Tribal Art

Lot 284
IMPORTANT MASQUE MAOU ou TIRA, COTE D'IVOIRE représentant un visage humain de dimension monumentale. Un bec d'oiseau recourbé faisant office de tenon pour retenir le masque, les traits du visage trés accentués, avec un large nez épaté, des yeux fendus avec des arcades sourciliéres bien indiquées, un modéle du front et des joues bien visible. le masque complétement encadré de deux sacs magique en toile remplis d'ingrédients et recouvert d'une épaisse patine croûteuse avec des dents visibles, trois cornes animales encadrant le front, l'ensemble du masque surmonté d'un large bandeau, d'une coiffe composée d'une grande masse de plumes d'oiseau.De nombreux clous en fer forgé encadrent l'arrière du masque.Trés ancienne patine sacrificielle et belle patine d'usure sur le tenon en forme de bec d'oiseau.
Hauteur : 87 cm

Provenance : Jacques Kerchache, Paris, 1967 Collection Baudouin de Grunne, Bruxelles

Bibliographie : Jacques kerchache et alii, L'art Africain, paris, Citadelles mazenod, 1988, planche 365,p.383

Commentaire : Au nord(est du pays dan, autour de la ville de Touba, au coeur du térritoire de l'ethnie des maou et de leurs voisins les Toura et les wobé existe une société secréte dont le nom seul inspire la crainte: le koma qui est l'implacable ennemi de la sorcellerie.Cette société sans doute influencée par la société du Komo bien connue chez les bamana est dirigée par le Koma Tigui qui est détenteur du masque Koma ba (le plus grand des koma), veritable receptacle de l'esprit du koma. Le masque koma ba dont l'exemplaire offert ici est un des plus puissants pôsséde un visage féminin, sculpté dans le style dan septentrional mais prolongé par un long bec bifide qui rapelle le calao, considéré dans la savane comme un oiseau hautement bénéfique. ces masques sont toujours recouverts d'une croûte provenant du sang séché des animaux sacrifiés et de cornes de chêvres ou de moutons remplis de substance protectrice destinée à le rendre invulnérable aux attaques ocultes des sorciers.Ce type de masque assez lourd était maintenu en le tenant par le bec de calao contre le visage du danseur. Citons comme autre exemples de ce rare type de masques deux exemplaires dans les collections du Musée Barbier-Mueller (cfr jean-paul Barbier, ed, Arts de la côte d'Ivoire, dans les collections du Musée Barbier-Mueller, genève, 1993, vol II, p.59) ainsi que le masque des anciennes collection Kuhn, Los Angeles et Arman, New York acheté à Lucien Van de Velde en 1968 et actuellement dans la collection de samir Boro, Bruxelles, (cfr A.Nicolas, Arman et l'Art Africain, Marseille, Musée de la vieille Charité, 1996, n°107). Le masque de la collection de Grunne est sans doute un des plus puissants de ce groupe mais aussi le plus équilibré dans ses proportions.C'était un des objets favoris de Jacques kerchache et un des premiers achatsimportant du comte baudouin de Grunne à celui-ci lorsqu'il débuta sa collection d'art africain en 1967.
Estimation 30 000 - 50 000 €
Sold for 35,763 €
Email Lot  | 

Sale Information

Sale: 1120
Location: HĂ´tel Dassault
Date: 5 Dec 2006 14:00

Viewing Information

du 1er au 4 décembre, de 11h à 19h
HĂ´tel Dassault
7 rond-point des Champs Elysées
75008 Paris

Catalogue

Download PDF Catalogue
Order Catalogue

Contact Information


Phone: +33 1 42 99 20 38

Bid Department


Phone: +33 1 42 99 20 51
Fax: +33 1 42 99 20 60

Conditions of Purchase

View Conditions

My Account

Login
Register to Bid Live, to place Bids online, Track items of specific interest. Thanks to Artcurial LotAlert, you can be informed by e-mail as soon as an object you are looking for comes up for sale