Livres et Manuscrits

Lot 81
¤ Antoine de SAINT-EXUPÉRY 1900-1944
Aquarelle originale utilisée pour
l'illustration du Petit Prince

[Eatons Neck (Northport, NY),
été-automne 1942].
Encre brune et aquarelle ocre, brune, rouge et bleu, avec quelques traits de crayon noir, sur une feuille de papier pelure (27,8 x 21,4 cm) montée sur carton.

Exceptionnelle aquarelle originale d'Antoine de Saint-Exupéry utilisée pour l'illustration du Petit Prince.
La genèse de cette œuvre universelle est bien connue même si les spécialistes hésitent encore sur quelques détails. Installé depuis peu à Eatons Neck, près de Northport (NY), en compagnie de Consuleo, Antoine de Saint-Exupéry écrit un conte pour enfants durant l'été et l'automne 1942, sur les conseils de l'un de ses éditeurs new-yorkais, Eugene Reynal ou Curtice Hitchcock. Or, non seulement il écrit les aventures de ce " petit bonhomme [qu'il] porte dans le cœur ", mais il les illustre tant est forte pour lui la complémentarité - la " symbiose " pour reprendre le juste mot employé par Michel Autrand - entre l'écriture et le dessin. Si bien qu'une aquarelle telle que la nôtre n'est pas un simple complément du texte mais est inhérente à celui-ci et doit être regardée comme telle, à l'égal d'un fragment du manuscrit original…
Prévue pour les fêtes de Noël 1942, la parution du Petit Prince n'eut lieu que le 6 avril de l'année suivante. L'édition originale fut imprimée en langue anglaise et en langue française, respectivement à 525 et 260 exemplaires, qu'Antoine de Saint-Exupéry eut tout juste le temps de signer ou de dédicacer puisqu'il prit la mer quelques jours plus tard dans un convoi américain pour rejoindre l'Afrique du nord et ne revint jamais aux États-Unis.
La Morgan Library conserve aujourd'hui le manuscrit original du Petit Prince et un ensemble de dessins préparatoires en majorité aquarellés. Elle eut l'occasion de les acquérir en 1968 auprès de Silvia Hamilton-Reinhardt à laquelle l'écrivain les avait donnés avant son départ d'Amérique. Les aquarelles définitives, quant à elles, revinrent à Eatons Neck après leur passage chez les éditeurs Reynal et Hitchcock, et furent vraisemblablement montées sous des passe-partout qu'Antoine de Saint-Exupéry signa avant son départ. C'est du moins ainsi que se présentent les très rares aquarelles définitives qui ont circulé ces dernières décennies.
Ainsi, lorsque Gaston Gallimard prépara en 1945 la première édition française du Petit Prince, il dut se résoudre à faire copier les illustrations des éditions américaines puisqu'il n'avait pas accès aux originaux restés outre-Atlantique. On sait que lorsque Consuelo rentra en France, en 1946, elle rapporta ces précieuses aquarelles parmi tous les souvenirs qu'elle avait conservés de son mari.
L'aquarelle que nous présentons, peinte sur une feuille de papier pelure Esleeck Fidelity Onion Skin, est celle qui a servi à l'illustration en noir et blanc de la page 24 de l'édition originale. Elle fut peinte par Antoine de Saint-Exupéry pour illustrer le texte du chapitre VI que les éditeurs choisirent d'imprimer en partie sur le dessin lui-même, en supprimant pour ce faire trois morceaux du pourtour de la planète.
Le Petit Prince y est représenté assis sur une chaise, contemplant un soleil rougeoyant qui disparaît derrière des fleurs et des joncs.
Ah ! petit prince, j'ai compris, peu à peu, ainsi, ta petite vie mélancolique. Tu n'avais eu longtemps pour distraction que la douceur des couchers de soleil. J'ai appris ce détail nouveau, le quatrième jour au matin, quand tu m'as dit :
- J'aime bien les couchers de soleil. Allons voir un coucher de soleil…
- Mais il faut attendre…
- Attendre quoi ?
- Attendre que le soleil se couche.
Tu as eu l'air très surpris d'abord, et puis tu as ri de toi-même. Et tu m'as dit :
- Je me crois toujours chez moi !
En effet. Quand il est midi aux
États-Unis, le soleil, tout le monde le sait, se couche en France. Il suffirait de pouvoir aller en France en une minute pour assister au coucher de soleil. Malheureusement la France est bien trop éloignée. Mais, sur ta petite planète, il te suffisait de tirer ta chaise de quelques pas. Et tu regardais le crépuscule chaque fois que tu le désirais…
On trouve au bas de la feuille une indication technique : " Black+White ".
Quelques taches d'aquarelle. Papier légèrement froncé. Traces anciennes de colle dans les marges inférieure, supérieure et de droite. Épidermure dans le coin supérieur gauche avec petits trous.
On joint le fragment du passe-partout original portant la signature d'Antoine de Saint-Exupéry.
Provenance :
Succession de Consuelo de Saint-Exupéry
Vente anonyme (Londres, 9-10 décembre 1985, n° 674)
Resté depuis dans la même collection


Estimation 110 000 - 140 000 €
Vendu 283,500 €
Envoyer à un tiers  | 

Infos vente

Vente : 3101
Lieu : Artcurial
Date : 14 juin 2017 14:00
Commissaire-priseur :
François Tajan

Exposition

9 juin, de 11h à 19h
10 juin, de 11h à 18h
12 juin, de 11h à 19h
13 juin, sur rendez-vous

Catalogue

Consulter le E-Catalogue
Télécharger le catalogue en PDF
Abonnez-vous à nos catalogues

Contact


Tél. +33 1 42 99 16 58

Ordres d’achat
et enchères par téléphone


Tél. +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60

Conditions générales d'achat

Voir les Conditions

Mon compte

Connexion
Enregistrez-vous pour enchérir en direct avec Artcurial Live Bid, passer des ordres d’achat en ligne, être informé par e-mail avec Artcurial LotAlert dès qu’un objet que vous recherchez est mis en vente.