Sale Rétromobile - 04 february 2011 /Lot 279 1928 BENOVA B3 BIPLACE SPORT

  • 1928 BENOVA B3 BIPLACE SPORT
  • 1928 BENOVA B3 BIPLACE SPORT
  • 1928 BENOVA B3 BIPLACE SPORT
  • 1928 BENOVA B3 BIPLACE SPORT
  • 1928 BENOVA B3 BIPLACE SPORT
  • 1928 BENOVA B3 BIPLACE SPORT
  • 1928 BENOVA B3 BIPLACE SPORT
  • 1928 BENOVA B3 BIPLACE SPORT
  • 1928 BENOVA B3 BIPLACE SPORT
  • 1928 BENOVA B3 BIPLACE SPORT
  • 1928 BENOVA B3 BIPLACE SPORT
  • 1928 BENOVA B3 BIPLACE SPORT
  • 1928 BENOVA B3 BIPLACE SPORT
  • 1928 BENOVA B3 BIPLACE SPORT
  • 1928 BENOVA B3 BIPLACE SPORT
  • 1928 BENOVA B3 BIPLACE SPORT
  • 1928 BENOVA B3 BIPLACE SPORT
  • 1928 BENOVA B3 BIPLACE SPORT
  • 1928 BENOVA B3 BIPLACE SPORT
  • 1928 BENOVA B3 BIPLACE SPORT
  • 1928 BENOVA B3 BIPLACE SPORT
  • 1928 BENOVA B3 BIPLACE SPORT
  • 1928 BENOVA B3 BIPLACE SPORT
1928 BENOVA B3 BIPLACE SPORT N° de série : 60300

Créée en 1921 par Maurice Jeanson, la firme Benjamin (nom choisis en rapport avec le prénom de son neveu) ne cessa de se développer grâce à la production de cyclecars et voiturettes. 1926 restera comme l'année de référence pour cette firme que rien ne semblait arrêter et qui assurait son développement grâce au crédit qui offre aux plus modestes la possibilité d'acquérir la sacro sainte automobile en 12 mensualités pour 200 fr de plus. La firme confia à la Société Générale le soin de gérer la mise en force de ces crédits à travers une nouvelle entité financière dénommée "Benjamin Nova", dans laquelle Benjamin était caution personnelle et qui lui permis de remplir confortablement ses carnets de commandes. Mais cette euphorie fut de courte durée, car en 1927 une conjoncture économique moins favorable mis à mal tout l'édifice qui s'écroula avec fracas.
La faillite fut déclarée la même année et une des raisons de cette chute fut principalement une mauvaise gestion des risques concernant les crédits, ainsi qu'une erreur de stratégie lorsque l'entreprise se porta garant auprès du banquier du bon remboursement de sa clientèle pour les crédits qui leur étaient accordés ! La liquidation ne fut pas prononcée car, d'un commun accord, les créanciers laissèrent un sursis à Jeanson qui put reprendre son activité sous le contrôle étroit d'un conseil de surveillance où siégeait son principal créancier bancaire. Cette perte d'indépendance entraîna le changement de raison sociale au profit de "Benova".
Celle-ci se démarqua de l'esprit originel en proposant notamment une luxueuse 1500 cm3 à 8 cylindres en ligne, motorisée par Scap ainsi qu'une évolution pour le millésime 1929 portant la cylindrée à 2 litres. En parallèle, Benova offrait quatre modèles 4 cylindres de 945 cm3 à 2,1 litres. Cette marque disparut en 1931.

