Sale Sport & GTs au Mans Classic - 07 july 2012 /Lot 211 1941 PEUGEOT VLV ELECTRIQUE - no reserve

  • 1941 PEUGEOT VLV ELECTRIQUE - no reserve Carte grise française de collectionChâssis n° 955035- Sans réserve- Très rare- Précurseur d'un
  • 1941 PEUGEOT VLV ELECTRIQUE - no reserve Carte grise française de collectionChâssis n° 955035- Sans réserve- Très rare- Précurseur d'un
  • 1941 PEUGEOT VLV ELECTRIQUE - no reserve Carte grise française de collectionChâssis n° 955035- Sans réserve- Très rare- Précurseur d'un
  • 1941 PEUGEOT VLV ELECTRIQUE - no reserve Carte grise française de collectionChâssis n° 955035- Sans réserve- Très rare- Précurseur d'un
  • 1941 PEUGEOT VLV ELECTRIQUE - no reserve Carte grise française de collectionChâssis n° 955035- Sans réserve- Très rare- Précurseur d'un
  • 1941 PEUGEOT VLV ELECTRIQUE - no reserve Carte grise française de collectionChâssis n° 955035- Sans réserve- Très rare- Précurseur d'un
  • 1941 PEUGEOT VLV ELECTRIQUE - no reserve Carte grise française de collectionChâssis n° 955035- Sans réserve- Très rare- Précurseur d'un
  • 1941 PEUGEOT VLV ELECTRIQUE - no reserve Carte grise française de collectionChâssis n° 955035- Sans réserve- Très rare- Précurseur d'un
  • 1941 PEUGEOT VLV ELECTRIQUE - no reserve Carte grise française de collectionChâssis n° 955035- Sans réserve- Très rare- Précurseur d'un
  • 1941 PEUGEOT VLV ELECTRIQUE - no reserve Carte grise française de collectionChâssis n° 955035- Sans réserve- Très rare- Précurseur d'un
  • 1941 PEUGEOT VLV ELECTRIQUE - no reserve Carte grise française de collectionChâssis n° 955035- Sans réserve- Très rare- Précurseur d'un
  • 1941 PEUGEOT VLV ELECTRIQUE - no reserve Carte grise française de collectionChâssis n° 955035- Sans réserve- Très rare- Précurseur d'un
1941 PEUGEOT VLV ELECTRIQUE - no reserve
Carte grise française de collection
Châssis n° 955035

- Sans réserve
- Très rare
- Précurseur d'une technologie à la mode

Présenté par Peugeot au début de l'occupation de la France par les troupes allemandes, le véhicule VLV, pour Véhicule Légère de Ville, entendait répondre à la demande de moyens de transports de ceux dont le véhicule avait été réquisitionné ou ne pouvait rouler faute de carburant rationné et fort cher. Conçu comme un cyclecar, avec une voie large à l'avant et une voie étroite à l'arrière, le VLV fonctionnait à l'électricité au moyen de batteries stockées dans le coffre avant, et d'un moteur électrique sans différentiel qui agissait sur les roues arrière. Son autonomie était de 70 à 80 km, pour une vitesse ne dépassant pas 35 km/h. Le VLV dispose de deux places assises. Entre 1941 et 1945, il n'en sera produit que 377 exemplaires, ce qui rend celui-ci fort attrayant.

Notre VLV a bénéficié d'une restauration générale il y a une dizaine d'années. Il dispose de quatre batteries de 12 volts de 105 Ah chacune. Son habillage de banquette est en skaï. Sa carrosserie porte le numéro 32, c'est donc un des tout premiers exemplaires assemblés en 1941. Ce sympathique petit véhicule est l'ancêtre d'une technologie redevenue d'actualité, et à ce titre mérite tout l'intérêt dû aux engins précurseurs.



