Sale Rétromobile 2018 - 09 february 2018 /Lot 65 1949 Simca Huit barquette par Motto

  • 1949 Simca Huit barquette par Motto
  • 1949 Simca Huit barquette par Motto
  • 1949 Simca Huit barquette par Motto
  • 1949 Simca Huit barquette par Motto
  • 1949 Simca Huit barquette par Motto
  • 1949 Simca Huit barquette par Motto
  • 1949 Simca Huit barquette par Motto
  • 1949 Simca Huit barquette par Motto
  • 1949 Simca Huit barquette par Motto
  • 1949 Simca Huit barquette par Motto
  • 1949 Simca Huit barquette par Motto
  • 1949 Simca Huit barquette par Motto
  • 1949 Simca Huit barquette par Motto
  • 1949 Simca Huit barquette par Motto
  • 1949 Simca Huit barquette par Motto
  • 1949 Simca Huit barquette par Motto
  • 1949 Simca Huit barquette par Motto
  • 1949 Simca Huit barquette par Motto
  • 1949 Simca Huit barquette par Motto
  • 1949 Simca Huit barquette par Motto
  • 1949 Simca Huit barquette par Motto
  • 1949 Simca Huit barquette par Motto
  • 1949 Simca Huit barquette par Motto
  • 1949 Simca Huit barquette par Motto
  • 1949 Simca Huit barquette par Motto
  • 1949 Simca Huit barquette par Motto
  • 1949 Simca Huit barquette par Motto
  • 1949 Simca Huit barquette par Motto
  • 1949 Simca Huit barquette par Motto
  • 1949 Simca Huit barquette par Motto
  • 1949 Simca Huit barquette par Motto
  • 1949 Simca Huit barquette par Motto
  • 1949 Simca Huit barquette par Motto
1949 Simca Huit barquette par Motto
Carte grise française
Châssis n° 14-50-63

- Carrosserie aluminium fabriquée en Italie
- Restauration de superbe qualité
- Mécanique simple
- Engagée aux 24 Heures du Mans 1951

En 1950 Jean Estager, pilote confirmé et ami de Louis Rosier, décide de transformer un châssis Simca Huit pour en faire une version course, comme cela se pratiquait souvent à l'époque. Ainsi, la voiture a été équipée d'amortisseurs Deho-Dubonnet en aluminium, d'un boîtier de direction en aluminium également, de tambours de freins ventilés en alliage, et le moteur 1 086 cm3 est préparé par Roger Deho, spécialiste Simca. Pour habiller cet ensemble sportif, Jean Estager s'est adressé au carrossier italien Motto, à Milan, connu pour ses barquettes de compétition. Il a réalisé un ensemble en aluminium très sobre et effilé, tout à fait dans le style des machines qui se mesuraient sur les routes des Mille Miglia.
Christian Huet nous a confirmé que Jean Estager a passé la voiture aux Mines sous le n°181050 et immatriculée à son nom 581 G 63. En 1951, Jean Estager cédait la voiture à Max Deblon, qui ne tardait pas à inscrire sa barquette fraîchement acquise aux 24 Heures du Mans, prévus les 23 et 24 juin. Engagée sous le numéro 74 avec l'équipage Deblon-Daguet, elle n'a toutefois pas pris le départ. Elle a ensuite participé à diverses épreuves sportives, notamment sur le circuit de Montlhéry en 1953.
Retrouvée dans les années 2000 par Christophe Pund, "dénicheur" d'automobiles originales, elle était dans un état "sortie de grange", incomplète mais dotée de son châssis spécial et de sa carrosserie d'origine. Elle a été ensuite cédée à un important collectionneur de Delahaye qui s'est lancé dans la remise en état complète de la voiture. Le moteur a été refait et modifié dans un but de compétition, avec un réalésage à 1 220 cm3 ; il est dotée d'une alimentation par deux carburateurs Solex 32 PBIC sur une tubulure Abarth. Le carter d'huile de 6 litres de contenance en aluminium est d'origine Deho, de même que le remplissage d'huile.
L'intérêt de cette jolie barquette réside également dans sa carrosserie en aluminium, formée par les artisans de l'atelier Motto dans la plus grande tradition sportive italienne. Notre collectionneur a laissé l'intérieur de la porte conducteur patiné pour rappeler l'état d'origine dans lequel se trouvait l'auto. Sortant d'une restauration dont le coût avoisine les 100 000 €, cette superbe barquette a l'avantage de la simplicité, la légèreté et de la fiabilité, ce qui facilitera les engagements en courses historiques que ne manquera pas de prévoir son futur propriétaire.

