Rétromobile 2016 by Artcurial Motorcars

 
vue 02vue 03vue 04
vue 05vue 06vue 07vue 08
vue 09vue 10vue 11vue 12
vue 13vue 14vue 15vue 16
vue 17vue 18vue 19vue 20
vue 21vue 22vue 23vue 24
vue 25vue 26vue 27vue 28
vue 29vue 30vue 31vue 32
vue 33vue 34vue 35vue 36
vue 37vue 38vue 39vue 40
vue 41vue 42vue 43vue 44
vue 45vue 46vue 47vue 48
vue 49vue 50vue 51vue 52
vue 53vue 54vue 55vue 56
vue 57vue 58vue 59vue 60
vue 61vue 62vue 63vue 64
vue 65vue 66vue 67vue 68
vue 69vue 70vue 71vue 72
vue 73vue 74vue 75

Lot 133
1954 Vega 54 Prototype ''V'' par Facel
Carte grise française
Châssis n° FV-54-0002

- Première Facel Vega jamais produite
- Véhicule important dans l'histoire de la carrosserie française
- Propriété de Jean Daninos pendant de nombreuses années

Jean Daninos, fondateur en 1939 de la société Facel (Forges et Ateliers de Constructions d'Eure et Loire), se spécialisa tout au long des années 40 dans l'emboutissage et le traitement de l'inox, qu'il utilisa principalement pour la fabrication industrielle de pièces pour l'aviation ou l'automobile. Il noua pendant la guerre de solides relations avec des industriels américains pour qui il produira des pièces de bombardiers. Il ramena des Etats-Unis des méthodes de productions et des machines inusitées en France après-guerre. Fort de ces expériences, Jean Daninos créa en 1946 la société Facel Metallon qui produisit des carrosseries pour Panhard et Delahaye, puis nombre de voitures fort désirables pour Ford S.A.F. et Simca. De 1949 à la fin des années 50 Jean Daninos n'eut de cesse de dessiner des autos et d'engranger l'expérience nécessaire à l'élaboration d'une voiture dans sa totalité. Grand amateur de voitures de sport et de luxe, Jean Daninos roulait alors en Bentley et ses liens privilégiés avec les dirigeants de la firme de Crewe lui permettaient de disposer de plusieurs châssis de Mark VI qui furent carrossés par Pininfarina sur un de ses dessins. 13 exemplaires de cette Bentley Cresta furent ainsi produits. En Janvier 1950, il commande un ultime châssis de Bentley qu'il habille d'une carrosserie entièrement nouvelle, fruit de ses propres dessins. Ce sera l'unique Bentley " Cresta II " sur laquelle on devine les prémices du style de ses futures créations.
C'est à partir de 1951 que Jean Daninos songe à produire sa propre voiture. Une première ébauche de carrosserie est réalisée sous la forme d'un roadster muni d'un moteur six cylindres Hotchkiss, le tout monté sur un châssis Allard. Mais face au résultat décevant, le développement est stoppé et les pièces restituées aux fournisseurs. Jean Daninos décide alors de produire une " vraie Facel " (sic) et après avoir approché Bugatti, Delahaye, Talbot et Alfa Romeo pour la fourniture de moteur, il fait intervenir ses contacts américains pour rencontrer C.B. Thomas, Vice Président de la Chrysler Corp en charge de l'export, qui donne son aval pour la fourniture d'un moteur V8.
Pierre Daninos, son frère, le célèbre écrivain des " Carnets du Major Thomson ", lui suggère le nom de Vega, la quatrième des étoiles les plus brillantes du système solaire, comme il l'avait fait pour la Ford Comète auparavant. Dans une lettre rédigée en 1976, Jean Daninos indique que ce véhicule a été construit en 1952 dans l'atelier des prototypes de Facel, qu'il a subit tout une série de tests et d'essais qu'il a personnellement supervisés, et que c'est ce même véhicule qui a été envoyé à Detroit pour divers essais moteur chez Chrysler. Jean Daninos indique ensuite dans ce même courrier que la voiture a servi de base à l'élaboration de tous les modèles Facel Vega et a été ensuite sa propriété personnelle pendant plusieurs années. L'Amicale Facel Vega nous indique que ce premier prototype, dénommé discrètement " prototype V ", est référencé " Proto 1 " dans les livres de production Facel et porte le numéro FV-54-0002.
C'est ce véhicule unique et historique que nous vous proposons à la vente, doté d'un châssis et d'une carrosserie originale, dont les traits stylistiques fixèrent à jamais l'image des futures Facel Vega. Elle reçut de ce fait tous les équipements que l'on retrouva sur les Facel produites ultérieurement et même plus ! Le degré de finition est exceptionnel et l'assemblage de ce prototype a été réalisé avec le plus grand soin. Aujourd'hui encore on ne peut qu'être admiratif du travail réalisé à l'époque, entièrement à la main. La voiture possède une carrosserie unique, et même si l'on retrouve le style général des Facel Vega à venir, de nombreux détails hors série lui sont propres. On peut citer :
- Un châssis à empattement court (2510 mm au lieu de 2630 mm) qui donne cette allure racée et dynamique au profil.
- Un couvercle de malle arrière qui descend jusqu'au pare-choc et un système d'ouverture totalement spécifique permettant de cacher les joints de carrosserie sous la lunette arrière.
- A l'intérieur, l'habitacle reçoit sur tout son pourtour une ceinture de tôle peinte façon bois comme sur les Bentley Cresta et plusieurs années plus tard sur les Facel FV2
- Un nécessaire de coiffure et flacon à parfum est situé dans la porte avant droite, un allume cigare dans chaque accoudoir de porte, deux petites trousses à outils derrière les sièges avant.
- Une place arrière transversale, châssis court oblige, qui peut être aménagée pour recevoir des bagages supplémentaires.

