Tableaux anciens et du 19e siècle, sculptures du 19e siècle

 
vue 02

Lot 77
Friedrich Nerlÿ Erfurt, 1807 - Venise, 1878
Vue animée du Grand Canal vers le pont du Rialto, Venise
Huile sur toile
Signée 'Nerlÿ f.' en bas à droite

'A VIEW OF THE GRAND CANAL TOWARDS THE RIALTO , VENICE', OIL ON CANVAS, SIGNED, BY FRIEDRICH NERLY
Hauteur : 76 Largeur : 110 cm

Provenance : Acquis par l'actuel propriétaire dans les années 1970 ;
Collection particulière du Sud de la France

Commentaire : L'arrivée en 1837 à Venise de Friedrich Nerlÿ bouleverse sa carrière et sa vie en même temps. Il tombe instantanément sous le charme de la Sérénissime qu'il ne quittera plus jusqu'à sa mort. A peine âgé de trente ans, l'artiste qui avait multiplié les études sur le motif à Rome et en Italie du Sud épouse la tradition de la Veduta, lancée environ cent cinquante ans plus tôt par Lucas Carlevarijs et portée à son apogée par Canaletto et Guardi au XVIIIe siècle.
Il conjugua cette tradition bien ancrée avec le genre du roman historique qui plaisait tant à la riche clientèle de voyageurs à Venise au XIXe siècle. Le succès remporté par cette esthétique romantique lui permit une stabilité économique et une grande réputation auprès de la clientèle internationale qui fréquentait son atelier du palais Pisani de Campo Santo Stefano. Dans ce même palais le peintre Léopold Robert met fin à ses jours en 1835 en raison d'un amour déçu… La Venise du milieu du XIXe siècle nous plonge dans un univers romantique absolu; celui inauguré par Lord Byron oubliant le monde la nuit en se baignant dans le Grand Canal, allongé dans l'eau et regardant la lune dans l'axe de son cigare, celui de la grande aristocratie russe qui rachetait les palais pour une nuit de fête. « Le Roman de Venise », ce sont aussi les amours impossibles de Sand et Musset, les danseuses Etoiles d'Europe de l'Est qui veillent encore aujourd'hui sur la Lagune à San Michele de leur mausolée de marbre recouvert de lauriers de bronze.
Cette Venise romantique, Nerlÿ la saisit mieux que personne quand il peint l'année de son arrivée la première version du Nocturne sur la Piazzetta près du Palais des Doges, quand il peint cette lune qui danse entre les deux colonnes, symbole des portes de la ville.
Dans notre toile, l'artiste représente l'axe majeur de la ville, sa colonne vertébrale : Le Grand Canal. L'on distingue dans le fond le Pont du Rialto et derrière lui le Fondaco dei Tedeschi dont Titien avait décoré toute la façade au début de sa carrière, à droite du pont le clocher de l'église San Bortolomeo. A gauche de la composition, l'on aperçoit le palais Papadopoli, sommé de ses guglie qui affirment le pouvoir militaire de la famille éponyme sur les mers de la République. A droite du tableau le palais Renaissance Corner Contarini dei Cavalli semble soumis au plus récent palais Grimani de San Luca.
Deux élégantes s'apprêtent à monter dans une gondole alors que le marchand de fruits remonte le Grand Canal avec son échoppe ; le nom de sa barque nous transporte : 'Santa Providenzia'.
Estimation 150 000 - 200 000 €
Vendu 435,155 €
Envoyer à un tiers  | 

Infos vente

Vente : 2124
Lieu : Artcurial
Date : 19 juin 2012 19:00
Commissaire-priseur : Matthieu Fournier

Exposition

du 16 au 18 juin, de 11h à 19h
19 juin. de 11h à 15h

Artcurial
7 rond-point des Champs-Élysées
75008 Paris

Catalogue

Télécharger le catalogue en PDF
Abonnez-vous à nos catalogues

Contact


Tél. +33 1 42 99 20 26

Ordres d’achat
et enchères par téléphone


Tél. +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60

Conditions générales d'achat

Voir les Conditions

Mon compte

Connexion
Enregistrez-vous pour enchérir en direct avec Artcurial Live Bid, passer des ordres d’achat en ligne, être informé par e-mail avec Artcurial LotAlert dès qu’un objet que vous recherchez est mis en vente.