Sale Rétromobile 2019 The Official Sale - 08 february 2019 /Lot 11 1929 Hispano-Suiza H6B Coupé de ville transformable par Billeter et Cartier

  • 1929 Hispano-Suiza H6B Coupé de ville transformable par Billeter et Cartier
  • 1929 Hispano-Suiza H6B Coupé de ville transformable par Billeter et Cartier
  • 1929 Hispano-Suiza H6B Coupé de ville transformable par Billeter et Cartier
  • 1929 Hispano-Suiza H6B Coupé de ville transformable par Billeter et Cartier
  • 1929 Hispano-Suiza H6B Coupé de ville transformable par Billeter et Cartier
  • 1929 Hispano-Suiza H6B Coupé de ville transformable par Billeter et Cartier
  • 1929 Hispano-Suiza H6B Coupé de ville transformable par Billeter et Cartier
  • 1929 Hispano-Suiza H6B Coupé de ville transformable par Billeter et Cartier
  • 1929 Hispano-Suiza H6B Coupé de ville transformable par Billeter et Cartier
  • 1929 Hispano-Suiza H6B Coupé de ville transformable par Billeter et Cartier
  • 1929 Hispano-Suiza H6B Coupé de ville transformable par Billeter et Cartier
  • 1929 Hispano-Suiza H6B Coupé de ville transformable par Billeter et Cartier
  • 1929 Hispano-Suiza H6B Coupé de ville transformable par Billeter et Cartier
  • 1929 Hispano-Suiza H6B Coupé de ville transformable par Billeter et Cartier
  • 1929 Hispano-Suiza H6B Coupé de ville transformable par Billeter et Cartier
  • 1929 Hispano-Suiza H6B Coupé de ville transformable par Billeter et Cartier
  • 1929 Hispano-Suiza H6B Coupé de ville transformable par Billeter et Cartier
  • 1929 Hispano-Suiza H6B Coupé de ville transformable par Billeter et Cartier
  • 1929 Hispano-Suiza H6B Coupé de ville transformable par Billeter et Cartier
  • 1929 Hispano-Suiza H6B Coupé de ville transformable par Billeter et Cartier
  • 1929 Hispano-Suiza H6B Coupé de ville transformable par Billeter et Cartier
  • 1929 Hispano-Suiza H6B Coupé de ville transformable par Billeter et Cartier
  • 1929 Hispano-Suiza H6B Coupé de ville transformable par Billeter et Cartier
  • 1929 Hispano-Suiza H6B Coupé de ville transformable par Billeter et Cartier
  • 1929 Hispano-Suiza H6B Coupé de ville transformable par Billeter et Cartier
  • 1929 Hispano-Suiza H6B Coupé de ville transformable par Billeter et Cartier
  • 1929 Hispano-Suiza H6B Coupé de ville transformable par Billeter et Cartier
  • 1929 Hispano-Suiza H6B Coupé de ville transformable par Billeter et Cartier
  • 1929 Hispano-Suiza H6B Coupé de ville transformable par Billeter et Cartier
  • 1929 Hispano-Suiza H6B Coupé de ville transformable par Billeter et Cartier
  • 1929 Hispano-Suiza H6B Coupé de ville transformable par Billeter et Cartier
  • 1929 Hispano-Suiza H6B Coupé de ville transformable par Billeter et Cartier
  • 1929 Hispano-Suiza H6B Coupé de ville transformable par Billeter et Cartier
  • 1929 Hispano-Suiza H6B Coupé de ville transformable par Billeter et Cartier
  • 1929 Hispano-Suiza H6B Coupé de ville transformable par Billeter et Cartier
  • 1929 Hispano-Suiza H6B Coupé de ville transformable par Billeter et Cartier
  • 1929 Hispano-Suiza H6B Coupé de ville transformable par Billeter et Cartier
  • 1929 Hispano-Suiza H6B Coupé de ville transformable par Billeter et Cartier
  • 1929 Hispano-Suiza H6B Coupé de ville transformable par Billeter et Cartier
  • 1929 Hispano-Suiza H6B Coupé de ville transformable par Billeter et Cartier
  • 1929 Hispano-Suiza H6B Coupé de ville transformable par Billeter et Cartier
  • 1929 Hispano-Suiza H6B Coupé de ville transformable par Billeter et Cartier
  • 1929 Hispano-Suiza H6B Coupé de ville transformable par Billeter et Cartier
  • 1929 Hispano-Suiza H6B Coupé de ville transformable par Billeter et Cartier
  • 1929 Hispano-Suiza H6B Coupé de ville transformable par Billeter et Cartier
  • 1929 Hispano-Suiza H6B Coupé de ville transformable par Billeter et Cartier
  • 1929 Hispano-Suiza H6B Coupé de ville transformable par Billeter et Cartier
  • 1929 Hispano-Suiza H6B Coupé de ville transformable par Billeter et Cartier
  • 1929 Hispano-Suiza H6B Coupé de ville transformable par Billeter et Cartier
  • 1929 Hispano-Suiza H6B Coupé de ville transformable par Billeter et Cartier
  • 1929 Hispano-Suiza H6B Coupé de ville transformable par Billeter et Cartier
  • 1929 Hispano-Suiza H6B Coupé de ville transformable par Billeter et Cartier
  • 1929 Hispano-Suiza H6B Coupé de ville transformable par Billeter et Cartier
1929 Hispano-Suiza H6B Coupé de ville transformable par Billeter et Cartier
Classé monument historique:
Ce lot a été classé monument historique par la Direction de l'architecture et du patrimoine du Ministère de la Culture, par arrêté en date du 27 novembre 2008, " considérant que la conservation des objets mobiliers désignés présentent au point de vue de l'histoire et de la technique, un intérêt public ". Il est porté à l'attention de tout acquéreur potentiel que ce lot ne peut pas quitter le territoire français.


