Sale Rétromobile 2016 by Artcurial Motorcars - 05 february 2016 /Lot 154 1957 Aston Martin DB2/4 MkIII coupé

  • 1957 Aston Martin DB2/4 MkIII coupé
  • 1957 Aston Martin DB2/4 MkIII coupé
  • 1957 Aston Martin DB2/4 MkIII coupé
  • 1957 Aston Martin DB2/4 MkIII coupé
  • 1957 Aston Martin DB2/4 MkIII coupé
  • 1957 Aston Martin DB2/4 MkIII coupé
  • 1957 Aston Martin DB2/4 MkIII coupé
  • 1957 Aston Martin DB2/4 MkIII coupé
  • 1957 Aston Martin DB2/4 MkIII coupé
  • 1957 Aston Martin DB2/4 MkIII coupé
  • 1957 Aston Martin DB2/4 MkIII coupé
  • 1957 Aston Martin DB2/4 MkIII coupé
  • 1957 Aston Martin DB2/4 MkIII coupé
  • 1957 Aston Martin DB2/4 MkIII coupé
  • 1957 Aston Martin DB2/4 MkIII coupé
  • 1957 Aston Martin DB2/4 MkIII coupé
  • 1957 Aston Martin DB2/4 MkIII coupé
  • 1957 Aston Martin DB2/4 MkIII coupé
  • 1957 Aston Martin DB2/4 MkIII coupé
  • 1957 Aston Martin DB2/4 MkIII coupé
  • 1957 Aston Martin DB2/4 MkIII coupé
  • 1957 Aston Martin DB2/4 MkIII coupé
  • 1957 Aston Martin DB2/4 MkIII coupé
  • 1957 Aston Martin DB2/4 MkIII coupé
  • 1957 Aston Martin DB2/4 MkIII coupé
  • 1957 Aston Martin DB2/4 MkIII coupé
  • 1957 Aston Martin DB2/4 MkIII coupé
  • 1957 Aston Martin DB2/4 MkIII coupé
  • 1957 Aston Martin DB2/4 MkIII coupé
  • 1957 Aston Martin DB2/4 MkIII coupé
  • 1957 Aston Martin DB2/4 MkIII coupé
  • 1957 Aston Martin DB2/4 MkIII coupé
  • 1957 Aston Martin DB2/4 MkIII coupé
  • 1957 Aston Martin DB2/4 MkIII coupé
  • 1957 Aston Martin DB2/4 MkIII coupé
  • 1957 Aston Martin DB2/4 MkIII coupé
  • 1957 Aston Martin DB2/4 MkIII coupé
  • 1957 Aston Martin DB2/4 MkIII coupé
  • 1957 Aston Martin DB2/4 MkIII coupé
  • 1957 Aston Martin DB2/4 MkIII coupé
  • 1957 Aston Martin DB2/4 MkIII coupé
1957 Aston Martin DB2/4 MkIII coupé
Carte grise française
Châssis n° AM300/3/1358
Moteur n° DBA 983

- Conduite à gauche, frein à disque à l'avant
- Moteur d'origine entièrement refait en 2014
- Incroyablement documentée
- Couleur d'origine, options d'usine évoquant la course
- Propriété d'un éminent concessionnaire Jaguar français

A la fois sportive et raffinée, la DB 2/4 est en train de faire naître une fabuleuse lignée : celle des Aston "DB" qui, jusqu'à la DB6, va reprendre les ingrédients des DB2 et DB 2/4, tout en les embourgeoisant. La DB 2/4 est en effet la dernière Aston Martin dont la personnalité forte dégage encore le parfum sans compromis de la compétition. Cette voiture s'illustre d'ailleurs dans la Bande déssinée originale de James Bon par Ian Fleming. Sa production reste d'ailleurs relativement confidentielle, avec quelque 550 exemplaires toutes carrosseries confondues. Selon le numéro de chassis, elle serait la 58éme construite.

