• 1958 Talbot T14 LS Coupé
  • 1958 Talbot T14 LS Coupé
  • 1958 Talbot T14 LS Coupé
  • 1958 Talbot T14 LS Coupé
  • 1958 Talbot T14 LS Coupé
  • 1958 Talbot T14 LS Coupé
  • 1958 Talbot T14 LS Coupé
  • 1958 Talbot T14 LS Coupé
  • 1958 Talbot T14 LS Coupé
  • 1958 Talbot T14 LS Coupé
  • 1958 Talbot T14 LS Coupé
  • 1958 Talbot T14 LS Coupé
  • 1958 Talbot T14 LS Coupé
  • 1958 Talbot T14 LS Coupé
1958 Talbot T14 LS Coupé
Titre de circulation anglais
Châssis n° 140010
Moteur n° 6017

- Ligne de toute beauté
- Modèle rare, fin d'une très prestigieuse lignée
- Belle présentation

Selon la fiche usine Talbot (intitulée "Détails de construction"), la voiture que nous présentons a été livrée neuve de teinte "bleu compétition" métallisé avec garnitures en vinyle, jantes chromées chaussées de pneus Pirelli 165x400 et option chauffage-dégivrage. Le moteur était équipé de pistons Borgo, la transmission était confiée à une boîte ZF et la direction à un boîtier Gemmer. Toujours sur cette fiche usine, la date de livraison indiquée est le 6 mars 1956, mais la mention "annulé" vient barrer le nom des clients, MM. Dupuis et Marquier. C'est peut-être ce qui explique que la date de première immatriculation mentionnée sur la carte grise soit 1958.
La voiture est en Suisse dans les années 1970 et d'anciennes factures du garage Kurve, de Bubendorf (près de Bâle) datent de 1979 et 1980. En 2000, elle quitte ce pays pour se rendre en Allemagne, achetée le 11 septembre par le spécialiste allemand Lothar Roder. Il gère le garage Berlinetta Motors, à St-Ingbert (près de Sarrebruck), spécialisée dans la réfection de Ferrari, mais il est également passionné de ce modèle. La voiture fait l'objet d'importants travaux dont témoigne un ensemble de factures, avant d'être cédée à un amateur britannique, qui aujourd'hui se sépare de cette belle automobile. En 2014, la mécanique a bénéficié d'une révision chez un spécialiste dont le montant dépasse 13 000 £.

En plus d'être une des dernières représentantes d'une des marques françaises les plus prestigieuses de l'entre-deux-guerres, cette voiture, de teinte bleu métallisé avec toit gris et sellerie bicolore beige et gris-bleu, offre un état bien conservé après une restauration ancienne. Chaussée de belles jantes Borrani, avec sa très belle ligne signée Carlo Delaisse et son moteur Talbot, spécifique, avec ses deux arbres à cames haut placés, c'est une voiture qui coûtait à l'époque plus du double de la Citroën DS qui venait de naître. Elle n'a été produite qu'à 54 exemplaires.



British title
Chassis n° 140010
Engine n° 6017

- Beautiful styling
- Rare model, the end of a highly prestigious line
- Nice presentation

According to the Talbot factory records (" build details "), the car on offer was delivered new in metallic " competition blue " with vinyl trim, chrome wheels fitted with Pirelli 165x400 tyres and optional heater-defroster. The engine was equipped with Borgo pistons, and the transmission was linked to a ZF gearbox, with a Gemmer steering box. The factory sheet also records a delivery date of 6 March 1956, but " cancelled " has been written across the name of the clients MM. Dupuis et Marquier. This may explain why the first date mentioned on the registration document is 1958.
The car was in Switzerland during the 1970s and old invoices from the Kurve garage, in Bubendorf (near Bâle) date from 1979 and 1980. In 2000, it left for Germany, having been acquired by the German specialist Lothar Roder on 11 September. He ran the Berlinetta Motors garage, at St-Ingbert (near Sarrebruck), and specialised in Ferrari repairs, although he was also passionate about this particular model. The car benefitted from major work as shown by the various invoices, and was then sold to the British enthusiast who is selling this wonderful car today. In 2014, the engine was serviced by a specialist at a cost of over £13 000.

Not only is this one of the last survivors of one of France's most prestigious inter-war marques, but, presented in metallic blue with grey roof and beige and grey-blue two-tone upholstery, fitted with Borrani wire wheels it is in lovely preserved condition having been restored some years ago. Sporting a beautiful design by Carlo Delaisse and with its specific Talbot engine with overhead cams, this car cost new more than double the Citroën DS which had just appeared. Just 54 examples were produced.