Carte grise française
Châssis n° 12206
Moteur n° 302172

- Même famille depuis l'origine
- Incroyable état de conservation
- Marque emblématique et châssis mythique

Conçue par Marc Birkigt, l'Hispano Suiza H6, 32 CV, est présentée au Salon de l'Auto de Paris d'octobre 1919. Reconnu pour sa qualité de fabrication, ses performances de premier ordre, son freinage efficace et son exceptionnel confort, l'H6B est un des meilleurs châssis des années 20 et sera habillé par les plus grands carrossiers, à la demande des grands de ce monde. Sorti d'usine le 28 septembre 1929, le châssis 12206 fût ensuite carrossé en Coupé de ville transformable par le carrossier Lyonnais Billeter et Cartier, à la demande de la famille Marel. Ce luxueux carrossier qui connut son plus fort succès dans les années 20 et habilla notamment des châssis Rochet Schneider et Bugatti. Immatriculée en 1930, cette admirable et prestigieuse automobile est depuis restée dans la famille Marrel, soigneusement conservée et entretenue. Sa belle carrosserie, avec son compartiment chauffeur découvrable séparé par une vitre coulissante de l'habitacle arrière, a conservé sa peinture d'origine, et seules les ailes avant ont été repeintes. Tant la sellerie en cuir noir de la banquette du chauffeur que la feutrine grise dont est tendue la partie arrière sont en état d'origine, fort bien conservées. Seuls les vitrages ont bruni avec le temps et devront être remplacés. Véritable invitation au voyage, ce coupé de ville dispose de tous ses équipements d'origine, y compris les outils de bord et la belle mascotte de Bazin figurant l'habituelle cigogne. A l'instar d'autres voitures de la famille, cette Hispano fut exposée à l'Automusée du Forez. Remise en route récemment, elle devra néanmoins bénéficier d'une révision complète avant de reprendre les chemins du grand tourisme. Ce Coupé de ville possède une allure folle. A sa vue on se prend à rêver voyager à son bord pour revivre une époque automobile révolue.

MERCI DE NOTER QUE SUITE A UNE ERREUR ADMINISTRATIVE, LE NUMERO DE MOTEUR EST INDIQUE A LA PLACE DU NUMERO DE SERIE SUR LA CARTE GRISE.