MERCI DE NOTER QUE LA CARTE GRISE FRANÇAISE EST EN COURS ET SERA REMISE A L'ACHETEUR DANS LES MEILLEURS DELAIS A L'ISSUE DE LA VENTE.



French title
Chassis n° 14-50-63

- Aluminium body built in Italy
- Superb quality restoration
- Straightforward mechanics
- Entered for the 1951 Le Mans 24 Hours

In 1950, Jean Estager, an established driver and friend of Louis Rosier, decided to transform a Simca Eight chassis into a race car, as others had done at the time. The car was fitted with Deho-Dubonnet aluminium shock absorbers, aluminium steering box and ventilated alloy drum brakes. The 1086cc engine was prepared by Simca specialist Roger Deho. For the body of this sporty machine, Jean Estager turned to the Italian coachbuilder based in Milan, Motto, renowned for building competition barchettas. He constructed a simple, slender aluminium body, in the style of other cars that could be found on the route of the Mille Miglia.
Christian Huet has confirmed us that Jean Estager passed with the car the French administration road test (Mines n°181050) and registered the car on his name with the number 581 G 63.
In 1951, Jean Estager sold the car to Max Deblon, who wasted no time in entering his new acquisition for the Le Mans 24 Hour Race, scheduled for 23 and 24 June. Despite being entered with number 74 and the drivers Deblon-Daguet, the car didn't make it to the start line. It did participate in various sporting events, however, notably on the circuit at Montlhéry during 1953.
Rediscovered in the 2000s by Christopher Pund, the " hunter " of original automobiles, the car was found in " barnfind " condition, incomplete but still with its special chassis and original body. It was later sold to an important Delahaye collector who launched into a full restoration of the car. The engine was rebuilt and modified for racing. Bored out to 1 220 cc, it was fed by two Solex 32 PBIC carburettors on an Abarth manifold. The aluminium oil sump of 6 liter and oil filler are the original Deho ones.
This pretty barchetta is interesting for its aluminium body, shaped by hand in the Motto workshop in the best Italian sporting traditions. Our collector has left the interior of the driver's door patinated to recall the condition the car was found in. Fresh from a €100,000 restoration, this superb barchetta boasts a simple design, a light weight and reliability, advantages in historic racing that its future owner will be able to exploit.

PLEASE NOTE THAT THE FRENCH TITLE IS IN PROCESS AND WILL BE DELIVERED SHORTLY AFTER THE SALE TO THE BUYER.

Photos © Kevin Van Campenhout



Estimation 225 000 - 275 000 €

Lot 65

1949 Simca Huit barquette par Motto

Estimation 225,000 - 275,000 € [$]

1949 Simca Huit barquette par Motto
Carte grise française
Châssis n° 14-50-63

- Carrosserie aluminium fabriquée en Italie
- Restauration de superbe qualité
- Mécanique simple
- Engagée aux 24 Heures du Mans 1951

