Artcurial Motorcars à Rétromobile

 
vue 02vue 03vue 04
vue 05vue 06vue 07vue 08
vue 09vue 10vue 11vue 12
vue 13vue 14vue 15vue 16
vue 17vue 18vue 19vue 20
vue 21vue 22vue 23vue 24
vue 25vue 26vue 27vue 28
vue 29vue 30vue 31vue 32
vue 33vue 34vue 35vue 36
vue 37vue 38vue 39vue 40
vue 41vue 42

Lot 331
1936 PEUGEOT 402 ÉCLIPSE COUPE-CABRIOLET
Titre de circulation allemand
Châssis n° 616372

- Une des 29 répertoriées
- Technique d'ouverture du toit exceptionnelle pour l'époque
- Restauration de haut niveau

Lorsque Citroën lance en 1934 sa Traction, la gamme Peugeot paraît soudain bien désuète avec ses caisses classiques et sa technique très conventionnelle. Mais la Citroën connaît des maladies de jeunesse et le constructeur de Sochaux décide de réagir en trouvant un intermédiaire entre avant-gardisme et tradition. C'est ainsi qu'est dessinée la ligne "fuseaux Sochaux" qui offre une forme moderne et profilée, avec une calandre bombée intégrant des phares très rapprochés. Elle est inaugurée avec la 402, présentée au salon de l'Auto 1935, qui n'est pas sans rappeler la Chrysler Airflow américaine, mais dans un style plus léger et des dimensions plus européennes. La voiture comporte encore un châssis "Bloctube" mais la caisse est en acier et le moteur apporte lui aussi un vrai progrès, car il s'agit du premier bloc à soupapes en tête de la marque, sur une voiture de tourisme. C'est un 2 litres développant 55 ch, ce qui est très honorable pour l'époque et supérieur à la Traction de la même année. La carrosserie de base de la 402 est d'abord une limousine six glaces, mais elle se décline sous plusieurs formes, comme la fameuse Éclipse. Elle bénéficie d'un système déjà commercialisé sur les 401 et 601 et qui, grâce à un brevet mis au point par Georges Paulin, permet au toit rigide de s'escamoter dans le vaste coffre arrière. La transformation est effectuée par les ateliers Pourtout et, après une version à commande électrique, une commande manuelle sera définitivement retenue. Tout en bénéficiant d'un toit rigide assurant solidité et isolation, l'Éclipse peut donc être "décapotée" à volonté. Son exemple a, depuis, été très largement suivi, ce qui est une reconnaissance de l'ingéniosité de ce dispositif.

La Peugeot 402 Éclipse que nous présentons a été livrée à son premier propriétaire en 1936. D'après la carte grise, il semblerait qu'il l'ait conservée jusqu'au 16 avril 1968. De cette date à 1971, elle est immatriculée dans le Finistère sous le numéro 512 PZ 29. Le 26 juillet 1971, elle passe entre les mains de M. Bernard Bouet, à Nançay, en Sologne. Il la garde jusqu'à la date de sa dernière immatriculation, le 21 décembre 2006, où elle est cédée au propriétaire actuel par l'intermédiaire d'un négociant spécialisé. La voiture se trouve alors dans un état "sortie de grange", originale et complète, mais de médiocre présentation. Le propriétaire se lance donc dans la restauration de cette pièce rare, en utilisant les importants moyens fournis par ses propres ateliers. La voiture est complètement démontée, avec carrosserie refaite et peinture neuve. L'habitacle et la mécanique bénéficient également de travaux leur permettant de retrouver leur prime jeunesse, et cette voiture se présente aujourd'hui dans un état de restauration de toute beauté. Le jury du concours d'élégance de Schloss Bensberg, en Allemagne, ne s'y est pas trompé et a accordé en 2012 à cette rare Peugeot le premier prix de sa catégorie. Il s'agit certainement d'une des plus belles Peugeot 402 Éclipse en circulation, prête à prendre la route, à remporter des concours et à impressionner le public avec son mécanisme d'ouverture et de fermeture du toit en tôle, bien avant que ce système ne rencontre la vogue qu'il connaît actuellement. Compte tenu du nombre très limité d'exemplaires produits (il en serait répertorié 29 survivants), la présence de cette voiture dans notre vente aux enchères représente une opportunité unique.



