Sale Rétromobile - 04 february 2011 /Lot 237 1935 BENTLEY 3,5L TOURER

  • ¤ 1935 BENTLEY 3,5L TOURER
  • ¤ 1935 BENTLEY 3,5L TOURER
  • ¤ 1935 BENTLEY 3,5L TOURER
  • ¤ 1935 BENTLEY 3,5L TOURER
  • ¤ 1935 BENTLEY 3,5L TOURER
  • ¤ 1935 BENTLEY 3,5L TOURER
  • ¤ 1935 BENTLEY 3,5L TOURER
  • ¤ 1935 BENTLEY 3,5L TOURER
  • ¤ 1935 BENTLEY 3,5L TOURER
  • ¤ 1935 BENTLEY 3,5L TOURER
  • ¤ 1935 BENTLEY 3,5L TOURER
  • ¤ 1935 BENTLEY 3,5L TOURER
  • ¤ 1935 BENTLEY 3,5L TOURER
  • ¤ 1935 BENTLEY 3,5L TOURER
  • ¤ 1935 BENTLEY 3,5L TOURER
  • ¤ 1935 BENTLEY 3,5L TOURER
  • ¤ 1935 BENTLEY 3,5L TOURER
¤ 1935 BENTLEY 3,5L TOURER Châssis n° B195EJ
Moteur n° L6BT

Rachetée en 1931 avec son fondateur, W. O. Bentley, par une mystérieuse firme qui s'avérera ensuite être Rolls-Royce, la prestigieuse marque sportive par excellence frappée de plein fouet par la crise mondiale dut subir une profonde mutation qui entraîna le départ de son créateur cinq ans après. Dans un souci de rationalisation dictée par une conjoncture défavorable aux constructeurs sous-capitalisés d'automobiles coûteuses et non rentables, les Bentley allaient désormais abandonner les beaux moteurs à arbre à cames en tête cinq fois vainqueurs au Mans pour devenir des Rolls-Royce traitées dans un esprit plus sportif afin de retenir une clientèle restreinte, mais fidèle à la marque et, si possible de l'étendre. Rolls-Royce prit son temps - la période n'était pas favorable - pour produire une variante de la 20/25, héritière de la " petite " Twenty , commercialisée sous l'écusson Bentley. Cette première Bentley fut annoncée en 1933, mais, comme d'habitude chez Rolls-Royce, les essais se prolongèrent et le modèle ne fut livré à la clientèle qu'à partir de 1934. La nouvelle Bentley était dotée d'un châssis spécial étudié pour une petite Rolls à compresseur finalement abandonnée. Plus léger que celui de la 20/25, il était équipé du moteur de 3,675 litres à soupapes en tête de cette dernière, mais, pour marquer la différence, le rapport volumétrique était supérieur et l'alimentation était assurée par deux carburateurs SU. Le reste de la mécanique était identique et, extérieurement, seul le radiateur distinguait les deux voitures. Avec quelques chevaux supplémentaires (mais la puissance n'était déjà plus indiquée par le constructeur), la Bentley appelée 3.5 Litre atteignait 145 km/h légèrement carrossée contre 120 maximum pour une Rolls 20/25 équivalente. Plus brillante et très souvent carrossée en berline courte ou en décapotable, la Bentley 3.5 Litre trouva une autre clientèle et fut même engagée en compétition : avec l'accord et le soutien technique de Rolls-Royce, Eddie Hall pilota une 3.5 Litre au Tourist Trophy 1934 comme pour un ultime essai avant la commercialisation. Il termina deuxième et récidiva en 1935, prouvant la robustesse du moteur Rolls-Royce. Les Bentley suivirent le sort des types Rolls-Royce équivalents et la 3.5 Litre, remplacée en 1936 par la 4.5 Litre issue de la Rolls 25/30 à moteur 4,257 litres, vécut donc moins de deux ans.