En 1950 Jean Estager, pilote confirmé et ami de Louis Rosier, décide de transformer un châssis Simca Huit pour en faire une version course, comme cela se pratiquait souvent à l'époque. Ainsi, la voiture a été équipée d'amortisseurs Deho-Dubonnet en aluminium, d'un boîtier de direction en aluminium également, de tambours de freins ventilés en alliage, et le moteur 1 086 cm3 est préparé par Roger Deho, spécialiste Simca. Pour habiller cet ensemble sportif, Jean Estager s'est adressé au carrossier italien Motto, à Milan, connu pour ses barquettes de compétition. Il a réalisé un ensemble en aluminium très sobre et effilé, tout à fait dans le style des machines qui se mesuraient sur les routes des Mille Miglia.
Christian Huet nous a confirmé que Jean Estager a passé la voiture aux Mines sous le n°181050 et immatriculée à son nom 581 G 63. En 1951, Jean Estager cédait la voiture à Max Deblon, qui ne tardait pas à inscrire sa barquette fraîchement acquise aux 24 Heures du Mans, prévus les 23 et 24 juin. Engagée sous le numéro 74 avec l'équipage Deblon-Daguet, elle n'a toutefois pas pris le départ. Elle a ensuite participé à diverses épreuves sportives, notamment sur le circuit de Montlhéry en 1953.
Retrouvée dans les années 2000 par Christophe Pund, "dénicheur" d'automobiles originales, elle était dans un état "sortie de grange", incomplète mais dotée de son châssis spécial et de sa carrosserie d'origine. Elle a été ensuite cédée à un important collectionneur de Delahaye qui s'est lancé dans la remise en état complète de la voiture. Le moteur a été refait et modifié dans un but de compétition, avec un réalésage à 1 220 cm3 ; il est dotée d'une alimentation par deux carburateurs Solex 32 PBIC sur une tubulure Abarth. Le carter d'huile de 6 litres de contenance en aluminium est d'origine Deho, de même que le remplissage d'huile.
L'intérêt de cette jolie barquette réside également dans sa carrosserie en aluminium, formée par les artisans de l'atelier Motto dans la plus grande tradition sportive italienne. Notre collectionneur a laissé l'intérieur de la porte conducteur patiné pour rappeler l'état d'origine dans lequel se trouvait l'auto. Sortant d'une restauration dont le coût avoisine les 100 000 €, cette superbe barquette a l'avantage de la simplicité, la légèreté et de la fiabilité, ce qui facilitera les engagements en courses historiques que ne manquera pas de prévoir son futur propriétaire.

MERCI DE NOTER QUE LA CARTE GRISE FRANÇAISE EST EN COURS ET SERA REMISE A L'ACHETEUR DANS LES MEILLEURS DELAIS A L'ISSUE DE LA VENTE.



French title
Chassis n° 14-50-63

- Aluminium body built in Italy
- Superb quality restoration
- Straightforward mechanics
- Entered for the 1951 Le Mans 24 Hours

In 1950, Jean Estager, an established driver and friend of Louis Rosier, decided to transform a Simca Eight chassis into a race car, as others had done at the time. The car was fitted with Deho-Dubonnet aluminium shock absorbers, aluminium steering box and ventilated alloy drum brakes. The 1086cc engine was prepared by Simca specialist Roger Deho. For the body of this sporty machine, Jean Estager turned to the Italian coachbuilder based in Milan, Motto, renowned for building competition barchettas. He constructed a simple, slender aluminium body, in the style of other cars that could be found on the route of the Mille Miglia.
Christian Huet has confirmed us that Jean Estager passed with the car the French administration road test (Mines n°181050) and registered the car on his name with the number 581 G 63.
In 1951, Jean Estager sold the car to Max Deblon, who wasted no time in entering his new acquisition for the Le Mans 24 Hour Race, scheduled for 23 and 24 June. Despite being entered with number 74 and the drivers Deblon-Daguet, the car didn't make it to the start line. It did participate in various sporting events, however, notably on the circuit at Montlhéry during 1953.
Rediscovered in the 2000s by Christopher Pund, the " hunter " of original automobiles, the car was found in " barnfind " condition, incomplete but still with its special chassis and original body. It was later sold to an important Delahaye collector who launched into a full restoration of the car. The engine was rebuilt and modified for racing. Bored out to 1 220 cc, it was fed by two Solex 32 PBIC carburettors on an Abarth manifold. The aluminium oil sump of 6 liter and oil filler are the original Deho ones.
This pretty barchetta is interesting for its aluminium body, shaped by hand in the Motto workshop in the best Italian sporting traditions. Our collector has left the interior of the driver's door patinated to recall the condition the car was found in. Fresh from a €100,000 restoration, this superb barchetta boasts a simple design, a light weight and reliability, advantages in historic racing that its future owner will be able to exploit.

PLEASE NOTE THAT THE FRENCH TITLE IS IN PROCESS AND WILL BE DELIVERED SHORTLY AFTER THE SALE TO THE BUYER.

Photos © Kevin Van Campenhout



Estimation 225 000 - 275 000 €

Sale’s details

Sale: 3279
Location: Salon Rétromobile - Hall 2.1 Parc des expositions Porte de Versailles 75015 Paris
Date: 09 feb. 2018 14:00
Auctioneer: Hervé Poulain

Contact

Anne-Claire Mandine
Phone +33 1 42 99 20 73
motorcars@artcurial.com

Purchase Orders & Auctions by Phone

Kristina Vrzests
Phone +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions of Purchase

Rétromobile 2018 by Artcurial Motorcars