La voiture que nous présentons, à conduite à gauche, a été commandée par l'américain Morris Fischer en septembre 1957, et le dossier comporte d'ailleurs une copie du chèque de 3 241,50 £ à l'ordre d'Aston Martin pour cette acquisition, la copie du titre de circulation anglais d'époque ainsi que la copie de la facture d'achat d'origine. La fiche d'usine Aston donne l'adresse de M. Fischer à Nice, où elle sera livrée neuve. Il n'est pas impossible que ce dernier n'ait eu quelques velléités sportives, comme en atteste l'équipement optionnel d'origine tel que : les freins à disques à l'avant, les accoudoirs latéraux dans les deux portières, la jauge Smiths de température d'huile additionnelle, spécifications fleurant bon la course. La voiture passe en 1977 dans les mains de Charles Härdstedt, résidant à Nice, puis en 1985 à M. Holmgard possédant lui aussi une adresse niçoise. A partir de cette époque nous possédons un dossier de factures attestant d'un entretient suivi, la voiture étant équipée d'un alternateur remplaçant avantageusement la dynamo. Elle passe ensuite dans les mains de M. Ferrero puis de M. Ralf Emmerling. Celui-ci l'a gardée en sa possession pendant plus de 15 ans, tout en prenant part à de nombreux rallyes dont le Summer Marathon, et la Varese Coppa. En 2004, cette voiture a bénéficié de plusieurs travaux, comme la pose d'un échappement en acier inoxydable, d'amortisseurs neufs, d'une pompe à eau neuve et d'un radiateur en aluminium.
L'actuel propriétaire en a fait l'acquisition il y a quelques années. Passionné de voitures anglaises et concessionnaire Jaguar et Land Rover, il a fait revoir cette Aston Martin par ses équipes, et notamment son chef d'atelier très expérimenté. Pour que son fonctionnement soit exempt de reproche, le moteur a été entièrement revu, avec notamment réfection du bas-moteur, des paliers de vilebrequin avec montage d'un vilebrequin neuf, joint de culasse changé, rectifications des sièges de soupapes, changement des guides. Le montant des factures de pièces est de 7 700 livres sterling et de 5 634 euros de mains d'œuvre. Très bien mise au point, cette voiture sportive comporte encore son moteur DBA d'origine, un six-cylindres en ligne 2 922 cm3 double arbre, alimenté par deux carburateurs SU. Elle est dans sa teinte d'origine, dénommée " Golden " chez Aston, et sa magnifique sellerie a été refaite en cuir beige (Connolly réf. VM 3097) La voiture est équipée de jantes à rayons et d'un volant bois Nardi.
Avec ses spécifications conformes à l'origine et sa belle présentation, cette voiture constitue une monture idéale pour participer avec élégance et sportivité aux plus belles épreuves historiques.



French title
Chassis n° AM300/3/1358
Engine n° DBA 983

- Left-hand drive, front disc brakes
- Original engine completely rebuilt in 2014
- The 58th example built
- From an important Jaguar car dealer
- Original colour, competition-style factory options

Expensive, sporty and sophisticated, the DB 2/4 gave rise to a fabulous line of descendants in the Aston " DB " series. Elements of the DB2 and DB2/4 were used and refined in subsequent models through to the DB6. The DB2/4 was in many ways the last Aston Martin that expressed its distinctive personality free from the compromise of competition. This car is figured in the original Ian Flemming comic James Bond 007. Production remained limited, with just 550 examples built, all variations combined and according to the chassis number this particular example is the 58th built.

