Le Mans Classic 2016
by Artcurial Motorcars

 
vue 02vue 03vue 04
vue 05vue 06vue 07vue 08
vue 09vue 10vue 11vue 12
vue 13vue 14vue 15vue 16
vue 17vue 18vue 19vue 20
vue 21vue 22vue 23vue 24
vue 25vue 26vue 27vue 28
vue 29vue 30vue 31vue 32
vue 33vue 34vue 35vue 36
vue 37vue 38vue 39vue 40
vue 41vue 42vue 43vue 44
vue 45vue 46vue 47vue 48
vue 49vue 50vue 51vue 52
vue 53vue 54

Lot 175
1977 Porsche 935 Compétition Client d'Usine
Sans titre de circulation
Voiture de compétition
N° de série : 930 770 0904
N° de production : 107 2387

- Un des 13 exemplaires
- Trois participations aux 24 Heures du Mans
- Etat d'origine exceptionnel
- Eligible au Mans Classic

En 1976, le Championnat du Monde des constructeurs se courait avec des voitures de GR V, dites de production ou " silhouette ". Porsche était prêt. En 1973 et 1974, l'usine de Zuffenhausen avait essayé et engagé en compétition à titre expérimental des voitures prédécesseurs directs des coupés 935 qui connurent le succès dès leur première course. Les 935-76 furent extrêmement allégées. En partant d'une coque nue renforcée de 930, les capots avant et arrière, les portes et les ailes sont en matière plastique GFK. A l'avant, le grand spoiler et les deux ailes sont réunis en un seul élément amovible. A l'arrière, on a le choix, selon les courses, pour une carrosserie courte ou longue. La silhouette typique des ailes a disparu pour des raisons de finesse aérodynamique. Le capot est plongeant et les phares, de ce fait, sont placés très bas. L'aileron arrière est en aluminium et plastique et comprend une réglette d'appui réglable, entouré de deux prises d 'air Naca sur le dessus des ailes. Campée sur d'énormes roues BBS à voile aérodynamiques, l'ensemble est réussi et très agressif.
Tout matériel d'insonorisation a disparu. Le pare-brise est en verre sécurit, et les vitres latérales en plexiglas. Il n'y a ni sièges passager, ni roue de secours, ni revêtement intérieur et l'arceau de sécurité est en aluminium. Le tableau de bord est spartiate, il n'y a rien de superflu en dehors du compte-tours, de la température moteur, d'un très beau manomètre de pression de Turbo siglé Porsche, de la pression d'huile et d'essence et d'une molette servant à faire varier la pression du turbocompresseur, de 1,2 à 1,55 bar suivant le type d'épreuve, endurance ou sprint, octroyant ainsi une puissance de 550 à 650 cv. Le moteur de 2856 cm3, basé sur un bloc/vilebrequin de 930 de série mais assemblé avec des gougeons de 917, des bielles en titane, un double allumage, d'une pompe à huile de 908 et de l'injection Bosch K-Jetronic, se révèle idéal en toutes circonstances et incroyablement robuste.
La 935-76 pèse en fait moins de 900 kg. Le règlement fixait le poids minimum à 970 kg. On dû lester les voitures, ce qui permit de répartir les masses entre l'avant et l'arrière de façon satisfaisante (47% à l'avant, 53% à l'arrière). La suspension arrière est un héritage de celle de la 930 Turbo, mais les barres de torsion ont été remplacées par des ressorts hélicoïdaux en titane et les arbres de transmission fabriqués dans le même métal, provenant de la 917. Seuls les points d'ancrage de la suspension avant diffèrent de la voiture de série. Le système de freinage est emprunté à la 917. Le 6 cylindres développe 600 cv à 8000 tr/mn et consomme 50 litres aux 100 km ! Pour la première fois sur une boîte Porsche dérivée de la série (930), les rapports peuvent être changés sans déposer le moteur.
Porsche a participé officiellement à huit des neuf épreuves du Championnat du Monde des constructeurs en 1977 et remporta la victoire à Watkins Glen, et à Brands Hatch. Sur 8 manches comptant pour le championnat du monde des marques, Porsche en gagna quatre et abandonna quatre fois alors que la 935 d'usine était en tête.
En 1978, Porsche ne participa pas officiellement, laissant le champ libre à ses clients privés sauf au Mans où la 935 termina 8ème.
En 1979, l'usine présenta 2 spiders 936 mais de nombreux privés s'illustrèrent dans l'épreuve Mancelle. Les trois premières places revinrent aux 935, la première par une groupe 5 pilotée par Ludwig et Whittington. (Hervé Poulain terminait 6ème de cette épreuve au général, avec Manfred Winkelhock et Marcel Mignot sur une BMW M1, peinte par Andy Warhol).

