Sale Rétromobile 2016 by Artcurial Motorcars - 05 february 2016 /Lot 129 1951 Salmson G72 Coupé par Saoutchik

  • 1951 Salmson G72 Coupé par Saoutchik
  • 1951 Salmson G72 Coupé par Saoutchik
  • 1951 Salmson G72 Coupé par Saoutchik
  • 1951 Salmson G72 Coupé par Saoutchik
  • 1951 Salmson G72 Coupé par Saoutchik
  • 1951 Salmson G72 Coupé par Saoutchik
  • 1951 Salmson G72 Coupé par Saoutchik
  • 1951 Salmson G72 Coupé par Saoutchik
  • 1951 Salmson G72 Coupé par Saoutchik
  • 1951 Salmson G72 Coupé par Saoutchik
  • 1951 Salmson G72 Coupé par Saoutchik
  • 1951 Salmson G72 Coupé par Saoutchik
  • 1951 Salmson G72 Coupé par Saoutchik
  • 1951 Salmson G72 Coupé par Saoutchik
  • 1951 Salmson G72 Coupé par Saoutchik
  • 1951 Salmson G72 Coupé par Saoutchik
  • 1951 Salmson G72 Coupé par Saoutchik
  • 1951 Salmson G72 Coupé par Saoutchik
  • 1951 Salmson G72 Coupé par Saoutchik
  • 1951 Salmson G72 Coupé par Saoutchik
  • 1951 Salmson G72 Coupé par Saoutchik
  • 1951 Salmson G72 Coupé par Saoutchik
  • 1951 Salmson G72 Coupé par Saoutchik
  • 1951 Salmson G72 Coupé par Saoutchik
  • 1951 Salmson G72 Coupé par Saoutchik
  • 1951 Salmson G72 Coupé par Saoutchik
  • 1951 Salmson G72 Coupé par Saoutchik
  • 1951 Salmson G72 Coupé par Saoutchik
  • 1951 Salmson G72 Coupé par Saoutchik
  • 1951 Salmson G72 Coupé par Saoutchik
  • 1951 Salmson G72 Coupé par Saoutchik
  • 1951 Salmson G72 Coupé par Saoutchik
  • 1951 Salmson G72 Coupé par Saoutchik
1951 Salmson G72 Coupé par Saoutchik
Carte grise française
Châssis n° 72437
Moteur n° 22.17

- Carrosserie Saoutchik, modèle unique
- Habitacle d'un grand raffinement
- Même propriétaire depuis plus de 35 ans
- Voiture remarquablement préservée