French title
Chassis n° 955035

- No reserve
- Very rare
- Precursor of technology current today

Presented by Peugeot at the start of the German occupation in France, the VLV, for Véhicule Légère de Ville, was intended to meet the demand of those who had had a vehicle requisitioned or who could not drive because of high fuel costs and rationing. Designed like a cyclecar, wide at the front and narrow at the rear, the VLV was electric, with an engine, without differential, positioned on the rear wheels, powered by batteries stored in a box at the front. It had a range of 70 to 80 km, with a top speed of no more than 35 km/h. The VLV had two seats. Between 1941 and 1945, there were just 377 examples produced, making this one very desirable today.

Our VLV has benefitted from a restoration some ten years ago. It comes equipped with four 12 volt batteries, each 105 Ah. The bench seat is covered in imitation leather. The body bears the number 32, making this one of the earliest examples built in 1941. This great little vehicle is the ancestor of a technology which has become relevant again today, and as such deserves interest and recognition.





Estimation 8 000 - 12 000 €

Sold 17,870 €
* Results are displayed including buyer's fees and taxes. They are generated automatically and can be modified.

Lot 211

1941 PEUGEOT VLV ELECTRIQUE - no reserve

Sold 17,870 € [$]

1941 PEUGEOT VLV ELECTRIQUE - no reserve
Carte grise française de collection
Châssis n° 955035

- Sans réserve
- Très rare
- Précurseur d'une technologie à la mode

Présenté par Peugeot au début de l'occupation de la France par les troupes allemandes, le véhicule VLV, pour Véhicule Légère de Ville, entendait répondre à la demande de moyens de transports de ceux dont le véhicule avait été réquisitionné ou ne pouvait rouler faute de carburant rationné et fort cher. Conçu comme un cyclecar, avec une voie large à l'avant et une voie étroite à l'arrière, le VLV fonctionnait à l'électricité au moyen de batteries stockées dans le coffre avant, et d'un moteur électrique sans différentiel qui agissait sur les roues arrière. Son autonomie était de 70 à 80 km, pour une vitesse ne dépassant pas 35 km/h. Le VLV dispose de deux places assises. Entre 1941 et 1945, il n'en sera produit que 377 exemplaires, ce qui rend celui-ci fort attrayant.

Notre VLV a bénéficié d'une restauration générale il y a une dizaine d'années. Il dispose de quatre batteries de 12 volts de 105 Ah chacune. Son habillage de banquette est en skaï. Sa carrosserie porte le numéro 32, c'est donc un des tout premiers exemplaires assemblés en 1941. Ce sympathique petit véhicule est l'ancêtre d'une technologie redevenue d'actualité, et à ce titre mérite tout l'intérêt dû aux engins précurseurs.



French title
Chassis n° 955035

- No reserve
- Very rare
- Precursor of technology current today

Presented by Peugeot at the start of the German occupation in France, the VLV, for Véhicule Légère de Ville, was intended to meet the demand of those who had had a vehicle requisitioned or who could not drive because of high fuel costs and rationing. Designed like a cyclecar, wide at the front and narrow at the rear, the VLV was electric, with an engine, without differential, positioned on the rear wheels, powered by batteries stored in a box at the front. It had a range of 70 to 80 km, with a top speed of no more than 35 km/h. The VLV had two seats. Between 1941 and 1945, there were just 377 examples produced, making this one very desirable today.

Our VLV has benefitted from a restoration some ten years ago. It comes equipped with four 12 volt batteries, each 105 Ah. The bench seat is covered in imitation leather. The body bears the number 32, making this one of the earliest examples built in 1941. This great little vehicle is the ancestor of a technology which has become relevant again today, and as such deserves interest and recognition.





Estimation 8 000 - 12 000 €

Sold 17,870 €
* Results are displayed including buyer's fees and taxes. They are generated automatically and can be modified.

Sale’s details

Sale: 2138
Date: 07 jul. 2012 11:00

Contact

Iris Hummel
Phone +33 1 42 99 20 56
ihummel@artcurial.com

Purchase Orders & Auctions by Phone

Kristina Vrzests
Phone +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions of Purchase

Sport & GTs au Mans Classic