Sale Rétromobile 2020 - 07 february 2020 /Lot 35 1956 Talbot Lago Sport 2500 (T14 LS)

  • 1956 Talbot Lago Sport 2500 (T14 LS)
  • 1956 Talbot Lago Sport 2500 (T14 LS)
  • 1956 Talbot Lago Sport 2500 (T14 LS)
  • 1956 Talbot Lago Sport 2500 (T14 LS)
  • 1956 Talbot Lago Sport 2500 (T14 LS)
  • 1956 Talbot Lago Sport 2500 (T14 LS)
  • 1956 Talbot Lago Sport 2500 (T14 LS)
  • 1956 Talbot Lago Sport 2500 (T14 LS)
  • 1956 Talbot Lago Sport 2500 (T14 LS)
  • 1956 Talbot Lago Sport 2500 (T14 LS)
  • 1956 Talbot Lago Sport 2500 (T14 LS)
  • 1956 Talbot Lago Sport 2500 (T14 LS)
  • 1956 Talbot Lago Sport 2500 (T14 LS)
  • 1956 Talbot Lago Sport 2500 (T14 LS)
  • 1956 Talbot Lago Sport 2500 (T14 LS)
  • 1956 Talbot Lago Sport 2500 (T14 LS)
  • 1956 Talbot Lago Sport 2500 (T14 LS)
  • 1956 Talbot Lago Sport 2500 (T14 LS)
  • 1956 Talbot Lago Sport 2500 (T14 LS)
  • 1956 Talbot Lago Sport 2500 (T14 LS)
  • 1956 Talbot Lago Sport 2500 (T14 LS)
  • 1956 Talbot Lago Sport 2500 (T14 LS)
  • 1956 Talbot Lago Sport 2500 (T14 LS)
1956 Talbot Lago Sport 2500 (T14 LS)
Carte grise française
Châssis n° 140011
Moteur n°16007

- Modèle rarissime, ligne sublime
- État superbe, restauration de grande qualité
- Historique connu, ouvrants en aluminium
- Moteur d'origine
Le document le plus intéressant qui accompagne cette voiture est sa fiche de construction d'origine. Elle précise qu'elle était équipée de pistons Borgo, de tiges de culbuteurs renforcées, de carburateurs Zenith, d'une boîte ZF, d'un boîtier de direction Gemmer, de freins Bendix Lockheed, de roues fils peintes en aluminium et, sur le plan du confort, d'un chauffage-dégivrage, de deux valises et d'un rideau de radiateur. La carrosserie "conduite intérieure sport" était peinte en "Métaliose" gris 890 et la sellerie intérieure était en Griffine gris 705. De plus, elle était dotée d'ouvrants en aluminium, attributs de la définition " Spéciale " réservée aux quelques exemplaires les plus sportifs du modèle.
Cette même fiche précise que la livraison a eu lieu le 28 février 1956, le premier acheteur étant un certain M. Longé. Grâce aux informations du dynamique club Talbot, on peut suivre ensuite la liste des différents propriétaires.
En 1981, on retrouve ce coupé Talbot dans la région lyonnaise puis, en 2008, entre les mains d'un collectionneur de l'Isère qui l'a cédé à l'actuel propriétaire, collectionneur passionné, à la tête d'un des plus beaux ensembles de voitures françaises d'avant-guerre. La voiture présentait un état d'usage avancé et il a été décidé de lui rendre sa superbe avec une restauration de grande qualité permise par un travail de recherche préalable important. Elle a été assurée par GT Label, près de Lille, atelier connu pour ses travaux sur des voitures rares. La voiture a été entièrement déshabillée et refaite en mécanique et carrosserie, plusieurs factures totalisant plus de 100 000 euros sont dans le dossier. Le soin apporté aux détails, et aux ajustements démontre la grande qualité du travail effectué.
Avec sa très belle ligne signée Carlo Delaisse et son moteur Talbot 2,5 litres, cette Talbot coûtait à l'époque plus du double de la Citroën DS qui venait de naître. Elle n'a été produite qu'à 54 exemplaires. Dans sa superbe teinte empruntée à un modèle concurrent de la même année de production, en plus de sa rareté et de son exclusivité, l'exemplaire que nous proposons est dans un état qui permet de retrouver tout le luxe et le raffinement anachroniques de ce modèle, dans la France des années 50.


French title
Chassis No 140011
Engine No 16007

- Very rare model, exquisite design
- Wonderful condition, high quality restoration
- Known history, aluminium opening parts
- Original engine

The most interesting document included with this car is its original manufacturing file. It states that it was fitted with Borgo pistons, reinforced push rods, Zenith carburetors, a ZF gearbox, a Gemmer steering gear, Bendix Lockheed brakes, painted wired wheels in aluminium and comfort-wise, it included heating-defrosting, two suitcases and a radiator curtain. The "inner sports drive" was painted in "Metaliose" grey 890 and the interior upholstery was in Griffin grey 705. Furthermore, it had aluminium elements known as "Speciale" which was dedicated to the model's most sporty examples. This same document states that the car was delivered on 28 February 1956 to a Mr Longe, its first owner. Thanks to information from the vibrant Talbot club, we therefore have a list of its different owners.
This Talbot coupe was located around Lyon in 1981 and in 2008, it was passed into the hands of a collector from Isere who then sold it to the current owner, a passionate collector possessing one of the most beautiful collection of pre-war French cars. As this car was in matured and used condition, it was consequently decided to bring it back to life with a high-quality restoration, made possible by an extensive research prior to the work. It was carried out by GT Label near Lille, workshop known for its work on rare cars. The car was completely stripped down, with the engine and bodywork redone, as evidenced by invoices worth over €100,000 included in the file. The attention to detail and adjustments illustrate the high quality of the work carried out.
With its very beautiful Carlo Delaisse design and its 2.5-litre Talbot engine, this Talbot was at that time over double the price than the Citroen DS which had just came out. Only 54 units were manufactured. In its gorgeous colour taken from a competing model produced the same year, as well as its rarity and exclusivity, this example is in a condition portraying a sense of luxury and anachronistic refinement of the 1950s in France.