La voiture de la vente, # 904, est un des 13 modèles de 1977, compétition-client, fournie par Porsche à des écuries privées afin de participer aux Championnats d'Europe et du Monde d'Endurance en catégories Gr V ou IMSA. Elle fut vendue à Reiner Kamphausen, le manager de Jurgen Kannacher qui participa à 2 courses du Championnat national allemand, avant de la céder au célèbre pilote suisse Claude Haldi qui l'engagea aux côtés du talentueux Herbert Muller, " Herbie ", ancien pilote d'usine Porsche à 9 épreuves du Championnat du Monde 1978 et au 24 heures du Mans avec Nico en renfort. La préparation fut confiée à Guido Haberthur. Sa couleur d'origine était " Indian red " et arborait les couleurs de la marque de cigares Meccarillos.
Pour la saison 1979, Haldi s'inscrivit à 12 épreuves du même Championnat avec Jacques Rey et à l'épreuve Mancelle avec le suisse Herbert Loewe et Rodrigo Teran. Ce dernier, alors champion d'Amérique centrale, effectuait sa première sortie hors de son territoire habituel et, premier pilote Panaméen à participer à cette course, il avait reçu l'aide de son gouvernement. Le drapeau Panaméen décorait le stand de la N°43 de couleur rouge. Elle était préparée par Guido Haberthur et bénéficiait des freins type 79 et d'un nouveau système d'alimentation et de refroidissement. 5ème au général entre la 16ème et la 19ème heure de course puis 4ème à la 20ème heure, elle rétrograda définitivement à la 11ème place à la suite d'une "touchette" au virage d'Indianapolis.
En 1980, c'est le français Pierre Destic, originaire de la petite commune de Saint-Céré dans le Lot (patrie d'origine de Matthieu Lamoure !) et propriétaire de la SERMATI, usine de confection de pièces aéronautiques, qui l'acquit et participa avec le célèbre champion Danny Snobeck aux 6 h de Mugello où ils signèrent une 8e place. Puis vinrent les diluviennes 24 Heures, sous une livrée blanche et bleue qu'elle détient toujours, couleurs de la SERMATI, avec le " commissaire-priseur le plus rapide ", Hervé Poulain. Les trois pilotes arrachèrent la 20e place au général.

Elle fut vendue aux enchères sous le marteau de Maître Poulain à Paris en 1990 au propriétaire actuel pour la somme de 3,5 millions de francs ! Cette importante 935 a été entièrement reconditionnée chez Snobeck Racing Service après le Mans 1980 et n'a pas roulé depuis ni n'a été redémarrée. Elle résida jusqu'à ce jour entre l'atelier du fameux pilote/préparateur Michel Nourry en haute Normandie et le Musée des 24 Heures du Mans. Elle est équipée d'un système de relevage à vérins hydrauliques contrôlable de l'intérieur. La clef de démontage des roues et un dégazeur seront fournis avec la voiture. Le spoiler endommagé pendant la course suite à une "touchette", fut remplacé par un d'origine 935. Le propriétaire retrouva des années plus tard celui de remplacement de la course, sticker à l'appui, un modèle beaucoup plus aérodynamique qui sera livré avec la voiture. Nous disposons de copies de mesures de vitesse instantanée aux essais et en course de l'épreuve : 284 km/h avant Indianapolis et 293 km/h dans la ligne droite des Hunaudières.