The car on offer, left-hand drive, was ordered by the American Morris Fischer in September 1957, and there are copies in the file of the £3,241 cheque to Aston Martin for this purchase, the period UK registration document and the original bill of sale. The Aston factory sheet gives Mr Fischer's address in Nice, where the car was delivered new. It is possible that this man had some sporting ambitions, as the optional extras hint at competition : disc brakes at the front, armrests in the two doors and additional Smiths oil temperature gauge. In 1977 the car passed into the hands of Charles Härdstedt, followed by Mr Holmgard in 1985, both residents of Nice. From this period onwards there is a file of invoices documenting the car's continuous maintenance, which includes replacing the dynamo with an alternator, a preferable option. It passed then to Mr Ferrero who sold the car to Mr Ralf Emmerling. He kept the Aston for more than 15 years, using it to take part in numerous rallies including the Winter Marathon and the Varese Coppa. In 2004 work carried out included the fitting of a stainless steel exhaust, new shock absorbers as well as a new water pump and aluminium radiator.
The current owner acquired the car a few years ago. A British car enthusiast and a Jaguar and Land Rover dealer, he had the car checked by his team, in particular the very experienced workshop manager. To ensure that it ran perfectly, the engine was completely overhauled. This work included repairs to the lower engine, the fitting of a new crankshaft and crankshaft bearings, cylinder head gasket, adjustment to the valve seats and new guides. The parts bill came to £7 700, and the labour cost was €5 634. Extremely well set up, this sporty car retains its original DBA engine, a straight-six, twin-cam 2 922cc unit fed by twin SU carburettors. It has been repainted its original Aston colour, " Golden ", and re-upholstered in beige leather (Connolly ref. VM 3097), which, along with the carpets and roof lining, respect the original livery. The car has wire wheels and a wooden Nardi steering wheel. In this desirable specification conforming to the original, and in superb condition, this car is the ideal vehicle for taking part in style in the best historic events.




Estimation 240 000 - 300 000 €

Sold 274,160 €
* Results are displayed including buyer's fees and taxes. They are generated automatically and can be modified.

Lot 154

1957 Aston Martin DB2/4 MkIII coupé

Sold 274,160 € [$]

1957 Aston Martin DB2/4 MkIII coupé
Carte grise française
Châssis n° AM300/3/1358
Moteur n° DBA 983

- Conduite à gauche, frein à disque à l'avant
- Moteur d'origine entièrement refait en 2014
- Incroyablement documentée
- Couleur d'origine, options d'usine évoquant la course
- Propriété d'un éminent concessionnaire Jaguar français

A la fois sportive et raffinée, la DB 2/4 est en train de faire naître une fabuleuse lignée : celle des Aston "DB" qui, jusqu'à la DB6, va reprendre les ingrédients des DB2 et DB 2/4, tout en les embourgeoisant. La DB 2/4 est en effet la dernière Aston Martin dont la personnalité forte dégage encore le parfum sans compromis de la compétition. Cette voiture s'illustre d'ailleurs dans la Bande déssinée originale de James Bon par Ian Fleming. Sa production reste d'ailleurs relativement confidentielle, avec quelque 550 exemplaires toutes carrosseries confondues. Selon le numéro de chassis, elle serait la 58éme construite.

La voiture que nous présentons, à conduite à gauche, a été commandée par l'américain Morris Fischer en septembre 1957, et le dossier comporte d'ailleurs une copie du chèque de 3 241,50 £ à l'ordre d'Aston Martin pour cette acquisition, la copie du titre de circulation anglais d'époque ainsi que la copie de la facture d'achat d'origine. La fiche d'usine Aston donne l'adresse de M. Fischer à Nice, où elle sera livrée neuve. Il n'est pas impossible que ce dernier n'ait eu quelques velléités sportives, comme en atteste l'équipement optionnel d'origine tel que : les freins à disques à l'avant, les accoudoirs latéraux dans les deux portières, la jauge Smiths de température d'huile additionnelle, spécifications fleurant bon la course. La voiture passe en 1977 dans les mains de Charles Härdstedt, résidant à Nice, puis en 1985 à M. Holmgard possédant lui aussi une adresse niçoise. A partir de cette époque nous possédons un dossier de factures attestant d'un entretient suivi, la voiture étant équipée d'un alternateur remplaçant avantageusement la dynamo. Elle passe ensuite dans les mains de M. Ferrero puis de M. Ralf Emmerling. Celui-ci l'a gardée en sa possession pendant plus de 15 ans, tout en prenant part à de nombreux rallyes dont le Summer Marathon, et la Varese Coppa. En 2004, cette voiture a bénéficié de plusieurs travaux, comme la pose d'un échappement en acier inoxydable, d'amortisseurs neufs, d'une pompe à eau neuve et d'un radiateur en aluminium.
L'actuel propriétaire en a fait l'acquisition il y a quelques années. Passionné de voitures anglaises et concessionnaire Jaguar et Land Rover, il a fait revoir cette Aston Martin par ses équipes, et notamment son chef d'atelier très expérimenté. Pour que son fonctionnement soit exempt de reproche, le moteur a été entièrement revu, avec notamment réfection du bas-moteur, des paliers de vilebrequin avec montage d'un vilebrequin neuf, joint de culasse changé, rectifications des sièges de soupapes, changement des guides. Le montant des factures de pièces est de 7 700 livres sterling et de 5 634 euros de mains d'œuvre. Très bien mise au point, cette voiture sportive comporte encore son moteur DBA d'origine, un six-cylindres en ligne 2 922 cm3 double arbre, alimenté par deux carburateurs SU. Elle est dans sa teinte d'origine, dénommée " Golden " chez Aston, et sa magnifique sellerie a été refaite en cuir beige (Connolly réf. VM 3097) La voiture est équipée de jantes à rayons et d'un volant bois Nardi.
Avec ses spécifications conformes à l'origine et sa belle présentation, cette voiture constitue une monture idéale pour participer avec élégance et sportivité aux plus belles épreuves historiques.