Estimation 260 000 - 320 000 €

Lot 35

1956 Talbot Lago Sport 2500 (T14 LS)

Estimation 260,000 - 320,000 € [$]

1956 Talbot Lago Sport 2500 (T14 LS)
Carte grise française
Châssis n° 140011
Moteur n°16007

- Modèle rarissime, ligne sublime
- État superbe, restauration de grande qualité
- Historique connu, ouvrants en aluminium
- Moteur d'origine
Le document le plus intéressant qui accompagne cette voiture est sa fiche de construction d'origine. Elle précise qu'elle était équipée de pistons Borgo, de tiges de culbuteurs renforcées, de carburateurs Zenith, d'une boîte ZF, d'un boîtier de direction Gemmer, de freins Bendix Lockheed, de roues fils peintes en aluminium et, sur le plan du confort, d'un chauffage-dégivrage, de deux valises et d'un rideau de radiateur. La carrosserie "conduite intérieure sport" était peinte en "Métaliose" gris 890 et la sellerie intérieure était en Griffine gris 705. De plus, elle était dotée d'ouvrants en aluminium, attributs de la définition " Spéciale " réservée aux quelques exemplaires les plus sportifs du modèle.
Cette même fiche précise que la livraison a eu lieu le 28 février 1956, le premier acheteur étant un certain M. Longé. Grâce aux informations du dynamique club Talbot, on peut suivre ensuite la liste des différents propriétaires.
En 1981, on retrouve ce coupé Talbot dans la région lyonnaise puis, en 2008, entre les mains d'un collectionneur de l'Isère qui l'a cédé à l'actuel propriétaire, collectionneur passionné, à la tête d'un des plus beaux ensembles de voitures françaises d'avant-guerre. La voiture présentait un état d'usage avancé et il a été décidé de lui rendre sa superbe avec une restauration de grande qualité permise par un travail de recherche préalable important. Elle a été assurée par GT Label, près de Lille, atelier connu pour ses travaux sur des voitures rares. La voiture a été entièrement déshabillée et refaite en mécanique et carrosserie, plusieurs factures totalisant plus de 100 000 euros sont dans le dossier. Le soin apporté aux détails, et aux ajustements démontre la grande qualité du travail effectué.
Avec sa très belle ligne signée Carlo Delaisse et son moteur Talbot 2,5 litres, cette Talbot coûtait à l'époque plus du double de la Citroën DS qui venait de naître. Elle n'a été produite qu'à 54 exemplaires. Dans sa superbe teinte empruntée à un modèle concurrent de la même année de production, en plus de sa rareté et de son exclusivité, l'exemplaire que nous proposons est dans un état qui permet de retrouver tout le luxe et le raffinement anachroniques de ce modèle, dans la France des années 50.


French title
Chassis No 140011
Engine No 16007

- Very rare model, exquisite design
- Wonderful condition, high quality restoration
- Known history, aluminium opening parts
- Original engine

The most interesting document included with this car is its original manufacturing file. It states that it was fitted with Borgo pistons, reinforced push rods, Zenith carburetors, a ZF gearbox, a Gemmer steering gear, Bendix Lockheed brakes, painted wired wheels in aluminium and comfort-wise, it included heating-defrosting, two suitcases and a radiator curtain. The "inner sports drive" was painted in "Metaliose" grey 890 and the interior upholstery was in Griffin grey 705. Furthermore, it had aluminium elements known as "Speciale" which was dedicated to the model's most sporty examples. This same document states that the car was delivered on 28 February 1956 to a Mr Longe, its first owner. Thanks to information from the vibrant Talbot club, we therefore have a list of its different owners.
This Talbot coupe was located around Lyon in 1981 and in 2008, it was passed into the hands of a collector from Isere who then sold it to the current owner, a passionate collector possessing one of the most beautiful collection of pre-war French cars. As this car was in matured and used condition, it was consequently decided to bring it back to life with a high-quality restoration, made possible by an extensive research prior to the work. It was carried out by GT Label near Lille, workshop known for its work on rare cars. The car was completely stripped down, with the engine and bodywork redone, as evidenced by invoices worth over €100,000 included in the file. The attention to detail and adjustments illustrate the high quality of the work carried out.
With its very beautiful Carlo Delaisse design and its 2.5-litre Talbot engine, this Talbot was at that time over double the price than the Citroen DS which had just came out. Only 54 units were manufactured. In its gorgeous colour taken from a competing model produced the same year, as well as its rarity and exclusivity, this example is in a condition portraying a sense of luxury and anachronistic refinement of the 1950s in France.

Estimation 260 000 - 320 000 €

Sale’s details

Sale: 3980
Location: Salon Rétromobile, Paris
Date: 07 feb. 2020 14:00
Auctioneer: Hervé Poulain

Contact

Anne-Claire Mandine
Phone +33 1 42 99 20 73
motorcars@artcurial.com

Purchase Orders & Auctions by Phone

Kristina Vrzests
Phone +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions of Purchase

Rétromobile 2020