Rétromobile 2016 by Artcurial Motorcars

 
vue 02vue 03vue 04
vue 05vue 06vue 07vue 08
vue 09vue 10vue 11vue 12
vue 13vue 14vue 15vue 16
vue 17vue 18vue 19vue 20
vue 21vue 22vue 23vue 24
vue 25vue 26vue 27vue 28
vue 29

Lot 169
1972 Ferrari 365 GTB/4 Daytona
Carte grise française
Châssis n°15375


- Certifiée Ferrari Classiche
- Historique français suivi
- Restauration exceptionnelle par Ferrari
- Vendue neuve en France
- Matching Numbers

Lamborghini avait ouvert la voie d'une nouvelle configuration, pour les voitures de sport ultra-performantes: celle du moteur central, ce qui permet un abaissement du centre de gravité et une meilleure répartition des poids. Pourtant, lorsque l'on compare la stabilité à grande vitesse d'une Lamborghini Miura et d'une Ferrari Daytona, on peut comprendre le choix d'Enzo Ferrari: la Daytona ne dévie pas d'un pouce alors que la Miura a tendance à lever le nez. Les qualités de la Ferrari ont d'ailleurs été confirmées par ses succès en compétition (dont une victoire au Tour Auto en 1972 avec Andruet/Biche), ce qui n'est pas le cas de la Miura. Après avoir fait l'objet à l'époque de sarcasmes injustifiés de la part de spécialistes, la Daytona bénéficie aujourd'hui d'une incontestable aura qui s'appuie sur plusieurs critères: c'est la dernière Ferrari V12 à moteur avant de cette époque; onctueux autant que rageur, il délivre 352 ch à 7 500 tr/mn, ce qui propulse la voiture à 270 km/h; ses qualités routières sont incontestables, notamment dans les grandes courbes prises à pleine vitesse; elle bénéficie d'une ligne impressionnante tracée par Fioravanti, pour Pininfarina.

La Ferrari 365 GTB/4 que nous présentons est exceptionnelle. Vendue neuve par l'importateur de la marque Charles Pozzi, le châssis 15375 est livré le 20 mai 1972 à Paris à Mr Claude BERGUIN qui l'immatricule sous le numéro 4867 YG 75. Elle est vendue le 23 août 1973 à Monsieur MULLER sous l'immatriculation 9 SB 57. La concession Pozzi nous a communiqué un grand nombre de copie de factures d'entretien tout au long de la vie de cette Daytona. Dès son acquisition, le propriétaire actuel demande au garage Ferrari Pozzi de procéder à la restauration totale de la voiture. La Daytona est alors complètement démontée, carrosserie mise à nu, tous les organes mécaniques sont refaits en conservant la configuration strictement d'origine en vue de la sévère certification du département Classiche de la marque. L'intérieur bénéficie du même traitement, la sellerie et les moquettes sont refaites chez l'excellent atelier Caribex. Dans cette livrée 'Argento Auteuil', intérieur en cuir noir, cette Daytona est d'une élégance et d'une perfection absolue. Il est évident qu'il s'agit sans aucun doute de la plus belle proposée sur le marché.



French title
Chassis n°15375

- Ferrari Classiche certified
- Continuous French history
- Outstanding restoration by Ferrari
- Sold new in France
- Matching Numbers

Lamborghini paved the way for a new configuration for high-performance sports cars, with a mid-engine format which allowed for a lower centre of gravity and improved weight distribution. However, when comparing the stability at high speed of a Lamborghini Miura and a Ferrari Daytona, one understands Enzo Ferrari's decision: the Daytona doesn't move an inch whereas the Miura has a tendency to lift at the front. Moreover, the Ferrari's attributes were confirmed by success in competition (including a victory in Tour Auto in 1972 for Andruet/Biche), which wasn't the case for the Miura. Having been the object of unwarranted criticism from certain specialists at the time, the Daytona today enjoys an legendary status for several reasons : it was the last front-engined V12 Ferrari from this period ; smooth and ferocious at the same time, it delivered 352 bhp at 7,500 rpm which propelled the car to 270 km/h ; its roadhandling qualities are unrivalled, particularly on large corners taken at speed ; it displays a stunning design by Fioravanti for Pininfarina.

The Ferrari 365 GTB/4 on offer is exceptional. Sold new by marque importer Charles Pozzi, chassis 15375 was delivered on 20 May 1972 in Paris to a Mr Claude BERGUIN who registered the car with the number 4867 YG 75. It was sold on 23 August 1973 to Mr MULLER and given registration 9 SB 57. The Pozzi dealership has sent us copies of a host of maintenance bills dated throughout this Daytona's life. On buying the car, the current owner asked the Pozzi Ferrari garage to carry out a full restoration on it. The Daytona was taken to bits, the body stripped, all mechanical elements renewed while keeping strictly to the original configuration, with the rigorous certification criteria of the Classiche department in mind. The interior was subject to the same level of attention, with the upholstery and carpets renewed by the excellent Caribex workshop. Presented in 'Argento Auteuil', with black leather interior, this Daytona is perfection itself and without a doubt the most stunning example on the market.




Estimation 750 000 - 900 000 €
Vendu 953,600 €
Envoyer à un tiers  | 

Infos vente

Vente : 2877
Lieu : Rétromobile Hall 2.1, Paris
Date : 5 févr. 2016 15:00
Commissaire-priseur :
Hervé Poulain

Vacations
La Vente Officielle
5 février à 15h : Lot 101-224

La Vente Citroën
6 février à 15h : Lot 301-348

Exposition

3 février, de 10h à 22h
4 février, de 10h à 19h
5 février, de 10h à 13h

Salon Rétromobile - Hall 2.2
Parc des expositions Porte de Versailles
75015 Paris
1957 Ferrari 335 S port ScagliettiVidéo de la Ferrari 335 Sport Scaglietti, 1957 >

Voir toutes les vidéos >

Catalogue

Consulter le E-Catalogue
Télécharger le catalogue en PDF
Abonnez-vous à nos catalogues

Contact

Ordres d’achat
et enchères par téléphone


Tél. +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60

Conditions générales d'achat

Voir les Conditions

Mon compte

Connexion
Enregistrez-vous pour enchérir en direct avec Artcurial Live Bid, passer des ordres d’achat en ligne, être informé par e-mail avec Artcurial LotAlert dès qu’un objet que vous recherchez est mis en vente.