Les six frères MARREL, Jean-Baptiste, Jean-Marie, Antoine, François, Etienne et Charles, forgerons originaires de Saint Martin la plaine, constituent une des grandes familles de chevaliers d'industrie française de la seconde moitié du XIXe et du début du XXe siècle. Les usines sont implantées dans la vallée industrielle du Gier, vouées à la fabrique des blindages et des canons, avec une des premieres tours de trempe qui signe la haute qualité technique de leurs produits sidérurgiques. En 1855, ils installent une unité à Marseille, à la Capelette, pour développer leurs affaires en direction de la marine, puis une usine à Saint Petersbourg en Russie. Spécialisés dans la construction mécanique lourde, dans la fabrication de plaques de blindage pour les navires, dans la fabrication d'obus et de canons, ces maîtres de forge édifient rapidement un véritable empire, rival des grandes industries allemandes. Leurs usines équipent les flottes naissantes du Brésil, de l'Autriche, de l'Italie, du Danemark, de l'Egypte, de la Turquie et de la Grèce. Leur marteau pilon de 25 tonnes est le plus important de l'époque, et la grande cheminée de leur deuxième usine, celle des Etaings à Rive de Gier, édifiée en 1867, a été longtemps une des plus hautes d'Europe.
A l'instar des Schneider, cette dynastie d'industriels développe une politique sociale, et n'hésite pas à financer en 1898 un hôpital entier, dessiné par le lyonnais Vernon. Signe de la puissance des Marrel, le président du conseil Waldeck - Rousseau et son ministre du commerce et de l'industrie Millerand assistent en 1902 à la pose de la premiere pierre.

Les six frères édifieront dans la vallée pas moins de cinq châteaux, dont celui du Mouillon à Rive
de Gier, un des rares château de ville avec parc encore existant, qui abritait la collection des voitures utilisées par une des branches de la famille, dont prenait grand soin, il y a encore peu de temps, Jacques Antoine Massimi, l'héritier, jusqu'à sa mort survenue en 2016. La berline VOISIN C11 de 1929 se trouvait dans la succession de Jane Marrel (1863-1944), et a probablement appartenu à son époux, Henri Marrel (1859-1934). La VOISIN C3C était la voiture personnelle d'Yvonne Marrel (1886-1970), fille d'Henri Marrel. La VOISIN C11 dite " valse bleue " de 1929 était la voiture de François Marrel (1896-1968), le fils d'Henri. C'est aussi le cas de la limousine VOISIN C16 acquise par François Marrel en 1932, conduite par son chauffeur personnel, monsieur Fleury Chomienne, tout comme l'HISPANO SUIZA H6B de 1930 appelée " Diane ", et dont les carrosseries ont été conçues spécialement pour la famille.
Toutes les carrosseries ont été commandées à Lyon auprès de sociétés clientes que la société Marrel approvisionnait en tôle d'acier. En 1934, il y avait plus de 11 Voisin chez les Marrel. C'étaient les voitures préférées de la famille, qui a possédé au moins 6 quatre litres, deux 2,3 litres, deux 3 litres et une 6 litres. La PANHARD LEVASSOR X77 de 1936, de série, était quant à elle la voiture de Mme Massimi mère.
Leur dispersion devrait maintenant profiter à d'autres amateurs, qui sauront, tout comme Jacques Antoine Massimi, veiller sur elles.



Listed as a historic monument:
This lot was listed as a historic monument by the Architecture and Heritage department of the French Ministry of Culture in a decree dated 27 November 2008, "in view of the fact that the conservation of the designated movable objects is of public interest from a historical and technical point of view". The attention of prospective purchasers is drawn to the fact that this lot cannot be taken out of France.