La voiture présentée est une Bentley 3.5 Litre recarrossée en tourer (cabriolet quatre places) au début des années 1970. Livrée neuve le 15 novembre 1935 à A. J. McAlpine, elle était alors carrossée en berline par Park Ward (carrosserie n° C957) peinte en vert avec intérieur en cuir fauve, équipée d'un toit ouvrant et de valises sur mesures et immatriculée UN 9028. Elle eut ensuite cinq propriétaires tous connus : Margulies Ltd (négociant spécialiste en automobiles de collection) en décembre 1972, M. Wilson en avril 1973 (qui la fera transformer en tourer), M. Higgs en novembre 1974 et M MacDonald jusqu'en 1987, date à laquelle elle fut achetée par le propriétaire actuel, un important collectionneur suisse. Restaurée avec très grand soin par le spécialiste Corley Motors, George Street, New Harley, Coventry, Warwickshire (UK) et entretenue par un mécanicien personnel attaché à la Collection, elle est peinte en vert anglais avec un intérieur beige, une capote et un couvre-capote noir. La carte grise originale mentionne une modification de carrosserie de saloon en tourer en 1973. La voiture se présente aujourd'hui dans un très bon état de fonctionnement et d'aspect, l'intérieur entièrement refait montre une légère patine. L'aspect général, excellent, a impressionné les amateurs lors des quelques concours d'élégance auxquels elle a participé en Suisse où elle est actuellement immatriculée.
Les droits et taxes à l'importation doivent être acquittés par l'acheteur dans le pays de destination



Bought in 1931 along with the services of its founder, W.O. Bentley, by a mysterious company that later proved to be Rolls-Royce, Bentley, which epitomised prestigious sporting brands, was hard hit by the global crisis and had to undergo a profound change that led to the departure of its founder five years later. Streamlining efforts dictated by unfavourable economic conditions for underfunded manufacturers of expensive and unprofitable automobiles led Bentley to abandon the remarkable overhead camshaft engine and five-time winner at Le Mans in order to become a more sporty Rolls-Royce. They strove to retain a smaller but loyal clientele, and if possible extend it. Rolls-Royce took its time - the period being unfavourable - to produce a variation of the 20/25, heir to the "small" Twenty, sold under the Bentley brand. This first Bentley was announced in 1933 but, as usual at Rolls-Royce, the tests were prolonged and the model was not delivered to customers until 1934. The new Bentley was fitted with a special chassis designed for a small compressor-equipped Rolls which was finally abandoned. Lighter than the 20/25, it also had a 3.675-liter engine with the overhead valves of the latter, but to mark the difference, the compression ratio was higher and fuel was provided by two SU carburettors. The rest of the mechanical parts were identical and, externally, only the radiator distinguished the two cars. With a little extra horsepower (but the power was already no longer being indicated by the manufacturer), the light-bodied Bentley known as the 3.5 litre reached 145 km/h compared to a maximum of 120 km/h for its counterpart Rolls 20/25 More responsive and often sporting the very short-bodied sedan or convertible shell, the 3.5 litre Bentley found a new customer base and even participated in races - with Rolls-Royce's approval and technical support, Eddie Hall drove a 3.5 litre in the 1934 Tourist Trophy as a final test before going on sale. He finished second and did it again in 1935, proving the robustness of the Rolls-Royce engine. The Bentleys followed the fate of the equivalent Rolls-Royce models, and the 3.5 litre, replaced in 1936 by the 4.5 litre - an offshoot of the 25/30 Rolls with a 4.257 litre engine - lived for less than two years.

The car shown is a 3.5 litre Bentley, refitted with a tourer body (four-seater convertible) in the early 1970s. Delivered brand new on 15 November 1935 to A. J. McAlpine, as a sedan by Park Ward (body no: C957) painted green with tan leather interior, fitted with a sunroof and custom-made luggage and registered UN 9028. It then went on to have five owners, all known: Margulies Ltd. (trader and specialist in vintage cars) in December 1972, Mr. Wilson in April 1973 (who turned it into a Tourer), Mr. Higgs in November 1974 and Mr. MacDonald until 1987, when it was bought by the current owner, a major Swiss collector. Restored with great care by the specialist Corley Motors, George Street, New Harley, Coventry, Warwickshire (UK) and carefully maintained by the in-house mechanic; it is painted in British racing green with beige interior, a black convertible top and hard-top tonneau cover. The original registration documents mention a change in body from the sedan to a Tourer in 1973. The car's working condition today is very good and its appearance equally so, the fully refurbished interior shows a slight patina. Its excellent overall appearance impressed fans at a number of elegance competitions held in Switzerland where it is currently registered.
The import duties and taxes have to be settled by the buyer in the country of destination


Estimation 80 000 - 120 000 €

Sold 89,700 €
* Results are displayed including buyer's fees and taxes. They are generated automatically and can be modified.