L'auto dispose de sa boîte de vitesses, de son pont rigide Salisbury d'origine et de son moteur d'origine, livré à l'époque par le groupe Chrysler (V8 DeSoto Firedome de 276 ci (4528 cm3) à culasse hémisphériques de 180ch environ). La boîte de vitesses, à 4 rapports entièrement synchronisés provient de chez Pont-à-Mousson.
Terminée chez Facel à la date théorique du 1er octobre 1953, agréée au service des Mines le 10 août 1954 et immatriculée le 12 août 1954, la voiture est présentée initialement avec une livrée bicolore : caisse clair de lune et toit bleu Brunswick. C'est cette voiture que l'on retrouve à la une de nombreuses revues de l'époque munie d'une plaque Vega 54. Exposée au Salon de Paris en octobre 1954 sous l'appellation Vega 55, elle change à cette occasion de livrée : grise et toit noir. Comme l'indique Jean Daninos, la voiture servira de base de développement aux futurs modèles de la marque qui prendront par la suite l'appellation Vega, ce prototype étant couramment appelé " le Proto Facel " au sein de l'Amicale Facel Vega et par les aficionados de la marque et elle est la seule à arborer un monogramme Facel dans la prise d'air du capot moteur. Dans le cadre de ces évolutions, la voiture, devenue entre temps la propriété personnelle de Jean Daninos, reçoit un véritable " face lift " avec l'adoption de la face avant si caractéristique des productions Facel, à savoir une paire de phares ronds superposés et une calandre à maillage fin, en remplacement des phares ronds au dessus de feux rectangulaires et d'une calandre à large grille. Au début des années 60, la voiture est repeinte en noir et dotée d'un intérieur noir, couleur préférée de Jean Daninos. Toutes ces modifications sont bien évidemment réalisées à l'usine dans le cadre des améliorations voulues par Jean Daninos.

Historique :

1ère immatriculation : 9 DD 75 du 12 août 1954 au 8 juin 1962
Le véhicule est utilisé dans le cadre des essais usine et comme véhicule de représentation.

