Sale Le Mans Classic 2022 - 02 july 2022 /Lot 110 1951 Hotchkiss-Grégoire berline Aluminium No reserve

  • 1951 Hotchkiss-Grégoire berline Aluminium  No reserve
  • 1951 Hotchkiss-Grégoire berline Aluminium  No reserve
  • 1951 Hotchkiss-Grégoire berline Aluminium  No reserve
  • 1951 Hotchkiss-Grégoire berline Aluminium  No reserve
  • 1951 Hotchkiss-Grégoire berline Aluminium  No reserve
  • 1951 Hotchkiss-Grégoire berline Aluminium  No reserve
  • 1951 Hotchkiss-Grégoire berline Aluminium  No reserve
  • 1951 Hotchkiss-Grégoire berline Aluminium  No reserve
  • 1951 Hotchkiss-Grégoire berline Aluminium  No reserve
  • 1951 Hotchkiss-Grégoire berline Aluminium  No reserve
  • 1951 Hotchkiss-Grégoire berline Aluminium  No reserve
  • 1951 Hotchkiss-Grégoire berline Aluminium  No reserve
  • 1951 Hotchkiss-Grégoire berline Aluminium  No reserve
  • 1951 Hotchkiss-Grégoire berline Aluminium  No reserve
  • 1951 Hotchkiss-Grégoire berline Aluminium  No reserve
  • 1951 Hotchkiss-Grégoire berline Aluminium  No reserve
  • 1951 Hotchkiss-Grégoire berline Aluminium  No reserve
  • 1951 Hotchkiss-Grégoire berline Aluminium  No reserve
  • 1951 Hotchkiss-Grégoire berline Aluminium  No reserve
  • 1951 Hotchkiss-Grégoire berline Aluminium  No reserve
  • 1951 Hotchkiss-Grégoire berline Aluminium  No reserve
  • 1951 Hotchkiss-Grégoire berline Aluminium  No reserve
  • 1951 Hotchkiss-Grégoire berline Aluminium  No reserve
  • 1951 Hotchkiss-Grégoire berline Aluminium  No reserve
  • 1951 Hotchkiss-Grégoire berline Aluminium  No reserve
  • 1951 Hotchkiss-Grégoire berline Aluminium  No reserve
  • 1951 Hotchkiss-Grégoire berline Aluminium  No reserve
  • 1951 Hotchkiss-Grégoire berline Aluminium  No reserve
  • 1951 Hotchkiss-Grégoire berline Aluminium  No reserve
  • 1951 Hotchkiss-Grégoire berline Aluminium  No reserve
  • 1951 Hotchkiss-Grégoire berline Aluminium  No reserve
  • 1951 Hotchkiss-Grégoire berline Aluminium  No reserve
  • 1951 Hotchkiss-Grégoire berline Aluminium  No reserve
1951 Hotchkiss-Grégoire berline Aluminium
No reserve

Collection Pierre Héron

Carte grise française
Châssis n° 563
Auvent n°1048
Moteur n° 252SP

- Rare version à carrosserie aluminium
- État d'origine
- Première voiture de la collection, achetée en 1965 !
- Sans réserve

Très admiratif de la conception avant-gardiste de la Hotchkiss-Grégoire, Pierre Héron en a possédé jusqu'à 13 exemplaires ! Cette voiture était une application des idées avancées de l'ingénieur Jean-Albert Grégoire, un des premiers adeptes de la traction avant. Sur l'Hotchkiss-Grégoire, il est allé beaucoup plus loin et la voiture est non seulement dotée d'une transmission aux roues avant, mais aussi d'un moteur 4-cylindres à plat censé abaisser le centre de gravité, d'une suspension à quatre roues indépendantes avec système à flexibilité variable permettant une assiette constante, et d'une structure en alliage coulé habillée de panneaux de carrosserie en aluminium. Cette "voiture d'ingénieur" va toutefois connaître d'importante difficultés de mise au point, notamment au niveau de la fabrication et de l'assemblage des structures et des carrosseries, si bien que cette dernière, à partir du centième exemplaire environ, recevra des panneaux en acier. Ainsi, les premiers exemplaires en aluminium sont non seulement les plus légers (avec un poids d'environ 1 100 kg) mais aussi les plus rares.