Lot 237

1935 BENTLEY 3,5L TOURER

Sold 89,700 € [$]

¤ Temporary import

¤ 1935 BENTLEY 3,5L TOURER Châssis n° B195EJ
Moteur n° L6BT

Rachetée en 1931 avec son fondateur, W. O. Bentley, par une mystérieuse firme qui s'avérera ensuite être Rolls-Royce, la prestigieuse marque sportive par excellence frappée de plein fouet par la crise mondiale dut subir une profonde mutation qui entraîna le départ de son créateur cinq ans après. Dans un souci de rationalisation dictée par une conjoncture défavorable aux constructeurs sous-capitalisés d'automobiles coûteuses et non rentables, les Bentley allaient désormais abandonner les beaux moteurs à arbre à cames en tête cinq fois vainqueurs au Mans pour devenir des Rolls-Royce traitées dans un esprit plus sportif afin de retenir une clientèle restreinte, mais fidèle à la marque et, si possible de l'étendre. Rolls-Royce prit son temps - la période n'était pas favorable - pour produire une variante de la 20/25, héritière de la " petite " Twenty , commercialisée sous l'écusson Bentley. Cette première Bentley fut annoncée en 1933, mais, comme d'habitude chez Rolls-Royce, les essais se prolongèrent et le modèle ne fut livré à la clientèle qu'à partir de 1934. La nouvelle Bentley était dotée d'un châssis spécial étudié pour une petite Rolls à compresseur finalement abandonnée. Plus léger que celui de la 20/25, il était équipé du moteur de 3,675 litres à soupapes en tête de cette dernière, mais, pour marquer la différence, le rapport volumétrique était supérieur et l'alimentation était assurée par deux carburateurs SU. Le reste de la mécanique était identique et, extérieurement, seul le radiateur distinguait les deux voitures. Avec quelques chevaux supplémentaires (mais la puissance n'était déjà plus indiquée par le constructeur), la Bentley appelée 3.5 Litre atteignait 145 km/h légèrement carrossée contre 120 maximum pour une Rolls 20/25 équivalente. Plus brillante et très souvent carrossée en berline courte ou en décapotable, la Bentley 3.5 Litre trouva une autre clientèle et fut même engagée en compétition : avec l'accord et le soutien technique de Rolls-Royce, Eddie Hall pilota une 3.5 Litre au Tourist Trophy 1934 comme pour un ultime essai avant la commercialisation. Il termina deuxième et récidiva en 1935, prouvant la robustesse du moteur Rolls-Royce. Les Bentley suivirent le sort des types Rolls-Royce équivalents et la 3.5 Litre, remplacée en 1936 par la 4.5 Litre issue de la Rolls 25/30 à moteur 4,257 litres, vécut donc moins de deux ans.

La voiture présentée est une Bentley 3.5 Litre recarrossée en tourer (cabriolet quatre places) au début des années 1970. Livrée neuve le 15 novembre 1935 à A. J. McAlpine, elle était alors carrossée en berline par Park Ward (carrosserie n° C957) peinte en vert avec intérieur en cuir fauve, équipée d'un toit ouvrant et de valises sur mesures et immatriculée UN 9028. Elle eut ensuite cinq propriétaires tous connus : Margulies Ltd (négociant spécialiste en automobiles de collection) en décembre 1972, M. Wilson en avril 1973 (qui la fera transformer en tourer), M. Higgs en novembre 1974 et M MacDonald jusqu'en 1987, date à laquelle elle fut achetée par le propriétaire actuel, un important collectionneur suisse. Restaurée avec très grand soin par le spécialiste Corley Motors, George Street, New Harley, Coventry, Warwickshire (UK) et entretenue par un mécanicien personnel attaché à la Collection, elle est peinte en vert anglais avec un intérieur beige, une capote et un couvre-capote noir. La carte grise originale mentionne une modification de carrosserie de saloon en tourer en 1973. La voiture se présente aujourd'hui dans un très bon état de fonctionnement et d'aspect, l'intérieur entièrement refait montre une légère patine. L'aspect général, excellent, a impressionné les amateurs lors des quelques concours d'élégance auxquels elle a participé en Suisse où elle est actuellement immatriculée.
Les droits et taxes à l'importation doivent être acquittés par l'acheteur dans le pays de destination