2e immatriculation : 4653 EF 78 du 8 juin 1962 au 20 juillet 1962
Immatriculation provisoire dans le cadre d'un probable changement de statut d'un des dirigeants de Facel.

3e immatriculation : 101 MS 75 du 20 juillet 1962 au 5 juillet 1976
Propriété personnelle de Jean Daninos.

4e immatriculation : 1954 RP 54 du 5 juillet 1976 au 4 mai 1998
Nouveau propriétaire - ancien président de l'Amicale Facel Vega.

5e immatriculation : 11 RM 58 du 4 mai 1998 à aujourd'hui
Actuel propriétaire - co-fondateur de l'Amicale Facel Vega en 1975

Le prototype ayant toujours été entre les mains des dirigeants de Facel et de deux propriétaires méticuleux, il se présente aujourd'hui dans un état de conservation exceptionnel. L'actuel propriétaire, passionné, et ne supportant pas l'à-peu-près, a poussé l'exigence jusque dans les moindres détails tout en conservant le caractère original de cette auto d'exception. L'intérieur, garni du meilleur des cuirs Connolly, ainsi que les tapis sont dans leur strict état d'origine, et tous les accessoires sont présents. La clef hexagonale en aluminium nécessaire au démontage des enjoliveurs de roues Robergel boulonnées montées au début de sa carrière est toujours présente dans la malle. L'usine ensuite opta pour des roues à serrage central Borrani et papillons de roues à trois branches. La mécanique a bénéficié des bons soins de spécialistes Facel Vega, dont l'excellent Pierre Brandin, fondateur de Vega Passion à Samoreau en Seine et Marne, qui n'a eu de cesse de prodiguer à cette auto les meilleurs traitements. Ces dernières années de nombreux travaux importants ont été effectués : ligne d'échappement inox réalisée sur mesure, boîtier de direction révisé, embrayage neuf, joints spi neufs, supports de boîte de vitesses neufs, radiateur de chauffage refait, carburateurs refaits, croisillons d'arbres de transmissions neufs, amortisseurs avant / arrière changés, etc... En décembre 2014, une vidange de tous les fluides a été effectuée et les freins ont été entièrement refaits. Le système de freinage avait précédemment reçu un servofrein, absent lors de la conception du modèle et le système passé au silicone, afin de garantir une sécurité optimale et permettre une utilisation sereine en toute circonstance. De fait, le prototype Facel Vega dispose d'un contrôle technique à jour et est apte à prendre la route sans délai.
Aujourd'hui encore, il est acquis de considérer Facel Vega comme le dernier constructeur de voitures de luxe françaises et ultime héritier d'une tradition et d'un savoir-faire disparus après la fermeture de Facel en 1964. Avec ce prototype Facel, présenté dans son état d'origine et en excellent état de marche, il s'agit donc d'une opportunité exceptionnelle d'acquérir une auto historique et unique, au passé limpide, à la fois la première Facel construite et la dernière ayant appartenu à Jean Daninos jusqu'en 1976, le fondateur de Facel Vega et créateur des plus belles voitures françaises des années 50 et 60.

Merci de noter que la voiture est vendue sans contrôle technique.


French title
Chassis n° FV-54-002

- The first Facel Vega ever produced
- Important vehicle in the history of French coachbuilding
- Belonging to Jean Daninos for many years