French title
Chassis number 12206
Engine number 302172

- Owned by the same family since new
- Amazingly well-preserved condition
- A legendary chassis from an iconic make

Designed by Marc Birkigt, the 32CV Hispano-Suiza H6 was presented at the Paris Motor Show in October 1919. Renowned for its build quality, first-rate performance, powerful brakes and exceptional comfort, the H6B was one of the best chassis of the 1920s and was fitted with bodies by the leading coachbuilders to orders placed by the great and the good. Chassis number 12206 left the factory on 28 September 1929 and was then fitted with a so-called "transformable" Coupé de Ville body by the Lyon coachbuilder Billeter et Cartier, to an order from the Marrel family. This builder of luxurious coachwork enjoyed its greatest success in the 1920s and fitted bodies to chassis from Rochet-Schneider and Bugatti in particular. First registered in 1930, this magnificent and prestigious motorcar has remained with the Marrel family ever since and has been scrupulously preserved and maintained. Its handsome bodywork, with a folding top over the chauffeur's compartment, separated from the rear compartment by a sliding window, still has its original paintwork, only the front wings having been repainted. Both the black leather upholstery to the chauffeur's bench seat and the grey felt with which the rear part of the car is trimmed are in original condition and have been very well preserved. Only the windows have turned brown with age and will need to be replaced. Truly an invitation to travel, this Coupé de Ville has all its original equipment, including the tools carried on board and the fine mascot by Bazin with the traditional stork. Like other cars owned by the family, this Hispano was displayed at the Automusée du Forez. Recently recommissioned, it would nonetheless benefit from a complete service before embarking on its next grand tour. This Coupé de Ville looks quite fantastic: one glimpse and you will dream of travelling in it and reliving a bygone age of motoring.

PLEASE NOTE THAT DUE TO AN ADMINISTRATIVE ERROR, THE ENGINE NUMBER IS RECORDED UNDER THE SERIES NUMBER ON THE FRENCH TITLE.

The six MARREL brothers, Jean-Baptiste, Jean-Marie, Antoine, François, Etienne and Charles, master blacksmiths from Saint Martin La Plaine, constitute one of the great families of French industry of the second half of the 19th and early 20th centuries. The factory, located in the industrial valley of the Gier, were initially dedicated to the manufacture of armour and cannons, and have one of the first quenching towers that reflects the high technical quality of their steel products. In 1855, they set up a unit at La Capelette in Marseille to develop their naval business, then a factory in Saint Petersburg, Russia. Specialized in heavy mechanical construction, in armour plates for ships, and the manufacture of shells and guns, these master forgers quickly built a real empire, rivaling the great German industries. Their factories supplied the emerging fleets of Brazil, Austria, Italy, Denmark, Egypt, Turkey and Greece. Their 25-ton power hammer is the biggest of its time, and the large chimney of their second factory, the Etaings à Rive de Gier factory, built in 1867, was for a long time one of the highest in Europe.
Mirroring the Schneider family, the Marrel dynasty of industrialists developed a social policy, and in 1898 financed an entire hospital, designed by Lyon-based Vernon. A sign of the Marrel's power, the prime minister Waldeck - Rousseau and his Minister of Commerce and Industry Millerand attended the laying of the foundation stone in 1902.

The six brothers will build no less than five castles in the valley, including that of Mouillon à Rive de Gier, one of the few remaining town castles with a park, which housed the collection of cars used by one of the family's branches, which Jacques Antoine Massimi, the heir, was still taking great care of until his death in 2016. The 1924 VOISIN C11 sedan was part of Jane Marrel's estate (1863-1944), and probably belonged to her husband, Henri Marrel (1859-1934). The VOISIN C3C was the personal car of Yvonne Marrel (1886-1970), daughter of Henri Marrel. The 1929 VOISIN C11, known as the "blue waltz", was the car of François Marrel (1896-1968), Henri's son. This is also the case for the VOISIN C16 limousine acquired by François Marrel in 1932, driven by his personal driver, Mr Fleury Chomienne, as well as the 1930 HISPANO SUIZA H6B called "Diane", and whose bodyworks were designed especially for the family.
All the bodyworks were ordered in Lyon at client companies that Marret delivered with sheet steel. In 1934, there were more than 11 Voisins in the Marrel family. These were the family's favourite cars, which owned at least 6 four litres, two 2.3 litres, two 3 litres and one 6 litre. The 1936 PANHARD LEVASSOR X77, standard, was Mrs. Massimi's mother's car.
Their dispersion should now benefit other amateurs, who will know how to look after them, as Jacques Antoine Massimo so devotedly did.