Salmson, marque connue pour ses moteurs d'avion, a maîtrisé très tôt la technique du double ACT et l'a utilisée sur toute sa gamme dès les années 1920, en diverses cylindrées. Au lendemain de la seconde Guerre Mondiale, le constructeur cherche à relancer son activité et, parallèlement à la S4-61, modèle éprouvé conçu avant-guerre, il dévoile en 1950 une nouvelle voiture, la G72. Il s'agit d'une berline dénommée Randonnée, à la ligne assez élancée et qui reçoit le quatre-cylindres 2,3 litres double arbre de la marque, entièrement en aluminium. On compte trois séries de G 72, en fonction de leur pont arrière, celle qui nous intéresse ici étant une G 72 "ter" à pont banjo, produite à 254 exemplaires. Parmi eux, quelques-uns ont été confiés à certains carrossiers pour des réalisations plus exclusives, et c'est le cas de la voiture que nous proposons ici.
Le châssis de cet exemplaire été livré nu au carrossier Jacques Saoutchik, dans son atelier de Neuilly-sur-Seine, le 19 juillet 1951. Il en est ressorti habillé d'une superbe carrosserie coupé deux portes aux lignes effilées, qui a le mérite de mêler modernité et tradition. Le sport n'en est pas absent, rappelé par les trois ouïes en forme de goutte d'eau qui ornent les ailes avant, et par les ailes arrière dont la ligne de fuite forme une légère dérive. L'ouvrage de Claude et Laurent Chevalier, Salmson, La Belle Mécanique Française, fait allusion à cette voiture et mentionne qu'elle a été ensuite exposée au Salon de Londres.
En 1976, la voiture fut immatriculée dans la Nièvre (656 LJ 58), comme en témoignent plusieurs photos prises à l'occasion du cinquième Rallye Neige et Glace. C'est à la fin des années 1970 qu'André Trigano, son actuel propriétaire, en a fait l'acquisition, dans le cadre d'une vente organisée par l'étude Poulain. De teinte aubergine, cette voiture a été repeinte sur une base saine il y a au moins 25 ans, selon le propriétaire. Bien conservée, la peinture n'est marquée par le temps que de manière subtile, effaçant l'éclat d'un neuf trop prononcé. A l'intérieur, le luxueux habitacle tendu d'un cuir abondant présente une patine bienvenue tout en dégageant l'impression d'un salon confortable invitant à y prendre place. Les contreportes affichent un motif digne des selleries les plus raffinées, et la planche de bord également couverte de cuir est particulièrement complète, comportant même une rare grille d'autoradio complètement intégré. A gauche du volant, un tout petit levier au bout d'un manchon correspond à la commande de la boîte électromagnétique Cotal, et la présentation de l'ensemble est du niveau des plus belles voitures françaises des années 1950. Les moquettes beige ont été refaites et sont en bon état, et le compteur kilométrique affiche 31 600 km. Sur la partie arrière de la carrosserie, une plaque mentionne un certain M. Nadaud, à Paris.
En plus d'une mécanique originale et raffinée, cette voiture présente tous les attributs d'une automobile de grande classe : habitacle soigné, ligne extrêmement élégante, grand carrossier français. Elle y ajoute la rareté, puisqu'il s'agirait de l'unique exemplaire dans cette très belle carrosserie, et l'état, celui d'une restauration ancienne qui, comme un grand vin, se serait bonifiée avec l'âge. C'est indiscutablement une pièce digne des plus belles collections.



French title
Chassis # 72437
Engine No. 22.17

- Saoutchik Body, a one-off
- Interior of great refinement
- Same owner for over 35 years
- Remarkably well preserved car

Salmson, known for its aircraft engines, had already mastered the technique of early DOHC and used it throughout its range in the 1920s in various models. After the Second World War, the manufacturer, looking to increase its business, and parallel to the S4-61, a proven model designed before the war, Salmson unveiled a new car in 1950, the G72. It was a sedan called "Randonnée" with a slim profile, powered by a four-cylinder 2.3-liter dual overhead camshaft engine of the marque, made entirely in aluminum. There were three series of the G72, the one on offer is a G 72 "ter", of which just 254 were produced. Amongst them, some were given to certain coachbuilders for more exclusive versions, which is the case with the car on offer.
The chassis of this car was delivered to coachbuilder Jacques Saoutchik, at his workshop in Neuilly-sur-Seine, near Paris, on 19 July 1951. It came out with a superb two-door body, mixing modernity with tradition. Sportiness was evident, as can be seen by the rear wings and by the design of the three teardrop shaped vents that adorn the front fenders. The book by Claude and Laurent Chevalier "Salmson, La Belle Mécanique Française", mentions the car and says that it was exhibited at the London Motor Show.
In 1976 the car was registered in the Nièvre (656 LJ 58), as can be seen by several photos taken at the fifth Rallye "Neige et Glace". It was in the late 1970s that Andre Trigano, its current owner, acquired the car, as part of a sale organized by Hervé Poulain. In a purple hue, the car has been repainted on a sound base at least 25 years ago, according to the owner. The well-preserved paint is only hardly marked by the passing of time, erasing the brilliance of a brightness that would be too pronounced. The luxurious interior with the abundant use of leather offers a welcome patina while generating the impression of a comfortable and inviting lounge. The door panels show a pattern worthy of the finest upholstery and the dashboard is also covered with leather, and is particularly comprehensive, even including a rare car radio which is fully integrated into the grid. To the left of the steering wheel, a small lever at the end of a sleeve is the control for the electromagnetic Cotal gearbox, and the quality of presentation of the entire dashboard is at the level of the best of French cars of the 1950s. The beige carpets have been refurbished and are in good condition, and the odometer shows 31,600 km. On the rear part of the body, a plaque mentions a Mr Nadaud in Paris.
In addition to original and refined mechanicals, this car has all the attributes of a high-class car: a quality interior, a very elegant line, a very famous French coachbuilder. This rare car is the only one in this beautiful body, and the older restoration condition, like a fine wine, got enhanced with age. This is unquestionably a piece worthy of the finest of collections.