Jean Daninos, who founded the company Facel (Forges et Ateliers de Constructions d'Eure et Loire) in 1939, specialised throughout the 1940s in the pressing and processing of stainless steel for the industrial production of auto and aviation parts. During the war he forged strong links with American industrialists, producing parts for bombers. He brought methods of production and machines from the US uncommon in France after the war. His experience enabled him to set up the company Facel Metallon in 1946, producing coachwork for Panhard and Delahaye, as well as highly desirable cars for Ford S.A.F. and Simca. From 1949 through to the end of the 1950s Jean Daninos continued to work on designs for cars while building up the experience needed to construct an automobile in its entirety. A great enthusiast of sports and luxury cars, Daninos drove a Bentley and his special relationship with the management of the Crewe-based firm enabled him to use several Mark VI chassis, which were bodied by Pininfarina using one of his designs. Thirteen examples of this Bentley Cresta were produced. In January 1950, he ordered a final chassis from Bentley which was given a completely different body, based again on one of his designs. This became the unique " Cresta II ", giving the first glimpse of the styling of his future creations.
From 1951 Daninos started thinking about producing his own motor car. The first attempt comprised a roadster-style body powered by a six-cylinder Hotchkiss engine, and mounted on an Allard chassis. However, the results were disappointing so production was halted and the various parts returned to suppliers. He decided to work on a " genuine Facel " (sic) and having approached Bugatti, Delahaye, Talbot and Alfa Romeo for an engine, he turned to his American contacts to put him in touch with C.B. Thomas, Vice President of the Chrysler Corporation and in charge of exports, who gave the go-ahead to supply him with a V8 engine.
His brother Pierre Daninos, the well-known writer, suggested he use the name Vega, the fourth brightest star in the solar system, to follow on from the previous Ford Comète. In a letter written in 1976, Jean Daninos explained that the vehicle on offer, built in 1952 in the workshop used for the Facel prototypes, underwent a series of tests and trials supervised by himself, and was the car that was sent to Detroit to be used for various engine tests at Chrysler. In the same letter, Daninos also wrote that the car served as a base for the elaboration of all Facel Vega models and was his personal property for several years. The club Amicale Facel Vega informed us that this first prototype, discreetly called " prototype V " was referenced as " Proto 1 " in Facel production books and has the number FV-54-002.
It is this unique and historic vehicle that we are presenting for sale, with its original chassis and body, whose stylistic features fixed for ever the appearance of future Face Vega cars. It was fitted with the equipment seen on later Facels and given additional features too ! The level of finish is exceptional and the assembly of this prototype was carried out with the greatest attention to detail. Even by today's standards, the quality of work, carried out by hand, is exemplary. The car was given a unique body and even though we can distinguish the general style of Facel Vega cars to follow, it has many extra details. Notable features include:
- A short wheelbase chassis (2510 mm rather than 2630 mm) adding a racy and dynamic aspect to the profile.
- A lid to the rear trunk that descends to the bumper, and a particular opening mechanism in which the joints in the body are hidden under the rear windscreen.
- The interior featured a line of wood-effect painted metal around the inside, as on the Bentley Cresta, and years later on the Facel FV2 too.
- An area for cosmetic items and a perfume bottle in the arm rest of each door, and two small tool kits behind the front seats.
- A side-facing rear seat (being a short wheelbase) can be arranged to accommodate extra luggage.

The car has its original engine, Salisbury rigid axle and gearbox. The engine was delivered in period by the Chrysler group (V8 DeSoto Firedome 276 ci (4528 cc) with hemispherical cylinder head, approximately 180 bhp). The fully synchronised 4-speed gearbox was from Pont-à-Mousson. Apparently finished at Facel on the 1 October 1953, approved by the regulatory body (Service des Mines) on 10 August 1954 and registered on 12 August 1954, the car was initially given a two-tone livery : 'clair de lune' body (light blue-grey) and Brunswick blue roof. The car appeared in a number of magazines at the time, sporting the number plate Vega 54. It was exhibited at the Paris Motor Show in October 1954 with the name Vega 55, painted grey with a black roof. As Jean Daninos explained, the car served as a base for the development of future models of the marque taking the Vega name, with this prototype being called " le Proto Facel " by the Amicale Facel Vega and marque aficionados. It is the only car to bear a Facel logo on the air intake of the engine bonnet. During its various evolutions, belonging in the meantime personally to Jean Daninos, the car was given a face-lift, and had the characteristic Facel styling added at the front, namely a pair of superimposed round headlamps and fine-meshed grille, replacing the round headlights above the rectangular lights and large-meshed grille. At the start of the 1960s, the car was repainted black and given a black interior, the preferred colour of Jean Daninos. These modifications were carried out at the factory as requested by Daninos.

