Mobilier et Objets d'Art

 
vue 02

Lot 64
LUSTRE À LACÉ D'ÉPOQUE LOUIS XIV
En cristal de roche en forme de poires, perles et rosace, cuivre doré, bois sculpté et doré, le fût de forme balustre surmonté d'une fleur de lys d'où s'échappent huit bras de lumière
H. : 83 cm (32 1/2 in.)
D. : 60 cm (23 1/2 in.)

A LOUIS XIV GILT-BRASS AND ROCK-CRYSTAL EIGHT-LIGHT CHANDELIER

Ce type de lustre dit " à lacé " ou " en treillage "était déjà considéré au XVIIIème siècle comme extrêmement précieux. La partie supérieure rappelant la forme d'une couronne terminée par une fleur de lys nous laisse penser qu'il pet s'agir d'un exemplaire conçu pour l'usage de la famille Royale ou pour les Menus Plaisirs du Roi.

En 1773 l'abbé Jaubert, dans son ouvrage " Dictionnaire des Arts et Métiers ", distingue trois espèces de lustres en cristal : " à tige découverte ", à consoles " et " à lacé " à cause des entrelacs de petits grains de verre dont ils sont presque tout couverts ". Notre modèle appartient à cette dernière catégorie.

Les marchands merciers, certains spécialisés, tels que Lazard Duvaux, Delaroue et Julliot fournissaient ces lustres luxueux à une riche clientèle, à la famille royale et aux membres de la cour. En 1739, Julliot fournit à Louis XV pour sa Petite Galerie de Versailles " un grand et beau chandelier de cristal de roche à six bobeches ". Par ailleurs la même année, Lazare Duvaux livra à Madame de Pompadour un " lustre en treillage en cristal de roche ".

Parmi les rares lustres de ce type aujourd'hui répertoriés, signalons :
Un exemplaire à huit bras de lumière, le fût dépourvu d'une armature en bois sculpté et doré comme dans notre exemplaire, acheté à Paris par la Cour de Suède en 1754 pour l'incroyable somme de 3000 livres et aujourd'hui conservé au Château de Drottningholm. Ce dernier est illustré dans P. Verlet " Les bronzes dorés Français du XVIIIème siècle ", Paris, 1987, p. 93, fig. 103.
Un autre, à douze bras de lumière, conservé au J.P. Getty Museum de Malibu et illustré dans G. Wilson, " French Furniture and Gilt Bronzes, Baroque and Régence ", Catalogue of the J.P Getty Museum Collection, Los Angeles, pp. 340-341.
Enfin, d'autres exemplaires sont conservés au Musée des Arts Décoratifs, dans la Collection Nissim de Camondo, à Penshurst Palace et à Hampton Court.

Rares sur le marché, les deux derniers exemples passés en vente sont :
- Christie's Londres, le 05 décembre 2013, lot 88
- Christie's Monaco, le 16-17 juin 2001, lot 743.


Estimation 40 000 - 60 000 €
Vendu 103,480 €
Envoyer à un tiers  | 

Infos vente

Vente : 2485
Lieu : Artcurial
Date : 8 juil. 2014 14:00
Communiqué de presse

Commissaire-priseur :
Isabelle Bresset

Exposition

4 juillet, de 11h à 19h
5 juillet, de 11h à 18h
6 juillet, de 14h à 18h
7 juillet, de 11h à 19h
8 juillet, de 10h à 12h sur rendez-vous

Artcurial
7 rond-point des Champs-Élysées
75008 Paris

Catalogue

Consulter le E-Catalogue
Télécharger le catalogue en PDF
Abonnez-vous à nos catalogues

Contact


Tél. +33 1 42 99 20 68

Ordres d’achat
et enchères par téléphone


Tél. +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60

Conditions générales d'achat

Voir les Conditions

Mon compte

Connexion
Enregistrez-vous pour enchérir en direct avec Artcurial Live Bid, passer des ordres d’achat en ligne, être informé par e-mail avec Artcurial LotAlert dès qu’un objet que vous recherchez est mis en vente.