Bought in 1931 along with the services of its founder, W.O. Bentley, by a mysterious company that later proved to be Rolls-Royce, Bentley, which epitomised prestigious sporting brands, was hard hit by the global crisis and had to undergo a profound change that led to the departure of its founder five years later. Streamlining efforts dictated by unfavourable economic conditions for underfunded manufacturers of expensive and unprofitable automobiles led Bentley to abandon the remarkable overhead camshaft engine and five-time winner at Le Mans in order to become a more sporty Rolls-Royce. They strove to retain a smaller but loyal clientele, and if possible extend it. Rolls-Royce took its time - the period being unfavourable - to produce a variation of the 20/25, heir to the "small" Twenty, sold under the Bentley brand. This first Bentley was announced in 1933 but, as usual at Rolls-Royce, the tests were prolonged and the model was not delivered to customers until 1934. The new Bentley was fitted with a special chassis designed for a small compressor-equipped Rolls which was finally abandoned. Lighter than the 20/25, it also had a 3.675-liter engine with the overhead valves of the latter, but to mark the difference, the compression ratio was higher and fuel was provided by two SU carburettors. The rest of the mechanical parts were identical and, externally, only the radiator distinguished the two cars. With a little extra horsepower (but the power was already no longer being indicated by the manufacturer), the light-bodied Bentley known as the 3.5 litre reached 145 km/h compared to a maximum of 120 km/h for its counterpart Rolls 20/25 More responsive and often sporting the very short-bodied sedan or convertible shell, the 3.5 litre Bentley found a new customer base and even participated in races - with Rolls-Royce's approval and technical support, Eddie Hall drove a 3.5 litre in the 1934 Tourist Trophy as a final test before going on sale. He finished second and did it again in 1935, proving the robustness of the Rolls-Royce engine. The Bentleys followed the fate of the equivalent Rolls-Royce models, and the 3.5 litre, replaced in 1936 by the 4.5 litre - an offshoot of the 25/30 Rolls with a 4.257 litre engine - lived for less than two years.

The car shown is a 3.5 litre Bentley, refitted with a tourer body (four-seater convertible) in the early 1970s. Delivered brand new on 15 November 1935 to A. J. McAlpine, as a sedan by Park Ward (body no: C957) painted green with tan leather interior, fitted with a sunroof and custom-made luggage and registered UN 9028. It then went on to have five owners, all known: Margulies Ltd. (trader and specialist in vintage cars) in December 1972, Mr. Wilson in April 1973 (who turned it into a Tourer), Mr. Higgs in November 1974 and Mr. MacDonald until 1987, when it was bought by the current owner, a major Swiss collector. Restored with great care by the specialist Corley Motors, George Street, New Harley, Coventry, Warwickshire (UK) and carefully maintained by the in-house mechanic; it is painted in British racing green with beige interior, a black convertible top and hard-top tonneau cover. The original registration documents mention a change in body from the sedan to a Tourer in 1973. The car's working condition today is very good and its appearance equally so, the fully refurbished interior shows a slight patina. Its excellent overall appearance impressed fans at a number of elegance competitions held in Switzerland where it is currently registered.
The import duties and taxes have to be settled by the buyer in the country of destination


Estimation 80 000 - 120 000 €

Sold 89,700 €
* Results are displayed including buyer's fees and taxes. They are generated automatically and can be modified.

Sale’s details

Sale: 1957
Date: 04 feb. 2011 14:00

Contact

Iris Hummel
Phone +33 1 42 99 20 56
ihummel@artcurial.com

Purchase Orders & Auctions by Phone

Kristina Vrzests
Phone +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions of Purchase

Rétromobile