva Tritone, considéré comme le plus élégant de tous les modèles construits par le chantier de Sarnico, en cours de restauration. Cette pièce impressionnante est livrée sans papier et sans prix de réserve.



Tthe Riva name resounds throughout the world as the symbol of out-and-out luxury when it comes to ultimately refined, elegant motorboats. Mahogany hulls in perfect varnish, leather interiors and instrument panels inspired by American cars of the period made Riva the last word in motorboats. They were highly sought-after in the 50s and 60s by all the international jet setters, film stars and those with great fortunes.
Fresh from his return from the United States after the war, Carlo Riva managed to convince his father, the owner of the shipyard in Sarnico, on Lake Iseo, to build the first Motor Launch with windscreens with cut-off corners, directly inspired by American boats, mainly by the famous Chris-Craft boats. The shipyard then expanded remarkably, with orders flowing in from all over the world. In the 50s and 60s, Riva became a benchmark brand in motorboats.

The Riva here is a Tritone, construction number 117, the last model built in 1959. It was ordered new by a certain Alexandri and was christened Marivon II. It is equipped with two Chris-Craft engines with 175 hp, no. 303561S and no. 303479D.
The current owner, a famous gallery owner in Paris, has owned it since 1975, the year in which he exchanged a couple of modern paintings for this sublime Riva, which was docked in the port of Golfe-Juan. He remembers having sailed as far as Villefranche-sur-Mer where the boat was placed on the slipways a few years later then taken to the family property, south of Toulouse, which was skirted by a big lake. In 1975, at the time of the exchange, the boat was called Viking and a certain Mr Christian Lonvaud had been the owner since 1965. At the time, pictorial art took the upper hand over nautical art for this man! When the boat arrived at the Toulouse property at the end of the 70s, restoration had been decided upon - a job that was never completed. We therefore exhibit it here in its "just out of the barn" condition, with restoration to be completed but together with all its chrome parts, hoods, seats and engines (to be redone).

This is an almost unique opportunity to purchase a Riva Tritone, considered the most elegant of all the models built by the shipyard in Sarnico, mid-restoration. This impressive item comes without documents or a reserve price.


Estimation 50 000 - 80 000 €

Sold 86,096 €
* Results are displayed including buyer's fees and taxes. They are generated automatically and can be modified.

Sale’s details

Sale: 1957
Date: 04 feb. 2011 14:00

Contact

Iris Hummel
Phone +33 1 42 99 20 56
ihummel@artcurial.com

Purchase Orders & Auctions by Phone

Kristina Vrzests
Phone +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions of Purchase

Rétromobile