Photos © Geoffray Chantelot

Estimation 150 000 - 200 000 €

Sold 216,944 €
* Results are displayed including buyer's fees and taxes. They are generated automatically and can be modified.

Lot 11

1929 Hispano-Suiza H6B Coupé de ville transformable par Billeter et Cartier

Sold 216,944 € [$]

1929 Hispano-Suiza H6B Coupé de ville transformable par Billeter et Cartier
Classé monument historique:
Ce lot a été classé monument historique par la Direction de l'architecture et du patrimoine du Ministère de la Culture, par arrêté en date du 27 novembre 2008, " considérant que la conservation des objets mobiliers désignés présentent au point de vue de l'histoire et de la technique, un intérêt public ". Il est porté à l'attention de tout acquéreur potentiel que ce lot ne peut pas quitter le territoire français.


Carte grise française
Châssis n° 12206
Moteur n° 302172

- Même famille depuis l'origine
- Incroyable état de conservation
- Marque emblématique et châssis mythique

Conçue par Marc Birkigt, l'Hispano Suiza H6, 32 CV, est présentée au Salon de l'Auto de Paris d'octobre 1919. Reconnu pour sa qualité de fabrication, ses performances de premier ordre, son freinage efficace et son exceptionnel confort, l'H6B est un des meilleurs châssis des années 20 et sera habillé par les plus grands carrossiers, à la demande des grands de ce monde. Sorti d'usine le 28 septembre 1929, le châssis 12206 fût ensuite carrossé en Coupé de ville transformable par le carrossier Lyonnais Billeter et Cartier, à la demande de la famille Marel. Ce luxueux carrossier qui connut son plus fort succès dans les années 20 et habilla notamment des châssis Rochet Schneider et Bugatti. Immatriculée en 1930, cette admirable et prestigieuse automobile est depuis restée dans la famille Marrel, soigneusement conservée et entretenue. Sa belle carrosserie, avec son compartiment chauffeur découvrable séparé par une vitre coulissante de l'habitacle arrière, a conservé sa peinture d'origine, et seules les ailes avant ont été repeintes. Tant la sellerie en cuir noir de la banquette du chauffeur que la feutrine grise dont est tendue la partie arrière sont en état d'origine, fort bien conservées. Seuls les vitrages ont bruni avec le temps et devront être remplacés. Véritable invitation au voyage, ce coupé de ville dispose de tous ses équipements d'origine, y compris les outils de bord et la belle mascotte de Bazin figurant l'habituelle cigogne. A l'instar d'autres voitures de la famille, cette Hispano fut exposée à l'Automusée du Forez. Remise en route récemment, elle devra néanmoins bénéficier d'une révision complète avant de reprendre les chemins du grand tourisme. Ce Coupé de ville possède une allure folle. A sa vue on se prend à rêver voyager à son bord pour revivre une époque automobile révolue.

MERCI DE NOTER QUE SUITE A UNE ERREUR ADMINISTRATIVE, LE NUMERO DE MOTEUR EST INDIQUE A LA PLACE DU NUMERO DE SERIE SUR LA CARTE GRISE.


Les six frères MARREL, Jean-Baptiste, Jean-Marie, Antoine, François, Etienne et Charles, forgerons originaires de Saint Martin la plaine, constituent une des grandes familles de chevaliers d'industrie française de la seconde moitié du XIXe et du début du XXe siècle. Les usines sont implantées dans la vallée industrielle du Gier, vouées à la fabrique des blindages et des canons, avec une des premieres tours de trempe qui signe la haute qualité technique de leurs produits sidérurgiques. En 1855, ils installent une unité à Marseille, à la Capelette, pour développer leurs affaires en direction de la marine, puis une usine à Saint Petersbourg en Russie. Spécialisés dans la construction mécanique lourde, dans la fabrication de plaques de blindage pour les navires, dans la fabrication d'obus et de canons, ces maîtres de forge édifient rapidement un véritable empire, rival des grandes industries allemandes. Leurs usines équipent les flottes naissantes du Brésil, de l'Autriche, de l'Italie, du Danemark, de l'Egypte, de la Turquie et de la Grèce. Leur marteau pilon de 25 tonnes est le plus important de l'époque, et la grande cheminée de leur deuxième usine, celle des Etaings à Rive de Gier, édifiée en 1867, a été longtemps une des plus hautes d'Europe.
A l'instar des Schneider, cette dynastie d'industriels développe une politique sociale, et n'hésite pas à financer en 1898 un hôpital entier, dessiné par le lyonnais Vernon. Signe de la puissance des Marrel, le président du conseil Waldeck - Rousseau et son ministre du commerce et de l'industrie Millerand assistent en 1902 à la pose de la premiere pierre.