German registration
Chassis n° 616372

- One of 29 examples listed
- Retractable hardtop ahead of its time
- High quality restoration

When Citroën launched the Traction in 1934, the Peugeot range suddenly looked very outdated in comparison, with their classic shaped bodies and conventional mechanics. Citroën, however, experienced teething problems, and the manafacturer from Sochaux responded by finding a middle route between innovation and tradition. And so the "fuseaux Sochaux" (Socheaux rocket) styling appeared, offering a modern, streamlined design with a domed radiator grille that incorporated headlights in the middle. It was launched with the 402 at the 1935 Motor Show, and was reminiscent of the American Chrysler Airflow, but with a lighter styling and built to European dimensions. The car still had a " Bloctube " chassis, but the body was in steel. The engine had also been developed and was the first overhead valve engine used by the marque in a touring car. The 2-litre engine produced a respectable 55 bhp, which was more than the Traction from the same year. The body, on the base of the 402, was a six-window limousine, available in several forms, including the celebrated Eclipse. This model employed a system already seen on the 401, which, thanks to a patent developed by Georges Paulin, allowed the hardtop to fold back into the vast boot. This transformation was carried out at the Pourtout workshops, and following the initial electric version, a manual version was retained. While offering a hard top for strength and insulation, the Éclipse could turn itself into a convertible with ease. This example was subsequently much copied, providing recognition of the innovation of this device.

The Peugeot 402 Éclipse on offer was delivered to its first owner in 1936. According to the registration documents, it appears that he kept the car until 1968. Between 1968 and 1971, the car was registered in Finistère with the number 512 PZ 29. On 26 July 1971, it passed into the hands of a Mr Bernard Bouet, from Nançay, in Sologne. He retained the car until the date of its most recent registration, 21 December 2006, when the current owner acquired it through the intermediary of a specialist dealer. The car was then in 'barn find' condition, original and complete, but in poor condition. The owner threw himself into restoring this rare find, using the considerable resources of his own workshops. The car was taken to bits and the bodywork was rebuilt and re-sprayed. The interior and the engine were also brought back to life, and today this car is presented in a beautifully restored condition. The judges at the 2012 Schloss Bensberg concours d'élégance in Germany made no mistake in awarding the car first in class. This is undoubtedly one of the most stunning Peugeot 402 Éclipses in circulation. It is ready to take to the road, win concours events and wow the crowds with its retractable hardtop that was so ahead of its time. With such a limited number of these models built (thought to be 29 surviving examples), the presence of this Éclipse in our sale provides a unique opportunity.




Estimation 160 000 - 240 000 €
Sold for 172,747 €
Email Lot  | 

Sale Information

Sale: 2219
Location: Salon Rétromobile, Paris
Date: 8 Feb 2013 14:00
Auctioneer: Hervé Poulain

Sessions
2pm: Automobilia Lot 1-169
6pm: Bikes, Classic and Racing Cars Lot 200-End

Sale Location
Salon Rétromobile Hall 4.3
Porte de Versailles - Paris

Watch all Videos>

Press Release
Press Release

Viewing Information

6 February, 11am-10pm
7 February, 10am-7pm
8 February, 10am-6pm

Hall 3 - Parc des Expositions
Porte de Versailles - Paris

Contact Information


Phone: +33 1 42 99 20 56

Bid Department


Phone: +33 1 42 99 20 51
Fax: +33 1 42 99 20 60

Conditions of Purchase

View Conditions

My Account

Login
Register to Bid Live, to place Bids online, Track items of specific interest. Thanks to Artcurial LotAlert, you can be informed by e-mail as soon as an object you are looking for comes up for sale