« Un appartement Rive Droite »
Tableaux anciens, Mobilier et Objets d’Art

 
vue 02vue 03vue 04
vue 05

Lot 85
PAIRE D'ENCOIGNURES, TRAVAIL ITALIEN, PROBABLEMENT ROME, FIN DU XVIIIEME SIECLE D'APRES UNE GRAVURE DE GIOVANNI BATTISTA PIRANESI
En bois sculpté, peint crème et doré, dessus de marbre gris restauré, la ceinture à décor de trois masques féminins retenant une guirlande de laurier, les deux montants avant en console surmontés de têtes de bélier, les deux montants arrière en forme d'arcs entrelacés à motif de frise de perles et frises d'acanthe réunies par de guirlandes de laurier
Hauteur : 96,5 cm. (38 in.), Largeur : 79 cm. (31 in.), Profondeur : 59 cm. (23 1/4 in.)

A PAIR OF ITALIAN PARCEL-GILT AND PAINTED WOOD ENCOIGNURES, PROBABLY ROME, LATE 18TH CENTURY, AFTER AN ETCHING BY GIOVANNI BATTISTA PIRANESI

Cette paire de consoles ornées de têtes de bélier au sommet des pieds à motif de feuilles d'acanthe, tandis que la ceinture est centrée d'un masque est caractéristique du style Romain développé par Giovanni Battista Piranese (mort en 1778). Ce dernier, figure emblématique du néoclassicisme italien, exerça une forte influence à Rome à partir des années 1760-1770, notamment au travers de son ouvrage " Diverse maniere d'adornare i cammini et ogni altra parte degli effici " publié en 1769 et contenant soixante six gravures de projets de décoration et d'ameublement tels que commodes, chaises à porteurs, cadres, pendules, tables, appliques et cheminées. On y découvre un style combinant de manière très originale des éléments tirés du rococo, comme ici les lignes courbes et les ornements entrelacés, et des motifs tirés de l'Antiquité classique, tels que les têtes de bélier, les feuilles d'acanthe, et les grecques.

Hormis une paire de consoles realisées pour le Cardinal Rezzonico, l'une aujourd'hui conservée au Rijksmuseum à Amsterdam, l'autre au Minneapolis Institute of Art aux Etats Unis, aucun meuble connu ne peut lui être attribué avec certitude.

Notre paire de consoles est cependant à rapprocher de plusieurs projets de Piranese publiés dans Diverse maniere. Tout d'abord le motif des têtes de bélier reliés par des guirlandes de feuillage aux angles est un leitmotiv notamment pour les cheminées (planche 4) ou les tables en console (planche 11). A cela s'ajoute le goût des entrelacs exubérants (planches 58, 62). Une cheminée illustrée planche 3, dont le linteau est orné de masques reliés par des guirlandes de feuillage rappelle nos ceintures tandis que la console représentée planche 62 comporte de fortes similitudes. (voir illustration 1)

Œuvres comparables

Notre paire de consoles d'angle faisait très probablement partie d'un ensemble dont une grande console conservée et exposée au J. Paul Getty Museum à Malibu, Californie. (voir illustration 2) au décor identique.

Citons en outre plusieurs œuvres rattachées à Piranese par Alvar Gonzales Palacios, Arredi e Ornamenti alla Corte Roma 1560-1795, Electa, Milan, 2004, telles que :
- une console réalisée pour les appartements de la Marquise Casati au Palais Rospigliosi à Rome (ibid. p. 217), aujourd'hui non localisée
- un guéridon réalisé entre 1786 et 1789 pour Stanislas Poniatowski, roi de Pologne (musée National de Varsovie), illustré dans ibid. p 218
- une table console illustrée dans ibid. pp. 220-221.

Puis parmi les œuvres passées en vente :
- une table en console, vente Christie's Londres, collection de feu Michael Behrens, le 9 décembre 1993, lot 267
- une table en console, Christie's New York, le 27 septembre 2000, lot 460
- une paire de consoles, Christie's New York, le 14 octobre 2009, lot 40

Giovanni Battista Piranese (1720-1778)
Né dans la région de Venise, Piranese étudia l'architecture avant d'arriver à Rome en 1740 et de s'y établir en 1745. Son œuvre majeure, Le Antichita romane, série de gravures représentant les monuments de Rome sous l'angle dramatique de la grandeur et magnificence de Rome parut à partir de 1756. Il réalisa un seul édifice, S. Maria del Priorato et dessina des projets de meubles pour le Cardinal G.B. Rezzonica, neveu du pape Clément XIII, qui lui commandita la décoration de ses appartements du Palais du Quirinal, aujourd'hui disparue. On en retrouve cependant la trace dans son album de gravures Diverse maniere d'adornare i cammini et ogni altra parte degli effici , publié en 1769.

Le lot est estimé €40.000-60.000 et non €30.000-50.000 comme indiqué au catalogue
The lot is estimated €40.000-60.000 and not €30.000-50.000 as indicated in the catalogue



Estimation 40 000 - 60 000 €
Vendu 53,880 €
Envoyer à un tiers  | 

Infos vente

Vente : 2549
Lieu : Artcurial
Date : 19 mars 2014 14:00
Commissaire-priseur :
Isabelle Bresset

Exposition

15 mars, de 11h à 18h
16 mars, de 14h à 18h
17, 18 mars, de 11h à 19h
19 mars, de 10h à 12h, sur rendez-vous

Artcurial
7 rond-point des Champs-Élysées
75008 Paris

Catalogue

Consulter le E-Catalogue
Télécharger le catalogue en PDF
Abonnez-vous à nos catalogues

Contact


Tél. +33 1 42 99 20 68

Ordres d’achat
et enchères par téléphone


Tél. +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60

Conditions générales d'achat

Voir les Conditions

Mon compte

Connexion
Enregistrez-vous pour enchérir en direct avec Artcurial Live Bid, passer des ordres d’achat en ligne, être informé par e-mail avec Artcurial LotAlert dès qu’un objet que vous recherchez est mis en vente.