Estimation 160 000 - 220 000 €

Sold 184,760 €
* Results are displayed including buyer's fees and taxes. They are generated automatically and can be modified.

Lot 129

1951 Salmson G72 Coupé par Saoutchik

Sold 184,760 € [$]

1951 Salmson G72 Coupé par Saoutchik
Carte grise française
Châssis n° 72437
Moteur n° 22.17

- Carrosserie Saoutchik, modèle unique
- Habitacle d'un grand raffinement
- Même propriétaire depuis plus de 35 ans
- Voiture remarquablement préservée

Salmson, marque connue pour ses moteurs d'avion, a maîtrisé très tôt la technique du double ACT et l'a utilisée sur toute sa gamme dès les années 1920, en diverses cylindrées. Au lendemain de la seconde Guerre Mondiale, le constructeur cherche à relancer son activité et, parallèlement à la S4-61, modèle éprouvé conçu avant-guerre, il dévoile en 1950 une nouvelle voiture, la G72. Il s'agit d'une berline dénommée Randonnée, à la ligne assez élancée et qui reçoit le quatre-cylindres 2,3 litres double arbre de la marque, entièrement en aluminium. On compte trois séries de G 72, en fonction de leur pont arrière, celle qui nous intéresse ici étant une G 72 "ter" à pont banjo, produite à 254 exemplaires. Parmi eux, quelques-uns ont été confiés à certains carrossiers pour des réalisations plus exclusives, et c'est le cas de la voiture que nous proposons ici.
Le châssis de cet exemplaire été livré nu au carrossier Jacques Saoutchik, dans son atelier de Neuilly-sur-Seine, le 19 juillet 1951. Il en est ressorti habillé d'une superbe carrosserie coupé deux portes aux lignes effilées, qui a le mérite de mêler modernité et tradition. Le sport n'en est pas absent, rappelé par les trois ouïes en forme de goutte d'eau qui ornent les ailes avant, et par les ailes arrière dont la ligne de fuite forme une légère dérive. L'ouvrage de Claude et Laurent Chevalier, Salmson, La Belle Mécanique Française, fait allusion à cette voiture et mentionne qu'elle a été ensuite exposée au Salon de Londres.
En 1976, la voiture fut immatriculée dans la Nièvre (656 LJ 58), comme en témoignent plusieurs photos prises à l'occasion du cinquième Rallye Neige et Glace. C'est à la fin des années 1970 qu'André Trigano, son actuel propriétaire, en a fait l'acquisition, dans le cadre d'une vente organisée par l'étude Poulain. De teinte aubergine, cette voiture a été repeinte sur une base saine il y a au moins 25 ans, selon le propriétaire. Bien conservée, la peinture n'est marquée par le temps que de manière subtile, effaçant l'éclat d'un neuf trop prononcé. A l'intérieur, le luxueux habitacle tendu d'un cuir abondant présente une patine bienvenue tout en dégageant l'impression d'un salon confortable invitant à y prendre place. Les contreportes affichent un motif digne des selleries les plus raffinées, et la planche de bord également couverte de cuir est particulièrement complète, comportant même une rare grille d'autoradio complètement intégré. A gauche du volant, un tout petit levier au bout d'un manchon correspond à la commande de la boîte électromagnétique Cotal, et la présentation de l'ensemble est du niveau des plus belles voitures françaises des années 1950. Les moquettes beige ont été refaites et sont en bon état, et le compteur kilométrique affiche 31 600 km. Sur la partie arrière de la carrosserie, une plaque mentionne un certain M. Nadaud, à Paris.
En plus d'une mécanique originale et raffinée, cette voiture présente tous les attributs d'une automobile de grande classe : habitacle soigné, ligne extrêmement élégante, grand carrossier français. Elle y ajoute la rareté, puisqu'il s'agirait de l'unique exemplaire dans cette très belle carrosserie, et l'état, celui d'une restauration ancienne qui, comme un grand vin, se serait bonifiée avec l'âge. C'est indiscutablement une pièce digne des plus belles collections.



