Tribal Art

 
vue 02vue 03

Lot 31
SUPERBE STATUE FEMININE DOGON, WAKARA, MALI Bois dur, patine noire Ă  reflets rouges.

Reposant sur une petite base, les jambes semi-fléchies, les seins coniques placés très haut, nez en flèche, lèvres charnues caractéristiques du style Wakara.
Cette statue a trois petits traits parallèles verticaux en dessous des yeux qui correspondent aux scarifications des kassoumbara, premiers émigrants de la région mais également trois lignes parallèles s'étirant des tempes au menton conférant une réelle richesse de l'ornementation notamment au niveau des scarifications gravées corporelles; chevrons en saillie reliant au dos les deux omoplates, colliers, bracelets et chevillères. On notera une coiffure d'origine Songhay, à crête sagittale architecturée en chevrons.
Très belle patine profonde, brun rouge, légèrement huileuse.

Selon Hélène Leloup, il est vraisemblable que les deux mains soutenant le ventre légèrement proéminent signale que la femme est gravide, "ce qui est probable puisque ces sculptures étaient utilisées pour les rites de fécondité" (1994:100). Liées aux ancêtres féminins, elles favorisaient la fertilité et le bon déroulement des grossesses.

Depuis les deux ouvrages d'Hélène Leloup sur la statuaire Dogon (1994 et 2001), nous avons maintenant une vision très approfondie de la complexité des différents styles de la région de la falaise de Bandiagara, depuis les Soninke et les Tellem débutant vers A.D.950 jusqu'aux styles classiques Dogon à partir de A.D.1500 dont le sous style Wakara est un des plus remarquables.

Selon ces recherches, le style Wakara s'est développé dans la région de Douenza dans la partie sud de la falaise de Bandiagara. Les fonctions des statues Dogon sont souvent doubles, à la fois funéraires et thérapeutiques.
Cette double fonction pourrait expliquer les différences de patine sur ce groupe de statues. Utilisées dans le contexte d'autels, elles étaient couvertes d'une patine sacrificielle faite de libations de sang coagulé et de bouillie de mil. Par ailleurs, dans leur usage funéraire, elles ont pu être régilièrement exposées sur la terrasse du défunt après avoir été nettoyées et ensuite appliquée d'huile de l'arbuste "Lannea acida" ce qui explique la patine grasse, noire et huileuse sur certaines des oeuvres du style de Wakara .

Une recherche approfondie du corpus de ce style m'a permis de dénombrer dix statues dans les collections publiques et privées.
1. Wakara 1, La première statue publiée de ce style est celle de l'ancienne collection Tristan Tzara et présentée à la grande exposition African Negro Art au MOMA de New York de 1935.
2. Wakara 2, Houston, Museum of Fine Arts, inv.n°76338
3. Wakara 3, Paris, Musée Dapper, Ancienne collection Lester Wundermann, New York
4. Wakara 4, Ancienne collection Georges Lois, New York
5. Wakara 5, ex Leloup, présentée ici
6. Wakara 6, ex John J.Klejman et Rose Desjardins, PA
7. Wakara 7, New York, Ancienne collection Gustave et Franyo Schindler, New York
8. Wakara 8, ex P.Guimiot, ancienne collection Beaudoin de Grunne
9. Wakara 9, ex René Rasmussen, ancienne collection Irwin Hersey, New York
10. Wakara 10, ancienne collection Franco Monti, avant 1960

Le détail iconographique soigneusement sculpté de la coiffure sagittale en chevrons ajourés sur la statue présentée est à rapprocher de celle de l'ancienne collection Lois, laissant supposer que ces deux oeuvres sont de la même main. Les scarifications observées sous les yeux et le long du menton font sans nul doute allusion à des mouvements anciens de population Kassoumbara, Songhay et Mossi depuis plusieurs centaine d'années dans la région.

Depuis une dizaine d'années, dans la statuaire Dogon, plusieurs grands sculpteurs ou Maîtres ont déja été identifiés. Citons les recherches de Vincent Bouloré qui identifia quatre artistes: le Maître de yayé, le Maître soninké de la collection Pierre Loeb, le Maître de la maternité rouge et le Maître des yeux obliques.1
Par ailleurs, j'ai identifié six autres sculpteurs dogons: le maître d'Ogol, le Maître d'Ireli, le Maître de Kani Kombole, le Maître de Yougo, le Maître de Tomo-ka et le Maître du Rietberg Museum.2

On pourrait utilement comparer le corpus des dix statues du style de Wakara au corpus des dix-huit oeuvres réalisées par le Maître d'Ogol.
L'ensemble des dix-huit statuettes du Maître d'Ogol est tellement cohérent et répétitif dans les moindres détails formels que nous pensons qu'il faut parler d'un grand artiste et non d'une école ou d'un atelier, même si certaines de ses oeuvres semblent plus faibles dans leur réalisation.

Le style de Wakara quant à lui, est remarquable par l'intelligence de ses choix plastiques qui tout en gardant le vocabulaire formel de l'art Dogon, le dépasse par un savant équilibre géométrique.
Bernard de Grunne

1 Vincent Bouloré, notices "sculpture prédogon, Sculpture Soninké, Sculpture du plateau dogon et Sculpture dogon" in Jacques Kerchache et Vincent Bouloré, ed., "Sculptures.Afrique, Asie, Océanie, Amériques", Paris, réunion des Musées Nationaux, 2000, pp.79, 89, 90 & 94
2 Bernard de Grunne, "Les grands ateliers Soninké du centre du Mali, " in B de Grunne, "Mains de Maîtres. A la découverte des sculpteurs d'Afrique", Bruxelles, Espace culturel BBL, 2001, p.40 et "Couple primordial dogon", étude inédite, 2008 et "le Maître d'Ogol.Un grand artiste Dogon", in Tribal Arts, Hors série n°2, 2011
h: 70 cm

Provenance : Hélène et Philippe Leloup, Paris, circa 1985-1990
Collection Eric Swenden, Belgique
Philippe Guimiot, Bruxelles
Lance Entwistle, Paris
Collection privée, France

Expositions : Bordeaux, Musée d'Aquitaine, "Arts d'Afrique, Voir l'invisible", 21 mars - 21 Août 2011, cat.70

Bibliographie : Hélène Leloup, Statuaire Dogon, Daniele Amez éditeur, 1994, reproduit en couleur sous le n°100
Catalogue Musée d'Aquitaine, Bordeaux, Arts d'Afrique, Voir l'invisible", Editions Hazan, 2011, reproduit en couleur p.78, cat.70

Commentaire : A SUPERB DOGON WAKARA FEMALE FIGURE, MALI
Estimation 250 000 - 300 000 €
Sold for 257,000 €
Email Lot  | 

Sale Information

Sale: 3124
Location: Artcurial
Date: 6 Dec 2016 19:00
Auctioneer: Francis Briest

Viewing Information

2 December, 11am-7pm
3 December, 11am-6pm
4 December, 2pm-6pm
5 December, 11am-7pm

Catalogue

Browse E-Catalogue
Download PDF Catalogue
Order Catalogue

Contact Information


Phone: +33 1 42 99 20 38

Bid Department


Phone: +33 1 42 99 20 51
Fax: +33 1 42 99 20 60

Conditions of Purchase

View Conditions

My Account

Login
Register to Bid Live, to place Bids online, Track items of specific interest. Thanks to Artcurial LotAlert, you can be informed by e-mail as soon as an object you are looking for comes up for sale