C'est une telle version en aluminium que nous présentons ici, la 63ème Hotchkiss-Grégoire produite si l'on en croit le numéro de châssis. Selon l'excellent ouvrage de Marc-Antoine Colin, "Grégoire, une aventure Hotchkiss", cette voiture a été livrée neuve le 31 janvier 1952 à un M. Leyraud, par le bais du garage Buffard, dans le 13ème arrondissement de Paris. Les établissements Buffard étaient visiblement de grands amateurs du modèle car ils en ont vendus pas moins de 10 exemplaires en 1951-1952.
Achetée le 5 mars 1965 par Pierre Héron à son précédent propriétaire qui la détenait depuis le 26 janvier 1955, cette voiture présentait l'immatriculation parisienne d'origine qui est encore celle que l'on peut lire aujourd'hui sur les plaques de pare-chocs. Il s'agit de la première Hotchkiss-Grégoire achetée par notre collectionneur. Elle est en strict état d'origine, avec une carrosserie de couleur grise bien conservée à l'exception d'un choc au niveau de la porte et de l'aile arrière gauche. A l'intérieur, la sellerie en velours beige clair comporte quelques accrocs mais l'habitacle est pratiquement complet, avec des garnitures de portes rouges. Le tableau de bord est équipé d'un autoradio Philips avec haut-parleur central. Le moyeu du volant est manquant.

Nous sommes en présence d'un intéressant exemplaire en aluminium d'une des voitures les plus originales de son époque. A restaurer mais complète, elle présente l'avantage d'un état d'origine non perturbé par des opérations de restauration.



French title
Chassis no. 563
Engine No. 252SP

- Rare version with aluminum body
- Original condition
- First car in the collection, purchased in 1965!
- No reserve

Very admiring of the avant-garde design of the Hotchkiss-Grégoire, Pierre Héron owned as many as 13 examples! This car featured the advanced ideas of engineer Jean-Albert Grégoire, an early adopter of front-wheel drive. On the Hotchkiss-Grégoire, he went much further, and the car not only had front-wheel drive, but also a flat-4 engine that was supposed to lower the center of gravity, four-wheel independent suspension with variable flexibility system allowing a constant level, and a cast alloy structure clad in aluminum body panels. This "engineer's car" will however experience significant development difficulties, particularly in terms of the manufacture and assembly of structures and bodywork, so much so that from around the hundredth car steel body panels were used. Thus, the early aluminum examples are not only the lightest (with a weight of around 1,100 kg) but also the rarest.

It is such an aluminum version that we are offering, the 63rd Hotchkiss-Grégoire produced if we are to believe the chassis number. According to the excellent book by Marc-Antoine Colin, "Grégoire, une histoire Hotchkiss", this car was delivered new on January 31, 1952, to a Mr. Leyraud, through the Buffard garage, in Paris. The Buffards were obviously great fans of the model because they sold no less than 10 examples during 1951-1952.
Purchased on March 5, 1965, by Pierre Héron from its previous owner, who had owned it since January 26, 1955, this car had the original Parisian registration which is still the one that can be read today on the bumper plates. This is the first Hotchkiss-Grégoire purchased by our collector. It is in strictly original condition, with well-preserved grey bodywork except for a dent on the door and on the left rear wing. Inside, the light beige velvet upholstery has a few snags, but the passenger compartment is practically complete, with red door trim. The dashboard is equipped with a Philips car radio with central speaker. The steering wheel hub is missing.

This is an interesting aluminum example of one of the most innovative cars of its time. To be restored but complete, it has the advantage of being in an original state, undisturbed by senseless restorations.


Photos © Mathieu Bonnevie

Estimation 4 500 - 6 500 €

Sold 9,536 €
* Results are displayed including buyer’s fees and taxes. They are generated automatically and can be modified.

Lot 110

1951 Hotchkiss-Grégoire berline Aluminium
No reserve

Sold 9,536 € [$]

1951 Hotchkiss-Grégoire berline Aluminium
No reserve

Collection Pierre Héron

Carte grise française
Châssis n° 563
Auvent n°1048
Moteur n° 252SP

- Rare version à carrosserie aluminium
- État d'origine
- Première voiture de la collection, achetée en 1965 !
- Sans réserve

Très admiratif de la conception avant-gardiste de la Hotchkiss-Grégoire, Pierre Héron en a possédé jusqu'à 13 exemplaires ! Cette voiture était une application des idées avancées de l'ingénieur Jean-Albert Grégoire, un des premiers adeptes de la traction avant. Sur l'Hotchkiss-Grégoire, il est allé beaucoup plus loin et la voiture est non seulement dotée d'une transmission aux roues avant, mais aussi d'un moteur 4-cylindres à plat censé abaisser le centre de gravité, d'une suspension à quatre roues indépendantes avec système à flexibilité variable permettant une assiette constante, et d'une structure en alliage coulé habillée de panneaux de carrosserie en aluminium. Cette "voiture d'ingénieur" va toutefois connaître d'importante difficultés de mise au point, notamment au niveau de la fabrication et de l'assemblage des structures et des carrosseries, si bien que cette dernière, à partir du centième exemplaire environ, recevra des panneaux en acier. Ainsi, les premiers exemplaires en aluminium sont non seulement les plus légers (avec un poids d'environ 1 100 kg) mais aussi les plus rares.