Le véhicule présenté est une Benova type B3 de 5cv fiscaux, modèle produit en 1928 et 1929, dans un parfait esprit " cyclecar " qui caractérisait la production des Benjamin. Equipée d'un moteur Chapuis Dorgnier à soupapes latérales de 945 cm3 et d'une boite de vitesse à 3 rapports, elle porte le numéro de série 60300, ce qui correpond donc au 300éme exemplaire construit de type B3. Sa carrosserie biplace sport se présente dans une livrée bleu marine, avec un capot en aluminium polis sanglé de cuir et des jantes bleu ciel.
Cette sympathique voiture récemment restaurée et équipée de tous ses accessoires fera le bonheur des amateurs de randonnées bucoliques, dans l'esprit cyclecariste.


Created in 1921 by Maurice Jeanson, the company Benjamin (name chosen in reference to the first name of his nephew) did not cease to grow thanks to the production of cyclecars and small cars. 1926 remains the year of reference for this company which nothing seemed to stop and which ensured its growth thanks to the credit which offered those with the most modest means the possibility of purchasing a quality car in 12 monthly instalments for 200 francs more.
The company entrusted the management of the enforcement of these credit facilities to the bank Société Générale via a new financial entity called "Benjamin Nova", in which Benjamin was a personal security, which enabled it to fill its order books comfortably. Yet this euphoria was short-lived, for in 1927, less favourable economic circumstances damaged the whole structure, which collapsed with a bang.
Bankruptcy was declared the same year and one of the key reasons for this collapse was poor risk management with regard to the loans as well as a strategic error when the company stood as guarantor to the bank for the reimbursement of its clientele for the credits they had been granted!
Liquidation was not announced because by mutual agreement the creditors allowed Jeanson to recommence activity under the close control of a supervisory board on which its main bank creditor sat.
This loss of independence led to the change of corporate name to "Benova".
This company distinguished itself with original thinking by offering a luxurious straight-8 cylinder 1500 cm3 S.C.A.P. engine, as well as a development for the 1929 year of manufacture increasing the displacement to 2 litres. In parallel, Benova offered four 4-cylinder models at 945 cm3 with 2.1 litres. This brand disappeared in 1931.

The vehicle exhibited is a Benova B3 5cv, a model produced in 1928 and 1929, in the perfect cyclecar spirit which characterised Benjamin production. Equipped with a Chapuis Dornier side valve engine of 945 cm3 and a gearbox with 3 gears, it has the series number 60300, which corresponds to the 300th B3 model built. Its two-seater sports body is navy blue with a polished aluminium bonnet strapped with leather and sky blue rims.
This likeable car that has recently been restored and equipped with all its accessories will bring joy to lovers of country jaunts in cyclecar spirit.













Estimation 30 000 - 40 000 €

Sold 33,023 €
* Results are displayed including buyer's fees and taxes. They are generated automatically and can be modified.

Lot 279

1928 BENOVA B3 BIPLACE SPORT

Sold 33,023 € [$]

1928 BENOVA B3 BIPLACE SPORT N° de série : 60300

Créée en 1921 par Maurice Jeanson, la firme Benjamin (nom choisis en rapport avec le prénom de son neveu) ne cessa de se développer grâce à la production de cyclecars et voiturettes. 1926 restera comme l'année de référence pour cette firme que rien ne semblait arrêter et qui assurait son développement grâce au crédit qui offre aux plus modestes la possibilité d'acquérir la sacro sainte automobile en 12 mensualités pour 200 fr de plus. La firme confia à la Société Générale le soin de gérer la mise en force de ces crédits à travers une nouvelle entité financière dénommée "Benjamin Nova", dans laquelle Benjamin était caution personnelle et qui lui permis de remplir confortablement ses carnets de commandes. Mais cette euphorie fut de courte durée, car en 1927 une conjoncture économique moins favorable mis à mal tout l'édifice qui s'écroula avec fracas.
La faillite fut déclarée la même année et une des raisons de cette chute fut principalement une mauvaise gestion des risques concernant les crédits, ainsi qu'une erreur de stratégie lorsque l'entreprise se porta garant auprès du banquier du bon remboursement de sa clientèle pour les crédits qui leur étaient accordés ! La liquidation ne fut pas prononcée car, d'un commun accord, les créanciers laissèrent un sursis à Jeanson qui put reprendre son activité sous le contrôle étroit d'un conseil de surveillance où siégeait son principal créancier bancaire. Cette perte d'indépendance entraîna le changement de raison sociale au profit de "Benova".
Celle-ci se démarqua de l'esprit originel en proposant notamment une luxueuse 1500 cm3 à 8 cylindres en ligne, motorisée par Scap ainsi qu'une évolution pour le millésime 1929 portant la cylindrée à 2 litres. En parallèle, Benova offrait quatre modèles 4 cylindres de 945 cm3 à 2,1 litres. Cette marque disparut en 1931.