C'est une rare opportunité de présenter une véritable Porsche de compétition, qui a participé 3 fois aux 24 h du Mans, n'a jamais été accidentée, et se trouve dans un état d'origine probablement unique et émouvant, "sortie de course" des 24 Heures 1980. Elle nécessite une révision mécanique complète. Elle est bien entendu éligible au Mans Classic et à toutes les courses historiques de renom sur circuit.

Bibliographie :
" Flash sur le Mans 1980 " reproduite page 28.
" Auto Hebdo " tiré à part, 24 heures du Mans 1980, reproduite page 43.
"From R to GT3R" by John Starkey

Copyright photos d'époque: Archives Hervé Poulain



Without registration documents
Competition vehicle
Series no. : 930 770 0904
Production no. : 107 2387

- Only 13 made
- Participated 3 times in the Le Mans 24 Hour race
- Exceptional original condition
- Eligible for the Le Mans Classic

In 1976, the World Constructors' Championship ran with Group 5 " silhouette " cars and Porsche was ready for this. In 1973 and 1974, the factory at Zuffenhausen tested and raced the direct predecessors of the 935 coupé that was so successful from the start. The weight of the 935-76 cars was drastically reduced. The 930 shell was stripped and strengthened and the front and rear lids, doors and both wings were in GFK plastic. The large front spoiler and both wings were formed of one removable piece. The car could be fitted with short or long rear bodywork, depending on the race. The wing shape was altered to improve the aerodynamics. The bonnet sloped sharply and the lights were placed low at the front. The rear spoiler was in aluminium and plastic with an adjustable support strip.
All soundproofing was taken out. The windscreen was safety glass and the side windows were plexiglass. The interior panelling, passenger seat and spare wheel were removed and an aluminium roll-cage fitted. The austere dashboard included only essential equipment such as the rev counter,oil and fuel pressure gauges, engine temperature, a beautiful Turbo pressure manometer and a big knob to adjust the turbocharger pressure, from 1.2 to 1.55 bar, for sprint or endurance racing, giving power between 550 and 650 bhp. The 2856cc engine, based on the block/crankshaft of the production 930, had 917 bolts, titanium rods, twin-plug ignition, a 908 oil pump and Bosch K-Jetronic fuel injection, and proved to be very versatile and incredibly robust.
The 935-76 weighed less than 900 kg. Regulations stipulated a minimum weight of 970 kg, so the ballast was spread between front and rear (47% at the front and 53% at the rear). The rear suspension was inherited from the 930 Turbo, although the torsion bars were replaced with titanium coil springs and transmission arms in the same metal from the 917. Only the anchors of the suspension are different from the production car. The brake system comes from the 917. The 6-cylinder engine produced 600 bhp at 8000 rpm and used 50 litres of fuel per 100 km ! For the first time on a 930 Porsche box, the gearing could be changed without taking out the engine.
Porsche competed in eight of the nine rounds of the World Constructors' Championship in 1977 and won at Watkins Glen and Brands Hatch. In 1977, out of eight rounds counting of the World Championship of Makes, Porsche won four and retired in the other four while the factory 935 was leading.
In 1978 there was no official Porsche entry, leaving the way clear for private entrants apart from at Le Mans where the 935 finished 8th.
In 1979 the factory presented two 936 spiders and there were also several private entries who distinguished themselves at the event in Le Mans. The first three places went to 935s, the first to a Group 5 car driven by Ludwig and Whittington. (Hervé Poulain finished 6th overall in this race, with Manfred Winkelhock and Marcel Mignot in a BMW M1 painted by Andy Warhol).

