Dessins anciens et du 19e siècle

Lot 63
Théodore Géricault Rouen, 1791 - Paris, 1824
Croupe de cheval à l'écurie, vers 1820-1821
Aquarelle gouachée sur traits de crayon noir sur papier gris
Hauteur : 25,90 Largeur : 20,90 cm

Provenance : Ancienne collection Suzor

Commentaire : Vers 1811-1812, Géricault peint les fameuses séries de croupes dans les écuries de Versailles dans lesquelles il ne montre que cette partie de l'anatomie des chevaux. Il gardera cette habitude de limiter son dessin à la partie qu'il veut étudier, se comportant ainsi comme tous les dessinateurs classiques depuis la Renaissance. La patte du maître, c'est que même sans l'encolure, le cheval tient sur ses membres ; ceci s'explique par cette technique magistrale, si puissante dans la partie exécutée qu'elle permet d'évoquer le reste du corps et ainsi de le faire imaginer au spectateur à partir du fragment représenté.

L'utilisation marquée de la gouache blanche, très présente dans les études datant des années 1816-1817, se renforce pendant la période anglaise, où elle se mêle avec d'autres tons à l'aquarelle. On peut rapprocher plus spécifiquement notre dessin du 'Cheval tenu par un lad' du musée du Louvre, où la robe miroitante du cheval est exprimée de la même façon que sur notre dessin (voir Germain Bazin, 'Théodore Géricault. Etude critique, documents et catalogue raisonné' Tome VII, 'Regard social et politique : le séjour anglais et les heures de souffrance', documentation E.Raffy, Paris, Wildenstein Institut et Bibliothèque des Arts, 1997, pp.136-137, n°2311, repr. On trouvera une illustration en couleurs dans : Philippe Grunchec, 'Géricault. Dessins et aquarelle de chevaux', Lausanne, Paris, 1982, éd. Edita, La Bibliothèque des Arts, p.141).
Dans son aquarelle gouachée 'Combat de cavaliers' (musée des Beaux-Arts de Lille, inv.1394), réalisée également en Angleterre, la gouache vient renforcer de la même manière l'aquarelle (voir Bazin, Tome VII, 1997, p.129, n°2290, repr; Ph. Grunchec, 1982, p.151, repr coul).

Monsieur Bruno Chenique a reconnu l'authenticité de cette œuvre et l'inclura dans son 'Catalogue raisonné des dessins inédits de Théodore Géricault'
Un avis daté du 20 septembre 2009 sera remis à l'acquéreur.


Watercolour and gouache over traces of black pencil on grey paper
Height: 10,10 Width: 8,15 in.
Monsieur Bruno Chenique has confirmed the authenticity of this work that will be included in his forthcoming 'Catalogue raisonné des dessins inédits de Théodore Géricault'. A notice dated September 20, 2009 will be delivered to the purchaser.


Estimation 60 000 - 80 000 €
Vendu 198,810 €
Envoyer à un tiers  | 

Infos vente

Vente : 1750
Lieu : Hôtel Marcel Dassault
Date : 24 mars 2010 18:00
Commissaire-priseur :
Matthieu Fournier

Exposition

20-23 mars, de 11h à 19h
24 mars, de 11h à 16h

Hôtel Marcel Dassault
7 rond-point des Champs-Élysées
75008 Paris

Catalogue

Télécharger le catalogue en PDF
Abonnez-vous à nos catalogues

Contact


Tél. +33 1 42 99 20 26

Ordres d’achat
et enchères par téléphone


Tél. +33 1 42 99 20 51
Fax +33 1 42 99 20 60

Conditions générales d'achat

Voir les Conditions

Mon compte

Connexion
Enregistrez-vous pour enchérir en direct avec Artcurial Live Bid, passer des ordres d’achat en ligne, être informé par e-mail avec Artcurial LotAlert dès qu’un objet que vous recherchez est mis en vente.