Le véhicule présenté est une Benova type B3 de 5cv fiscaux, modèle produit en 1928 et 1929, dans un parfait esprit " cyclecar " qui caractérisait la production des Benjamin. Equipée d'un moteur Chapuis Dorgnier à soupapes latérales de 945 cm3 et d'une boite de vitesse à 3 rapports, elle porte le numéro de série 60300, ce qui correpond donc au 300éme exemplaire construit de type B3. Sa carrosserie biplace sport se présente dans une livrée bleu marine, avec un capot en aluminium polis sanglé de cuir et des jantes bleu ciel.
Cette sympathique voiture récemment restaurée et équipée de tous ses accessoires fera le bonheur des amateurs de randonnées bucoliques, dans l'esprit cyclecariste.


Created in 1921 by Maurice Jeanson, the company Benjamin (name chosen in reference to the first name of his nephew) did not cease to grow thanks to the production of cyclecars and small cars. 1926 remains the year of reference for this company which nothing seemed to stop and which ensured its growth thanks to the credit which offered those with the most modest means the possibility of purchasing a quality car in 12 monthly instalments for 200 francs more.
The company entrusted the management of the enforcement of these credit facilities to the bank Société Générale via a new financial entity called "Benjamin Nova", in which Benjamin was a personal security, which enabled it to fill its order books comfortably. Yet this euphoria was short-lived, for in 1927, less favourable economic circumstances damaged the whole structure, which collapsed with a bang.
Bankruptcy was declared the same year and one of the key reasons for this collapse was poor risk management with regard to the loans as well as a strategic error when the company stood as guarantor to the bank for the reimbursement of its clientele for the credits they had been granted!
Liquidation was not announced because by mutual agreement the creditors allowed Jeanson to recommence activity under the close control of a supervisory board on which its main bank creditor sat.
This loss of independence led to the change of corporate name to "Benova".
This company distinguished itself with original thinking by offering a luxurious straight-8 cylinder 1500 cm3 S.C.A.P. engine, as well as a development for the 1929 year of manufacture increasing the displacement to 2 litres. In parallel, Benova offered four 4-cylinder models at 945 cm3 with 2.1 litres. This brand disappeared in 1931.

The vehicle exhibited is a Benova B3 5cv, a model produced in 1928 and 1929, in the perfect cyclecar spirit which characterised Benjamin production. Equipped with a Chapuis Dornier side valve engine of 945 cm3 and a gearbox with 3 gears, it has the series number 60300, which corresponds to the 300th B3 model built. Its two-seater sports body is navy blue with a polished aluminium bonnet strapped with leather and sky blue rims.
This likeable car that has recently been restored and equipped with all its accessories will bring joy to lovers of country jaunts in cyclecar spirit.













Estimation 30 000 - 40 000 €

Sold 33,023 €
* Results are displayed including buyer's fees and taxes. They are generated automatically and can be modified.

Sale’s details

Sale: 1957
Date: 04 feb. 2011 14:00

Contact

Iris Hummel
Phone +33 1 42 99 20 56
ihummel@artcurial.com

Purchase Orders & Auctions by Phone

Kristina Vrzests
Phone +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60
bids@artcurial.com

Conditions of Purchase

Rétromobile