C'est une telle version en aluminium que nous présentons ici, la 63ème Hotchkiss-Grégoire produite si l'on en croit le numéro de châssis. Selon l'excellent ouvrage de Marc-Antoine Colin, "Grégoire, une aventure Hotchkiss", cette voiture a été livrée neuve le 31 janvier 1952 à un M. Leyraud, par le bais du garage Buffard, dans le 13ème arrondissement de Paris. Les établissements Buffard étaient visiblement de grands amateurs du modèle car ils en ont vendus pas moins de 10 exemplaires en 1951-1952.
Achetée le 5 mars 1965 par Pierre Héron à son précédent propriétaire qui la détenait depuis le 26 janvier 1955, cette voiture présentait l'immatriculation parisienne d'origine qui est encore celle que l'on peut lire aujourd'hui sur les plaques de pare-chocs. Il s'agit de la première Hotchkiss-Grégoire achetée par notre collectionneur. Elle est en strict état d'origine, avec une carrosserie de couleur grise bien conservée à l'exception d'un choc au niveau de la porte et de l'aile arrière gauche. A l'intérieur, la sellerie en velours beige clair comporte quelques accrocs mais l'habitacle est pratiquement complet, avec des garnitures de portes rouges. Le tableau de bord est équipé d'un autoradio Philips avec haut-parleur central. Le moyeu du volant est manquant.

Nous sommes en présence d'un intéressant exemplaire en aluminium d'une des voitures les plus originales de son époque. A restaurer mais complète, elle présente l'avantage d'un état d'origine non perturbé par des opérations de restauration.



French title
Chassis no. 563
Engine No. 252SP

- Rare version with aluminum body
- Original condition
- First car in the collection, purchased in 1965!
- No reserve

Very admiring of the avant-garde design of the Hotchkiss-Grégoire, Pierre Héron owned as many as 13 examples! This car featured the advanced ideas of engineer Jean-Albert Grégoire, an early adopter of front-wheel drive. On the Hotchkiss-Grégoire, he went much further, and the car not only had front-wheel drive, but also a flat-4 engine that was supposed to lower the center of gravity, four-wheel independent suspension with variable flexibility system allowing a constant level, and a cast alloy structure clad in aluminum body panels. This "engineer's car" will however experience significant development difficulties, particularly in terms of the manufacture and assembly of structures and bodywork, so much so that from around the hundredth car steel body panels were used. Thus, the early aluminum examples are not only the lightest (with a weight of around 1,100 kg) but also the rarest.

It is such an aluminum version that we are offering, the 63rd Hotchkiss-Grégoire produced if we are to believe the chassis number. According to the excellent book by Marc-Antoine Colin, "Grégoire, une histoire Hotchkiss", this car was delivered new on January 31, 1952, to a Mr. Leyraud, through the Buffard garage, in Paris. The Buffards were obviously great fans of the model because they sold no less than 10 examples during 1951-1952.
Purchased on March 5, 1965, by Pierre Héron from its previous owner, who had owned it since January 26, 1955, this car had the original Parisian registration which is still the one that can be read today on the bumper plates. This is the first Hotchkiss-Grégoire purchased by our collector. It is in strictly original condition, with well-preserved grey bodywork except for a dent on the door and on the left rear wing. Inside, the light beige velvet upholstery has a few snags, but the passenger compartment is practically complete, with red door trim. The dashboard is equipped with a Philips car radio with central speaker. The steering wheel hub is missing.

This is an interesting aluminum example of one of the most innovative cars of its time. To be restored but complete, it has the advantage of being in an original state, undisturbed by senseless restorations.


Photos © Mathieu Bonnevie

Estimation 4 500 - 6 500 €

Sold 9,536 €
* Results are displayed including buyer’s fees and taxes. They are generated automatically and can be modified.

Sale’s details

Sale: 4224
Location: Circuit des 24 Heures, Le Mans
Date: 02 jul. 2022 13:30
Auctioneer: Hervé Poulain

Contact

Anne-Claire Mandine
Phone +33 1 42 99 20 73
motorcars@artcurial.com

Purchase Orders & Auctions by Phone

Kristina Vrzests
Phone +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions of Purchase

Le Mans Classic 2022