Livres et Manuscrits

 
vue 02

Lot 63
Paul Gauguin L.a.s. à Pissarro, 1882
"VOUS AVEZ L'AIR DE BROYER DU NOIR. JE CROYAIS QUE VOUS NE VOUS SERVIEZ PLUS DE CETTE COULEUR…"
Paris, 18 janvier 1882. 2 p. in-12 (3e p., sur un avis d'opérer de l'Agence Financière des Assurances. L'avis d'opérer sert à l'agent de change pour confirmer à un client l'opération financière. Gauguin utiliser un formulaire qu'il avait commencé à remplir 4 jours auparavant à l'intention d'un client). Encre noire, traces de pliures, un petit manque circulaire dans la marge loin du texte.
En janvier 1882, le premier grand krach boursier a éclaté et nombre d'agents de change font faillite. C'est à cette époque que Gauguin, employé dans cette "Agence Financière", devient artiste, cessant d'être seulement un amateur dans l'ombre de Camille Pissarro... Le papier d'agent de change qu'il utilise symbolise bien cette transition, entre affaires et art. Gauguin se pose comme soutient moral de Pissarro : il est jeune, mais pauvre, vif et volontaire, "fougueux "dit il...
"Mon cher Pissarro, Je reçois ce matin votre lettre bien extraordinaire ; on dirait que le brouillard influe en ce moment sur votre moral, vous avez l'air de broyer du noir ; je croyais que vous ne vous serviez plus de cette couleur. Du reste, je ne suis pas très inquiet sur votre compte, je sais bien que c'est toujours long et difficile de compléter une chose quel que soit le moyen qu'on emploie mais vous avez généralement la ténacité nécessaire pour aboutir à un bon résultat."
Il s'inquiète des dépenses et de la non présence de Pissarro pour préparer l'exposition des peintres impressionnistes à venir : "Vous venez à Paris tous les mois pour 2 jours; D'ici le mois de Mars c'est donc 2 jours que vous avez à passer par ici et quid novi. Rien. Tout dort nous avons un engagement de 6000 f. sur les bras la brouille la plus complète dans le ménage et rien de résolu. Guillaumin ne sait pas s'il doit commander ses cadres et c'est le moment de prendre une décision." [Guillaumin exposera bien en 1882] "Vous allez dire que je suis toujours fougueux et que je veux aller vite… En tout cas je vous préviens que Raffaeli fait tous ses efforts pour aller aux Aquarellistes seulement il ne lâchera notre exposition que lorsqu'il sera certain d'entrer autre part et juste au moment ou nous serons tenu d'exposer". [Raffaeli n'exposera plus dans ce salon]. Avec Degas qui fut un de ses soutiens, il n'est pas très plaisant, mais Degas ne lui en tiendra pas rigueur et continuera à le collectionner "Jamais on ne me retirera de l'esprit que, pour Degas, Raffaeli est un pur prétexte de rupture; il y a chez cet homme un esprit de traverse qui démolit tout. Songez à tout cela et agissons je vous en prie... Nous seuls nous ne faisons que nous chamailler."
BIBLIOGRAPHIE : "Correspondance de Paul Gauguin", Fondation Singer-Polignac, 1984, l. n° 21, p. 26-27.
PROVENANCE : "Archives Camille Pissaro", vente 21 nov. 1975, Paris.

Estimation 14 000 - 16 000 €
Vendu 50,106 €
Envoyer à un tiers  | 

Infos vente

Vente : 1886
Lieu : Hôtel Marcel Dassault
Date : 14 déc. 2010 14:30
Vacations
14 décembre à 14h30 : Lots 1-420
15 décembre à 14h30 : Lots 421-fin

Commissaire-priseur : François Tajan

Exposition

du 10 au 12 décembre, de 11h à 19h
13 décembre, de 11h à 17h

Hôtel Marcel Dassault
7 rond-point des Champs-Élysées
75008 Paris

Catalogue

Télécharger le catalogue en PDF
Abonnez-vous à nos catalogues

Contact


Tél. +33 1 42 99 16 49

Ordres d’achat
et enchères par téléphone


Tél. +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60

Conditions générales d'achat

Voir les Conditions

Mon compte

Connexion
Enregistrez-vous pour enchérir en direct avec Artcurial Live Bid, passer des ordres d’achat en ligne, être informé par e-mail avec Artcurial LotAlert dès qu’un objet que vous recherchez est mis en vente.