French title
Chassis n° AM300/3/1358
Engine n° DBA 983

- Left-hand drive, front disc brakes
- Original engine completely rebuilt in 2014
- The 58th example built
- From an important Jaguar car dealer
- Original colour, competition-style factory options

Expensive, sporty and sophisticated, the DB 2/4 gave rise to a fabulous line of descendants in the Aston " DB " series. Elements of the DB2 and DB2/4 were used and refined in subsequent models through to the DB6. The DB2/4 was in many ways the last Aston Martin that expressed its distinctive personality free from the compromise of competition. This car is figured in the original Ian Flemming comic James Bond 007. Production remained limited, with just 550 examples built, all variations combined and according to the chassis number this particular example is the 58th built.

The car on offer, left-hand drive, was ordered by the American Morris Fischer in September 1957, and there are copies in the file of the £3,241 cheque to Aston Martin for this purchase, the period UK registration document and the original bill of sale. The Aston factory sheet gives Mr Fischer's address in Nice, where the car was delivered new. It is possible that this man had some sporting ambitions, as the optional extras hint at competition : disc brakes at the front, armrests in the two doors and additional Smiths oil temperature gauge. In 1977 the car passed into the hands of Charles Härdstedt, followed by Mr Holmgard in 1985, both residents of Nice. From this period onwards there is a file of invoices documenting the car's continuous maintenance, which includes replacing the dynamo with an alternator, a preferable option. It passed then to Mr Ferrero who sold the car to Mr Ralf Emmerling. He kept the Aston for more than 15 years, using it to take part in numerous rallies including the Winter Marathon and the Varese Coppa. In 2004 work carried out included the fitting of a stainless steel exhaust, new shock absorbers as well as a new water pump and aluminium radiator.
The current owner acquired the car a few years ago. A British car enthusiast and a Jaguar and Land Rover dealer, he had the car checked by his team, in particular the very experienced workshop manager. To ensure that it ran perfectly, the engine was completely overhauled. This work included repairs to the lower engine, the fitting of a new crankshaft and crankshaft bearings, cylinder head gasket, adjustment to the valve seats and new guides. The parts bill came to £7 700, and the labour cost was €5 634. Extremely well set up, this sporty car retains its original DBA engine, a straight-six, twin-cam 2 922cc unit fed by twin SU carburettors. It has been repainted its original Aston colour, " Golden ", and re-upholstered in beige leather (Connolly ref. VM 3097), which, along with the carpets and roof lining, respect the original livery. The car has wire wheels and a wooden Nardi steering wheel. In this desirable specification conforming to the original, and in superb condition, this car is the ideal vehicle for taking part in style in the best historic events.




Estimation 240 000 - 300 000 €

Sold 274,160 €
* Results are displayed including buyer's fees and taxes. They are generated automatically and can be modified.

Sale’s details

Sale: 2877
Date: 05 Feb. 2016 15:00
Auctioneer: Hervé Poulain

Contact

Artcurial Motorcars
Phone +33 1 42 99 20 73
motorcars@artcurial.com

Purchase Orders & Auctions by Phone

Kristina Vrzests
Phone +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions of Purchase

Rétromobile 2016 by Artcurial Motorcars