History :

1st registration : 9 DD 75 from 12 August 1954 to 8 June 1962
The vehicle was used as a factory test car and as a promotional vehicle.

2nd registration : 4653 EF 78 from 8 June 1962 to 20 July 1962
Provisional registration probably due to changes in management at Facel

3rd registration : 101 MS 75 from 20 July 1962 to 5 July 1976
Personal property of Jean Daninos.

4th registration : 1954 RP 54 from 5 July 1976 to 4 May 1998
New owner - former president of Amicale Facel Vega

5th registration : 11 RM 58 from 4 May 1998 to today
Current owner - co-founder of the Amicale Facel Vega in 1975

In addition to being owned by those in charge at Facel, this prototype has had two additional fastidious owners, and is presented today in exceptionally well-preserved condition. The current owner, an enthusiast with exacting standards, has attended to the minutest details while conserving the original character of this outstanding automobile. The interior, lined with the finest Connolly leather has been preserved in original condition, as have the carpets, and all the accessories are intact. The hexagonal key in aluminium needed to remove the hubcaps of the bolted Robergel wheels the car was fitted with originally is still in the trunk. The factory opted to change these wheels for centrally-fixed Borrani wheels with three-eared spinners. The engine has been carefully maintained by Facel Vega specialists, including the excellent Pierre Brandin, founder of Vega Passion in Samoreau, Seine et Marne, who has continued to lavish great attention on this car. During the last few years major work has been carried out which has included fitting a made-to-measure stainless steel exhaust, servicing the steering box, fitting a new clutch, new gearbox mountings, overhauled heating radiator, re-built carburettors, new universal joints in the transmission and new shock absorbers front and rear. In December 2014, the fluids were changed and the brakes completely overhauled. The car was previously given a servo brake system, not included in the design of the original model, which runs on silicone to ensure the highest levels of safety and provide peace of mind in all circumstances. The Facel prototype has a current MOT and is ready to drive immediately.
Today, Facel Vega is generally considered to be the last French luxury car manufacturer and the final descendant of a tradition and expertise that disappeared when Facel closed in 1964. This prototype, presented in original condition and in excellent working order, therefore provides an exceptional opportunity to buy a unique and historic automobile, with known history. It is the first Facel built and the last to belong to Jean Daninos in 1976, the founder of Facel Vega and the creator of some of the most beautiful French cars of the 1950s and 1960s.

Please note that the car is sold without a technical inspection


Estimation 350 000 - 550 000 €
Vendu 500,640 €
Envoyer à un tiers  | 

Infos vente

Vente : 2877
Lieu : Rétromobile Hall 2.1, Paris
Date : 5 févr. 2016 15:00
Commissaire-priseur :
Hervé Poulain

Vacations
La Vente Officielle
5 février à 15h : Lot 101-224

La Vente Citroën
6 février à 15h : Lot 301-348

Exposition

3 février, de 10h à 22h
4 février, de 10h à 19h
5 février, de 10h à 13h

Salon Rétromobile - Hall 2.2
Parc des expositions Porte de Versailles
75015 Paris
1957 Ferrari 335 S port ScagliettiVidéo de la Ferrari 335 Sport Scaglietti, 1957 >

Voir toutes les vidéos >

Catalogue

Consulter le E-Catalogue
Télécharger le catalogue en PDF
Abonnez-vous à nos catalogues

Contact

Ordres d’achat
et enchères par téléphone


Tél. +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60

Conditions générales d'achat

Voir les Conditions

Mon compte

Connexion
Enregistrez-vous pour enchérir en direct avec Artcurial Live Bid, passer des ordres d’achat en ligne, être informé par e-mail avec Artcurial LotAlert dès qu’un objet que vous recherchez est mis en vente.