Les six frères édifieront dans la vallée pas moins de cinq châteaux, dont celui du Mouillon à Rive
de Gier, un des rares château de ville avec parc encore existant, qui abritait la collection des voitures utilisées par une des branches de la famille, dont prenait grand soin, il y a encore peu de temps, Jacques Antoine Massimi, l'héritier, jusqu'à sa mort survenue en 2016. La berline VOISIN C11 de 1929 se trouvait dans la succession de Jane Marrel (1863-1944), et a probablement appartenu à son époux, Henri Marrel (1859-1934). La VOISIN C3C était la voiture personnelle d'Yvonne Marrel (1886-1970), fille d'Henri Marrel. La VOISIN C11 dite " valse bleue " de 1929 était la voiture de François Marrel (1896-1968), le fils d'Henri. C'est aussi le cas de la limousine VOISIN C16 acquise par François Marrel en 1932, conduite par son chauffeur personnel, monsieur Fleury Chomienne, tout comme l'HISPANO SUIZA H6B de 1930 appelée " Diane ", et dont les carrosseries ont été conçues spécialement pour la famille.
Toutes les carrosseries ont été commandées à Lyon auprès de sociétés clientes que la société Marrel approvisionnait en tôle d'acier. En 1934, il y avait plus de 11 Voisin chez les Marrel. C'étaient les voitures préférées de la famille, qui a possédé au moins 6 quatre litres, deux 2,3 litres, deux 3 litres et une 6 litres. La PANHARD LEVASSOR X77 de 1936, de série, était quant à elle la voiture de Mme Massimi mère.
Leur dispersion devrait maintenant profiter à d'autres amateurs, qui sauront, tout comme Jacques Antoine Massimi, veiller sur elles.



Listed as a historic monument:
This lot was listed as a historic monument by the Architecture and Heritage department of the French Ministry of Culture in a decree dated 27 November 2008, "in view of the fact that the conservation of the designated movable objects is of public interest from a historical and technical point of view". The attention of prospective purchasers is drawn to the fact that this lot cannot be taken out of France.


French title
Chassis number 12206
Engine number 302172

- Owned by the same family since new
- Amazingly well-preserved condition
- A legendary chassis from an iconic make

Designed by Marc Birkigt, the 32CV Hispano-Suiza H6 was presented at the Paris Motor Show in October 1919. Renowned for its build quality, first-rate performance, powerful brakes and exceptional comfort, the H6B was one of the best chassis of the 1920s and was fitted with bodies by the leading coachbuilders to orders placed by the great and the good. Chassis number 12206 left the factory on 28 September 1929 and was then fitted with a so-called "transformable" Coupé de Ville body by the Lyon coachbuilder Billeter et Cartier, to an order from the Marrel family. This builder of luxurious coachwork enjoyed its greatest success in the 1920s and fitted bodies to chassis from Rochet-Schneider and Bugatti in particular. First registered in 1930, this magnificent and prestigious motorcar has remained with the Marrel family ever since and has been scrupulously preserved and maintained. Its handsome bodywork, with a folding top over the chauffeur's compartment, separated from the rear compartment by a sliding window, still has its original paintwork, only the front wings having been repainted. Both the black leather upholstery to the chauffeur's bench seat and the grey felt with which the rear part of the car is trimmed are in original condition and have been very well preserved. Only the windows have turned brown with age and will need to be replaced. Truly an invitation to travel, this Coupé de Ville has all its original equipment, including the tools carried on board and the fine mascot by Bazin with the traditional stork. Like other cars owned by the family, this Hispano was displayed at the Automusée du Forez. Recently recommissioned, it would nonetheless benefit from a complete service before embarking on its next grand tour. This Coupé de Ville looks quite fantastic: one glimpse and you will dream of travelling in it and reliving a bygone age of motoring.