Estimation 200 000 - 250 000 €

Sold 220,520 €
* Results are displayed including buyer’s fees and taxes. They are generated automatically and can be modified.

Lot 149

1958 Talbot T14 LS Coupé

Sold 220,520 € [$]

1958 Talbot T14 LS Coupé
Titre de circulation anglais
Châssis n° 140010
Moteur n° 6017

- Ligne de toute beauté
- Modèle rare, fin d'une très prestigieuse lignée
- Belle présentation

Selon la fiche usine Talbot (intitulée "Détails de construction"), la voiture que nous présentons a été livrée neuve de teinte "bleu compétition" métallisé avec garnitures en vinyle, jantes chromées chaussées de pneus Pirelli 165x400 et option chauffage-dégivrage. Le moteur était équipé de pistons Borgo, la transmission était confiée à une boîte ZF et la direction à un boîtier Gemmer. Toujours sur cette fiche usine, la date de livraison indiquée est le 6 mars 1956, mais la mention "annulé" vient barrer le nom des clients, MM. Dupuis et Marquier. C'est peut-être ce qui explique que la date de première immatriculation mentionnée sur la carte grise soit 1958.
La voiture est en Suisse dans les années 1970 et d'anciennes factures du garage Kurve, de Bubendorf (près de Bâle) datent de 1979 et 1980. En 2000, elle quitte ce pays pour se rendre en Allemagne, achetée le 11 septembre par le spécialiste allemand Lothar Roder. Il gère le garage Berlinetta Motors, à St-Ingbert (près de Sarrebruck), spécialisée dans la réfection de Ferrari, mais il est également passionné de ce modèle. La voiture fait l'objet d'importants travaux dont témoigne un ensemble de factures, avant d'être cédée à un amateur britannique, qui aujourd'hui se sépare de cette belle automobile. En 2014, la mécanique a bénéficié d'une révision chez un spécialiste dont le montant dépasse 13 000 £.

En plus d'être une des dernières représentantes d'une des marques françaises les plus prestigieuses de l'entre-deux-guerres, cette voiture, de teinte bleu métallisé avec toit gris et sellerie bicolore beige et gris-bleu, offre un état bien conservé après une restauration ancienne. Chaussée de belles jantes Borrani, avec sa très belle ligne signée Carlo Delaisse et son moteur Talbot, spécifique, avec ses deux arbres à cames haut placés, c'est une voiture qui coûtait à l'époque plus du double de la Citroën DS qui venait de naître. Elle n'a été produite qu'à 54 exemplaires.



British title
Chassis n° 140010
Engine n° 6017

- Beautiful styling
- Rare model, the end of a highly prestigious line
- Nice presentation

According to the Talbot factory records (" build details "), the car on offer was delivered new in metallic " competition blue " with vinyl trim, chrome wheels fitted with Pirelli 165x400 tyres and optional heater-defroster. The engine was equipped with Borgo pistons, and the transmission was linked to a ZF gearbox, with a Gemmer steering box. The factory sheet also records a delivery date of 6 March 1956, but " cancelled " has been written across the name of the clients MM. Dupuis et Marquier. This may explain why the first date mentioned on the registration document is 1958.
The car was in Switzerland during the 1970s and old invoices from the Kurve garage, in Bubendorf (near Bâle) date from 1979 and 1980. In 2000, it left for Germany, having been acquired by the German specialist Lothar Roder on 11 September. He ran the Berlinetta Motors garage, at St-Ingbert (near Sarrebruck), and specialised in Ferrari repairs, although he was also passionate about this particular model. The car benefitted from major work as shown by the various invoices, and was then sold to the British enthusiast who is selling this wonderful car today. In 2014, the engine was serviced by a specialist at a cost of over £13 000.

Not only is this one of the last survivors of one of France's most prestigious inter-war marques, but, presented in metallic blue with grey roof and beige and grey-blue two-tone upholstery, fitted with Borrani wire wheels it is in lovely preserved condition having been restored some years ago. Sporting a beautiful design by Carlo Delaisse and with its specific Talbot engine with overhead cams, this car cost new more than double the Citroën DS which had just appeared. Just 54 examples were produced.




Estimation 200 000 - 250 000 €

Sold 220,520 €
* Results are displayed including buyer’s fees and taxes. They are generated automatically and can be modified.

Sale’s details

Sale: 2929
Date: 09 jul. 2016 14:00
Auctioneer: Hervé Poulain

Contact

Anne-Claire Mandine
Phone
acmandine@artcurial.com

Conditions of Purchase

Le Mans Classic 2016 by Artcurial Motorcars