The car in the sale, #904, is one of 13 competition-client models from 1977 that Porsche provided for private teams to take part in the European and World Endurance Championships in Group 5 or IMSA. It was sold to Reiner Kamphausen, Jurgen Kannacher's manager, who participated in two races of the German Championship before selling the car to the famous Swiss driver Claude Haldi. Haldi drove the car with the talented Herbert Muller, " Herbie ", former Porsche factory driver, in 9 rounds of the 1978 World Championship and with Nico joining them for the Le Mans 24 Hour race. Guido Haberthur was responsible for the race preparation. The car's original colour was " Indian red " and it sported the colours of the cigar makers Meccarillos. For the 1979 season, Haldi entered 12 rounds of the same Championship with Jacques Rey. For the race at Le Mans - where they finished 11th - the team also included Herbert Loewe and Rodrigo Teran. The latter was Central American Champion, racing for the first time out of his country and first panamean pilot to enter the 24 Hours of Le Mans. He received financial help from his government and the pit #43 was embellished with a Panamean flag. In 1980, the Frenchman Pierre Destic, (from the small commune Saint-Céré in the Lot, as is Matthieu Lamoure !), owner of SERMATI, the aeronautical engineering company, bought the car and competed with renowned driver Danny Snobeck in the Mugello 6 hours where they finished 8th. They also participated in the Le Mans 24 Hours in 1980, under pourrish rain, in the white and blue 'Sermati' livery that the car still retains today, joined by the " fastest auctioneer " Hervé Poulain. The three drivers finished 20th overall. The car was then sold at auction to the current owner by Maître Poulain in Paris in 1990, for the sum of 3.5 million francs ! After le Mans 1980, this 935 has been totally overhauled to be race ready again by Snobeck Racing Service and has been sitting since. Over the years, the car has moved between the workshop of renowned driver/preparer Michel Nourry in upper Normandy and the museum at Le Mans where it has been exhibited amongst other important automobiles. The car is fitted with a four jack hydraulic system, controled from the cockpit. The big wheel wrench, the racing fuel filler as well as the original aerodynamic front spoiler come with the car.
It is rare to present a genuine, undamaged competition Porsche that has taken part three times in the Le Mans 24 Hour race.
What's more, the car is presented exactly as it finished the 24 Hour race in 1980, in exceptionally original condition. It is, of course, eligible for the Le Mans Classic as well as other prestigious historic race events.

Bibliographie :
" Flash sur le Mans 1980 " page 28.
" Auto Hebdo " 24 heures du Mans 1980, page 43.
"From R to GT3R" by John Starkey

Copyright period photos: Archives Hervé Poulain



Estimation 1 100 000 - 1 500 000 €
Vendu 1,301,600 €
Envoyer à un tiers  | 

Infos vente

Vente : 2929
Lieu : Le Mans
Date : 9 juil. 2016 14:00
Commissaire-priseur :
Hervé Poulain

Ventes
11h : Automobilia
14h : Automobiles de collection

Communiqué de Presse >

Voir toutes les vidéos >

Exposition

8 juillet, de 10h à 22h
9 juillet, de 10h à 14h

Tente Artcurial
Circuit des 24H du Mans
72000 Le Mans

Tél. pendant l’expo :+33 1 42 99 20 73

Catalogue

Consulter le E-Catalogue
Télécharger le catalogue en PDF
Abonnez-vous à nos catalogues

Contact


Tél. +33 1 42 99 20 73

Ordres d’achat
et enchères par téléphone


Tél. +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60

Conditions générales d'achat

Voir les Conditions

Mon compte

Connexion
Enregistrez-vous pour enchérir en direct avec Artcurial Live Bid, passer des ordres d’achat en ligne, être informé par e-mail avec Artcurial LotAlert dès qu’un objet que vous recherchez est mis en vente.