French title
Chassis # 72437
Engine No. 22.17

- Saoutchik Body, a one-off
- Interior of great refinement
- Same owner for over 35 years
- Remarkably well preserved car

Salmson, known for its aircraft engines, had already mastered the technique of early DOHC and used it throughout its range in the 1920s in various models. After the Second World War, the manufacturer, looking to increase its business, and parallel to the S4-61, a proven model designed before the war, Salmson unveiled a new car in 1950, the G72. It was a sedan called "Randonnée" with a slim profile, powered by a four-cylinder 2.3-liter dual overhead camshaft engine of the marque, made entirely in aluminum. There were three series of the G72, the one on offer is a G 72 "ter", of which just 254 were produced. Amongst them, some were given to certain coachbuilders for more exclusive versions, which is the case with the car on offer.
The chassis of this car was delivered to coachbuilder Jacques Saoutchik, at his workshop in Neuilly-sur-Seine, near Paris, on 19 July 1951. It came out with a superb two-door body, mixing modernity with tradition. Sportiness was evident, as can be seen by the rear wings and by the design of the three teardrop shaped vents that adorn the front fenders. The book by Claude and Laurent Chevalier "Salmson, La Belle Mécanique Française", mentions the car and says that it was exhibited at the London Motor Show.
In 1976 the car was registered in the Nièvre (656 LJ 58), as can be seen by several photos taken at the fifth Rallye "Neige et Glace". It was in the late 1970s that Andre Trigano, its current owner, acquired the car, as part of a sale organized by Hervé Poulain. In a purple hue, the car has been repainted on a sound base at least 25 years ago, according to the owner. The well-preserved paint is only hardly marked by the passing of time, erasing the brilliance of a brightness that would be too pronounced. The luxurious interior with the abundant use of leather offers a welcome patina while generating the impression of a comfortable and inviting lounge. The door panels show a pattern worthy of the finest upholstery and the dashboard is also covered with leather, and is particularly comprehensive, even including a rare car radio which is fully integrated into the grid. To the left of the steering wheel, a small lever at the end of a sleeve is the control for the electromagnetic Cotal gearbox, and the quality of presentation of the entire dashboard is at the level of the best of French cars of the 1950s. The beige carpets have been refurbished and are in good condition, and the odometer shows 31,600 km. On the rear part of the body, a plaque mentions a Mr Nadaud in Paris.
In addition to original and refined mechanicals, this car has all the attributes of a high-class car: a quality interior, a very elegant line, a very famous French coachbuilder. This rare car is the only one in this beautiful body, and the older restoration condition, like a fine wine, got enhanced with age. This is unquestionably a piece worthy of the finest of collections.



Estimation 160 000 - 220 000 €

Sold 184,760 €
* Results are displayed including buyer's fees and taxes. They are generated automatically and can be modified.

Sale’s details

Sale: 2877
Date: 05 feb. 2016 15:00
Auctioneer: Hervé Poulain

Contact

Artcurial Motorcars
Phone +33 1 42 99 20 73
motorcars@artcurial.com

Purchase Orders & Auctions by Phone

Kristina Vrzests
Phone +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions of Purchase

Rétromobile 2016 by Artcurial Motorcars