PLEASE NOTE THAT DUE TO AN ADMINISTRATIVE ERROR, THE ENGINE NUMBER IS RECORDED UNDER THE SERIES NUMBER ON THE FRENCH TITLE.

The six MARREL brothers, Jean-Baptiste, Jean-Marie, Antoine, François, Etienne and Charles, master blacksmiths from Saint Martin La Plaine, constitute one of the great families of French industry of the second half of the 19th and early 20th centuries. The factory, located in the industrial valley of the Gier, were initially dedicated to the manufacture of armour and cannons, and have one of the first quenching towers that reflects the high technical quality of their steel products. In 1855, they set up a unit at La Capelette in Marseille to develop their naval business, then a factory in Saint Petersburg, Russia. Specialized in heavy mechanical construction, in armour plates for ships, and the manufacture of shells and guns, these master forgers quickly built a real empire, rivaling the great German industries. Their factories supplied the emerging fleets of Brazil, Austria, Italy, Denmark, Egypt, Turkey and Greece. Their 25-ton power hammer is the biggest of its time, and the large chimney of their second factory, the Etaings à Rive de Gier factory, built in 1867, was for a long time one of the highest in Europe.
Mirroring the Schneider family, the Marrel dynasty of industrialists developed a social policy, and in 1898 financed an entire hospital, designed by Lyon-based Vernon. A sign of the Marrel's power, the prime minister Waldeck - Rousseau and his Minister of Commerce and Industry Millerand attended the laying of the foundation stone in 1902.

The six brothers will build no less than five castles in the valley, including that of Mouillon à Rive de Gier, one of the few remaining town castles with a park, which housed the collection of cars used by one of the family's branches, which Jacques Antoine Massimi, the heir, was still taking great care of until his death in 2016. The 1924 VOISIN C11 sedan was part of Jane Marrel's estate (1863-1944), and probably belonged to her husband, Henri Marrel (1859-1934). The VOISIN C3C was the personal car of Yvonne Marrel (1886-1970), daughter of Henri Marrel. The 1929 VOISIN C11, known as the "blue waltz", was the car of François Marrel (1896-1968), Henri's son. This is also the case for the VOISIN C16 limousine acquired by François Marrel in 1932, driven by his personal driver, Mr Fleury Chomienne, as well as the 1930 HISPANO SUIZA H6B called "Diane", and whose bodyworks were designed especially for the family.
All the bodyworks were ordered in Lyon at client companies that Marret delivered with sheet steel. In 1934, there were more than 11 Voisins in the Marrel family. These were the family's favourite cars, which owned at least 6 four litres, two 2.3 litres, two 3 litres and one 6 litre. The 1936 PANHARD LEVASSOR X77, standard, was Mrs. Massimi's mother's car.
Their dispersion should now benefit other amateurs, who will know how to look after them, as Jacques Antoine Massimo so devotedly did.

Photos © Geoffray Chantelot

Estimation 150 000 - 200 000 €

Sold 216,944 €
* Results are displayed including buyer's fees and taxes. They are generated automatically and can be modified.

Sale’s details

Sale: 3888
Location: Salon Rétromobile Hall 2.1 Paris Expo – Porte de Versailles 75015 Paris
Date: 08 feb. 2019 14:00
Auctioneer: Hervé Poulain

Contact

Anne-Claire Mandine
Phone +33 1 42 99 20 73
motorcars@artcurial.com

Purchase Orders & Auctions by Phone

Kristina Vrzests
Phone +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions of Purchase

Rétromobile 2019 The Official Sale